Batman / TMNT II : interview avec le dessinateur Freddie Williams

Mercredi prochain sortira le premier numéro de la suite du crossover entre Batman et les Tortues Ninja. L’occasion pour le site Newsrama de faire une petite interview avec le dessinateur de l’aventure, Freddie Williams II.

Il y a déjà deux ans de cela, sortait aux États-Unis le premier crossover entre Batman et les Tortues Ninja, dessiné par Freddie E. Williams II et scénarisé par James Tynion IV. Au vu du succès de ces six numéros (sortis en France en février 2016, chez Urban), un second crossover vit le jour, cette fois avec les versions animated de ces deux franchises (qui verra également le jour en janvier 2018 en France). À l’occasion de la sortie la semaine prochaine de la suite du premier crossover, Freddie Williams se prête à une petite interview pour Newsrama (à retrouver en anglais par ici).

Nous ne sommes plus qu’à deux jours de la sortie du très attendu Batman / TMNT II. Freddie Williams reviendra aux pinceaux, tandis que James Tynion IV s’occupera une fois encore du scénario de la rencontre entre le Dark Knight et les chevaliers d’écailles. Exit Shredder, cette fois-ci, nos cinq héros vont devoir affronter Bane et de nouveaux alliés musclés. Et Williams l’espérait ce retour !

>> Lire la preview qui sortira mercredi 6 décembre <<

Newsrama : Freddie, j’ai entendu que vous aviez dessiné cette équipe avant même qu’elle n’existe. C’est vrai ? Pouvez-vous partager cette histoire et pourquoi vous avez tenu tant à dessiner ces personnages ensembles ?

Freddie Williams II : C’était un timing inhabituellement bon de ma part. Généralement je n’ai pas un bon timing, mais j’ai eu réellement de la chance. J’ai fait quelques travaux pour Bobby Curnow, qui est l’éditeur de la série Tortues Ninja d’IDW. J’ai fait quelques couvertures pour lui. Et il m’a dit qu’il y avait une possibilité d’un crossover entre IDW et DC. Et il m’a dit que peut-être les Tortues Ninja pourraient faire équipe avec quelqu’un, mais il ne m’a pas dit Batman ou quelqu’un d’autre.
Un an et demi était passé depuis qu’il m’avait raconté ça et j’ai supposé que c’était tombé dans l’oubli par ce que ce genre de trucs arrive parfois. En réalité, ils avaient tout réglé, cela leur avait juste pris plus de temps.
Un jour, j’ai vu un tweet de mon éditeur de l’époque chez DC, Jim Chadwick, disant qu’il allait y avoir un crossover avec Star Trek et Green Lantern d’IDW et DC. Et quand j’ai vu ça, je me suis dit que peut-être un autre crossover aurait lieu. J’ai donc écrit un email à Jim Chadwick, pour qui j’avais déjà fait des couvertures et lui ai dit « Hey, voilà un artwork que j’ai fait pour les Tortues Ninja » et il avait vu mon Batman et le travail que j’avais fait pour lui. « Si vous faites un crossover Tortues Ninja / Batman, s’il vous plait, souvenez-vous de moi ». Et il m’a répondu ce soir-là « Cool, je vais y jeter un œil et vous garder en tête ».
Deux ou trois semaines plus tard, il a dit quelque chose comme ça « Nous avons plaisanté ici au bureau car vous deviez être télépathe, par ce que nous parlions de l’équipe créative et de l’artiste ces jours-ci ». J’ai donc eu un très très bon timing. Je ne savais pas que c’était [alors] quelque chose de concret. J’ai été très chanceux. Ce n’est pas inhabituel que j’envoie des emails aux éditeurs de la sorte, mais j’ai eu un bon timing ce jour-là.

Nrama : Je suppose que vous êtes un grand fan des Tortues aussi ?

FWII : Ouais, je pense que depuis la fin des années 80’ et le début 90’, quand le dessin-animé était très populaire. Mais même avant ça, j’avais quelques réimpressions en noir et blanc et colorisées du comic original des tortues d’Eastman et Laird.
Par coïncidence, j’étais aussi à fond dans Batman à cette même période, principalement quand le film de Tim Burton est sorti. Pour moi, ils étaient très connectés dans mon esprit, même si le crossover de 2016 était la première fois qu’ils se rencontraient réellement. Ils s’imbriquaient dans mon esprit par ce que j’avais environ 12 ans, pour moi ils étaient déjà mélangés dans mon esprit, vous voyez ?

Nrama : Après la fin de la première mini-série, espériez-vous revenir sur ces personnages et dessiner d’autres de leurs aventures ? Aviez-vous envie d’en explorer plus visuellement ?

FWII : J’aurais souhaité que ça ne se termine jamais ! Je veux dire, j’ai espéré que l’on face, genre, 150 numéros de ça. Ça aurait été mon scénario idéal. C’était la première fois que je travaillais avec James, et travailler avec lui était fantastique. Il était très ouvert aux suggestions et collaborations. Jim Chadwick était fantastique et Bobby Curnow était génial. J’avais une très bonne entente avec Joan Hiltry, qui travaille du côté de Nickelodeon, et qui était mon éditrice sur The Flash.
Avec le premier crossover, nous avons tellement travaillé que nous en étions à plus de la moitié de l’histoire quand le premier numéro est sorti, et nous avons été tous heureux de voir son succès. Mais nous aurions passé de bons moments même si ça avait été un flop. Je pense que nous espérions tous que cela se reproduise. James et moi avions des idées de ce qui pouvait, potentiellement, se passer après. Et James m’a envoyé dans un mail quelques idées que nous avons pu incorporer ici, même si chacun avait d’autres idées que nous adorerions inclure s’il y avait une autre mini-série après ça. C’est notre espoir – pas une confirmation, juste un espoir.
Nous avons de vagues idées, en fait. J’ai déjà entendu dire que si vous avez beaucoup d’inertie derrière vous, chaque fois que vous travaillez sur un projet et que vous le respectez et le respirez, vous ne l’éteignez pas une fois qu’il est terminé. Il y a encore des choses qui mijotent sur le feu.
James et moi et tous les autres avons adoré travailler ensemble et j’espère que les lecteurs vont adorer cette série autant que la première. Et j’espère que nous allons faire encore 600 numéros de ça !

Nrama : Parlons art. Votre art dans cette série a l’air d’incorporer le meilleur de chaque monde. Avez-vous dû inventer un nouveau ton pour la rencontre de Batman et des tortues pour ce monde combiné ?

FWII : Non, pour moi c’était vraiment très organique. Je veux dire, ils existaient déjà dans le même monde dans mon esprit. Si vous regardez le langage visuel du film Batman et de celui de 1990 des Tortues Ninja, vous pourrez les voir travailler ensemble.
Je crois que la seule chose que j’ai faite différemment est le dessin. J’ai voulu travailler avec de l’encre à l’eau, qui est de l’encre de Chine diluée – différentes nuances de gris et d’autres choses. Et il y a beaucoup de textures organiques qui en découlent. J’avais fait quelques histoires courtes et couvertures dans ce style, mais le Batman / Ninja Turtles de 2015 était la première fois que je faisais cela pour des numéros suivis.
Pour contextualiser ça, avant, mon style était très propre et ouvert. Je pouvais alors faire une page et demie par jour si j’en avais vraiment besoin, pour être dans les temps. C’était plutôt rapide. Mais maintenant, travaillant avec l’encre diluée et avec toutes ces textures et le temps de séchage et tout le reste du travail, une page me prend un jour et demi. Et ça m’a vraiment forcé à m’appliquer – vous savez, à essayer de garder le niveau de tous ces détails.

C’était un projet parfait pour travailler dessus. Et ce style fonctionne très bien pour les Tortues Ninja et Batman.

Nrama : La première série se déroulait principalement à Gotham City. Maintenant, Batman vient dans le monde des tortues. Qu’allez-vous dessiner cette fois ? Quelque chose que vous avez apprécié particulièrement ?

FWII : Si vous regardez comment je dessine Batman, il est chargé en muscles et les tortues sont toutes très imposantes. Il y a quelque chose que j’aime particulièrement en dessinant les muscles. Et avec Bane, j’ai pu pousser cela encore plus loin. Et il y a Bebop et Rocksteady qui ne sont pas en reste. Il y a toutes ces textures, cette masse et les nerfs à dessiner.

Nrama : Et nous allons voir les Tortues et Batman à New York non ?

FWII : Ouais, c’est une version romancée de New York, mais c’est toujours New York. J’étais à une convention où Neal Adams se trouvait. Lui et moi avons discuté. Je ne le connais pas très bien. J’étais en admiration d’être avec Neal Adams. Mais sans rapport avec rien – il ne savait pas ce que je dessinais ou sur quoi je travaillais – il m’expliquait que New York n’avait pas de ruelles, alors je devais m’assurer de ne pas dessiner de ruelles. La manière dont il m’a dit ça a eu un réel impact sur moi, à tel point que je garde ça en mémoire. Avec Gotham, vous avez la ville que vous voulez où vous voulez, par ce que c’est une ville fictive. Mais avec New York, vous devez vous sentir comme à New York. C’est une des différences principales avec la série précédente. Je m’assure que la personnalité de New York soit identique à New York, et pas une ville quelconque inventée.

Nrama : Et vous faites les couvertures aussi ?

Williams : Ouais. La plupart des couvertures que j’ai faites depuis peut-être quatre ou cinq ans, j’ai fait mes propres colorations. Ma femme – elle est ma partenaire d’affaire et mon assistante artistique à plein temps – travaille sur la répartition des couleurs et de là je fais les finalisations des couleurs.

Mais avec Jeremy Colwell, le coloriste avec qui j’ai travaillé ces deux dernières années, et qui est fantastique… À mi-chemin du crossover He-Man / Thundercats que je viens de terminer, je lui ai demandé de s’occuper de la colorisation de mes couvertures. Ça va donc continuer sur la série Batman / TMNT II.
Il fait de bonnes expérimentations. Pas seulement sur les couvertures, mais aussi à l’intérieur. Tout. De super expériences sur les sources lumineuses secondaires, où il est plus doué que moi. Visuellement, si les gens regardent les couvertures de la première série, les nouvelles semblent bien meilleures grâce à sa compréhension de la couleur qui surpasse la mienne.

Nrama : Pour terminer, est ce qu’il y a quelque chose que vous aimeriez partager sur votre expérience de travail sur Batman / TMNT II ?

FWII : Je suis super méga chanceux de dessiner ce genre de choses. Dessiner des comics est la seule chose que j’ai toujours désiré faire, mais ce type d’aventure, je sais que c’est ce que beaucoup d’artistes adoreraient dessiner. J’ai conscience d’être très chanceux de dessiner ça. Et je pense que c’est [grâce] à Jim Chadwick, qui est mon éditeur maintenant et depuis les deux dernières années. Au fond, j’ai été vraiment chanceux quand je lui ai envoyé cet email ce jour-là, et ça a été génial de travailler avec lui. Ça a été une expérience formidable.

Retrouvez le Batman / TMNT II #1 dès mercredi 6 décembre aux États-Unis ! Le second numéro sortira le 20 décembre, puis un nouveau numéro paraîtra chaque mois à partir de janvier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.