Interview avec Sullivan Rouaud : Le retour des comics Tortues Ninja en France et les projets à venir

Le 21 mars prochain marquera le grand retour des Tortues Ninja en comics en France, non plus chez Soleil, mais à présent chez le tout jeune éditeur HiComics. Cet évènement est l’opportunité pour nous de réaliser une interview avec le maître de ce projet fantastique, Sullivan Rouaud.

Ce n’est plus un mystère, les comics des Tortues Ninja d’IDW Publishing vont être de nouveau publiés en France, dans une dizaine de jours ! C’était l’occasion pour nous de poser quelques question à Sullivan Rouaud sur son projet et ce qui nous attend dans les mois à venir.
Publié depuis août 2011 aux États-Unis, le comic a rencontré immédiatement un véritable succès, qui ne cesse de perdurer. À l’heure actuelle, nous avons 79 numéros pour l’ongoing, 19 pour la série parallèle, TMNT Universe, ainsi que de très nombreuses mini-séries. L’année dernière, le comic battait un record, puisqu’il s’agit de la plus longue série sur les Tortues Ninja jamais publiée, battant Archie Comics et ses TMNT Adventures (1988-1995).
En France, nous avions eu la chance de voir les 16 premiers numéros de l’ongoing publiés chez Soleil US Comics entre 2012 et 2013, à travers quatre albums qui ne connurent hélas jamais de suite… jusqu’à aujourd’hui !

Vous avez été très nombreux à soulever d’importantes questions lorsque nous avons annoncé qu’HiComics allait reprendre la licence en France, et avons essayé de compiler toutes ces questions qui revenaient fréquemment et bien d’autres pour les poser à Sullivan Rouaud. J’espère que cela vous plaira. Il y a de très bonnes surprises dedans !
J’en profite de mon côté pour remercier Sullivan d’avoir accepté de se prêter à cette interview et de nous avoir confié tellement de détails croustillants sur l’avenir des tortues en France. Mais surtout le remercier lui et HiComics pour leur travail exceptionnel. Nous avons vraiment beaucoup de chance qu’un tel projet voit le jour. Plus important encore que d’avoir enfin des comics sortir de manière régulière et sur le long terme (espérons-le), je le vois comme un revival des TMNT chez nous. Lorsque nous avons lancé le Tortuepédia et Tortues Ninja France en février 2014 avec l’ami Leonardude, nous avions pour ambition de faire connaître les Tortues Ninja à leur juste valeur, dans un pays qui n’avait malheureusement jamais réellement connu autre chose que les dessins-animés, et surtout celui de 1987. Je ne vous cacherais pas que je ne donnais pas cher de la licence chez nous après le cuisant échec des films de la Paramount. Le projet d’HiComics est sérieux, sur la durée et complet.

J’espère que comme moi, après avoir lu cette interview, vous serez convaincus qu’il faut soutenir ce projet de malade. Tout est possible ! Il faut leur en donner les moyens. Bref, comme dirait Raphael, assez parlé, place à l’action ! Régalez-vous !!


Tortues Ninja France : Depuis plusieurs mois on ne parle plus que des TMNT qui reviennent enfin en France, du mystérieux et nouveau Hi Comics et ton nom est très souvent rappelé. Est-ce que tu pourrais nous en dire un petit peu plus sur toi ? D’où te vient la passion pour les TMNT et surtout ce qui t’a amené à prendre en charge un projet aussi fou qu’HiComics et la publication des comics TMNT ?

Sullivan Rouaud : Hello TMNT France ! Avant toute chose, merci beaucoup pour l’invitation, c’est un plaisir pour moi de démarrer une relation que j’espère la plus longue possible avec vous !

Étant né en 1988, je crois que ma passion pour les Tortues vient tout bêtement du dessin animé culte de mon enfance. Pendant des années, je ne jurais que par Batman – The Animated Series et les Tortues – j’étais même membre du fanclub officiel et abonné au magazine après avoir harcelé mes parents, et les Toys Tortues ont fini d’ancrer cette passion naissante, à tel point que je les ai tous gardés précieusement depuis, et que ma collection s’est elle aussi énormément agrandie.

Pour revenir purement à l’édition, j’ai été journaliste spécialisé dans la culture Comics pendant des années, et donc de facto lecteur des publications Soleil US Comics. J’étais comme tout un chacun, dégoûté de ne pas pouvoir lire la suite de l’ongoing IDW, que je continuais d’acheter en Comics Shop en parallèle mais que je rêvais de voir traduite en français. Et puis, toutes les semaines, plusieurs lecteurs venaient me demander de faire le pont auprès de Soleil pour savoir si la parution reprendrait un jour ou l’autre.

C’est donc tout naturellement, il y a un an, à la création de HiComics, que j’ai proposé à mes boss de devenir les éditeurs officiels de Rick & Morty  et de Tortues Ninja, deux licences qui ont un potentiel hors du commun, et qui sont surtout fabuleuses à travailler, toutes les deux iconoclastes et issues d’une culture plutôt punk. En plus de ça, la possibilité de publier des inédits, d’excellentes histoires et des classiques comme les originaux, c’est un doux rêve pour un éditeur qui débute dans ce métier.

TNF : J’ai vu qu’Hi Comics a pour ambition de varier les titres de BDs pour proposer un large panel de lecture. Outre les TMNT, quels titres allons-nous avoir la chance de vous voir éditer prochainement ?

SR : Comme je le disais, nous sommes surtout l’éditeur de deux licences phares, qui sont Rick & Morty (qui est le meilleur lancement Comics en 2018, on est sur notre petit nuage) et les Tortues, et dans une moindre mesure de quelques titres Donjons & Dragons puisque c’est l’ADN de Bragelonne, maison mère de HiComics spécialisée dans la littérature et la Fantasy.

À côté de ça, j’ai créé une ligne de titres indépendants (issus de labels comme Image Comics, IDW, Dark Horse et d’autres) dont je suis très fier, dans laquelle vous pouvez déjà trouver les excellents The Few et Invisible Republic. Mais ça ne s’arrête pas là puisque rien qu’en 2018, nous publierons Shirtless Bear Fighter, Maestros, I Kill Giants (qui est adapté au cinéma et qui sort le 6 Juin en France grâce à The Jokers), Generation Gone, Scales & Scoundrels et j’en passe.

Ce qui est important là-dedans, c’est que HiComics a de petits moyens et une ambition super modeste par rapport à mes concurrents qui font office de géants, et pourtant chacun de ces titres a été choisi à la main, j’en suis fier comme de mon premier bouquin et j’espère que l’idée de collection transparaîtra pour qui nous donnera sa confiance en achetant tous les titres de HiComics. Par exemple, pour parler chiffres, nous pesons une vingtaine de titres par an seulement, quand il s’agit du nombre de titres publiés par mois pour certains de nos concurrents. Mais malgré ça, l’entente est super cordiale dans l’univers des Comics en français, on se connait tous, on s’apprécie et on s’encourage mutuellement.

TNF : Quels sont les projets pour les TMNT d’HiComics ? Que risquons-nous de voir débarquer dans nos librairies ? Et à quelle fréquence ?

SR : L’idée par rapport au retard accumulé sur l’ongoing d’IDW, c’est de ne pas traîner et d’offrir une régularité aux lecteurs, notamment parce qu’on a le matériel pour. Ainsi, vous aurez un tome de la série régulière tous les deux mois après le lancement du 21 Mars (où vous trouverez aussi le merveilleux Secret history of the Foot Clan, devenu L’histoire secrète du Clan Foot en Français), à l’exception de la rentrée littéraire où l’on fait de la place à la publication des originaux de Kevin Eastman et Peter Laird. Mais cette dynamique de « un tome tous les deux mois », comme ce qu’on trouve dans le manga, est importante à mes yeux pour envoyer le bon message, qu’on est là pour suivre la série, mais aussi parce qu’on a une grosse quinzaine de tomes de retard en France et que l’idéal serait un jour de rattraper la publication V.O.

Voilà pour 2018. Pour 2019, si le soutien est présent (et j’insiste là-dessus, les ventes influeront énormément sur ce que je serai en capacité de développer), j’ai prévu plein d’autres belles choses comme une ligne variations où l’on pourrait retrouver des histoires cultes des Tortues, avec du Richard Corben, la série Image Comics, une création par un artiste français très connu chez nous, un livre d’hommage semblable à ce que Glénat a pu faire avec Katsuhiro Otomo et j’en passe. On pourrait même penser à d’autres médias autour des Tortues Ninja, comme des jeux par exemple, mais tout ça n’en est qu’au stade embryonnaire et ce qui m’intéresse reste de réussir un lancement et le suivi auprès des lecteurs qui nous feront confiance dans un premier temps.

TNF : J’imagine que reprendre le titre d’IDW derrière Soleil, après d’aussi nombreuses années, n’est pas forcément évident. Tout un planning, des décisions rudes sont à prendre… Quelle est la raison de ne pas rééditer le titre dès son début ? Les lecteurs demandent souvent s’ils auront la possibilité de lire un jour les 16 premiers numéros, édités à l’origine chez Soleil entre 2012 et 2013, et pas forcément évidents à se procurer aujourd’hui. Que peux-tu leur répondre ?

C’est vrai que c’est la question qui revient le plus souvent, j’ai même hésité à en faire un disclaimer dans le Tome 1 (La guerre de Krang) mais ce n’est pas la coutume dans le monde de l’édition « Librairies ».

En vérité, c’est une raison purement juridique et une bonne entente vis à vis des équipes de Soleil. Republier les originaux d’entrée, c’est prendre le risque de republier 4 tomes dont les ventes n’ont jamais été mirobolantes, et donc de faire perdre patience au lecteur, sans parler du fait qu’à mes yeux, si l’ongoing d’IDW est ce qui se fait de mieux sur les Tortues, c’est véritablement à partir de l’arrivée de Mateus Santolouco. Non pas que je n’aime pas les débuts, mais pour être tout à fait franc, je ne les trouve pas du tout indispensables pour la bonne compréhension de ce qu’on va publier.

Toutefois, parce que je suis un collectionneur maladif moi-même, évidemment que nous allons republier ces quatre tomes, une fois l’aspect contractuel dépassé, sous forme d’omnibus qui sera nommé « Tome 0 » dans notre collection. Vous pouvez vous y attendre pour début 2019 (pas avant, c’est une certitude), et peut-être sous le mode de la souscription. Mais la décision finale du mode de publication n’est pas encore prise, là aussi je suis très concentré sur le 21 mars et je jure sur la tête de Krang (la rose, pas l’autre) que vous comprendrez absolument tout en démarrant l’aventure à nos côtés au Tome 1. Satisfait ou remboursé.

TNF : Mes ninjas m’ont rapportés que de très belles surprises attendent enfin les fans français des Tortues Ninja pour le prochain Free Comic Book Day. Attention,  s’ils m’ont mentis, je demande à Shredder de les exécuter 😀

Couverture du FCBD américain de 2015

Effectivement, le FCBD sera un moment important pour nous, puisque nous allons publier un gratuit de 48 pages, disponible chez tous les libraires spécialisés, qui se découpe en deux parties :

– 24 Pages de BD qui reprennent le FCBD 2015 d’IDW (et là, il y aura un disclaimer parce qu’au 5 mai, ce qui se passe dedans restera encore un spoiler [voir chronologie de la série], mais on vous invitera à y revenir très vite), dessinées par le génial Mateus Santolouco, qui sera avec nous sur toute la France à la fin du mois de mars.

– Une vingtaine de pages de guide de lecture rédigées par un véritable pro’ des Tortues, qui viendront expliquer aux néophytes à quel point notre politique d’édition est aussi simple à appréhender que l’univers des Tortues, avec une frise chronologique, une présentation des personnages et quelques guests de haute volée.

TNF : Soleil a continué d’éditer, malgré l’arrêt du titre principal d’IDW, les comics adaptés de la série TV de 2012. De même, IDW semble éditer une adaptation comics de la série à venir, Rise of the TMNT. Est-ce qu’HiComics est potentiellement susceptible de publier ces comics ? Ou cela revient toujours à Soleil ?

Sans vouloir rentrer dans les détails parce que ce serait ennuyeux pour tout le monde, Soleil a gardé la licence « jeunesse » des Tortues, donc Rise of the TMNT tombe dans leur giron. De notre côté, nous avons la responsabilité et le pouvoir de publier tout ce qui rentre dans la ligne « adulte », et c’est de toutes façons avec ça que je suis à l’aise.

TNF : Les crossovers sont allés bon train ces dernières années et ont presque tous vus le jour en France récemment. Si les aventures avec Batman ou Usagi n’ont aucune incidence sur l’aventure qui nous intéresse ici, les Ghostbusters en ont une, potentiellement importante. Une chance de voir HiComics reprendre le titre ?

Aucune, puisque c’est Flamival qui a récupéré les droits, qui à l’image du Batman x TMNT, dépendaient de la licence Ghostbusters et non de la licence TMNT, avec une particularité pour la France. Ceci dit, je suis ravi de voir que Flamival va le publier de son côté, puisque les lecteurs les plus complétistes auront aussi la possibilité de le lire en français. Et quand on voit la pauvreté de ces dernières années en matière de publications Tortues, je crois qu’il vaut mieux qu’il y en ait trop que pas assez, non ?

TNF : Avec l’annonce de la réédition des comics du Volume 3, les publications d’Image (1996-1999) par IDW à partir de mai prochain, avons-nous une chance de les voir un jour édités aussi chez nous ? Cela dépendra surtout de la vente du Volume 1 ? Et les TMNT Adventures d’Archie dans tout ça ?

SR : Pour la série Image Comics, comme je l’ai évoqué plus haut, c’est dans mon radar. Sans date précise, si ce n’est pas avant le second semestre 2019 (je sais, c’est loin mais le rythme de l’édition réclame ça). Quant aux TMNT Adventures, j’aimerais beaucoup, j’ai fait une demande en ce sens l’année dernière et on essaye encore d’étudier la possibilité de le faire, mais je ne veux rien promettre puisque beaucoup de paramètres rentrent en compte sur ce titre en particulier.

TNF : Il y a deux ans environ, la branche « Games » d’IDW a sorti un excellent jeu de plateau tiré de son comic, TMNT : Shadows of the past. Prochainement, sortira également une adaptation du célèbre jeu de carte complètement barré Munchkin, dessiné par Kevin Eastman et Tadd Galusha. Est-ce que nous aurons la chance de les voir débarquer en France, ou cela dépendrait exclusivement d’un éditeur de jeux de société ?

SR : Si je ne dis pas de bêtises, ce jeu tombe sous la coupe de la licence Munchkin, qui est gérée par Fantasy Flight Games en France. Il faudrait donc leur poser la question directement, même si de notre côté, on continue d’étudier le cas de TMNT : Shadows of the past depuis que j’ai rencontré ses développeurs à San Diego, mais c’est un cas très complexe pour le moment. Peut-être que dans le futur ce sera une réalité, pour l’instant c’est malheureusement mis de côté.

TNF : Avec le retour des Tortues Ninja en France, est-ce qu’HiComics prépare des évènements particuliers ?

Bien sûr ! Dès ce mois-ci pour le lancement d’ailleurs ! Par exemple, les deux titres du lancement, L’histoire secrète du Clan Foot et le Tome 1, seront disponibles en avant-première au salon du livre de Paris.

Par la suite, c’est Mateus Santolouco qui sera avec nous pour une semaine de dédicace à travers la France, qui sera immortalisée par un joli documentaire, avec deux dates à Paris, une à Lille, une autre à Lyon, une à la maison pour moi puisque nous serons à Nantes et enfin une première dans le Sud pour HiComics, puisque nous nous rendrons à Marseille !

Et évidemment que la fin d’année va réserver son lot de surprises, Nickelodeon nous soutient beaucoup dans la tonne d’idées que l’on propose, et s’il est trop tôt pour annoncer les belles surprises, certains noms reviennent sur mes documents de travail. Et puis, à l’image du livre hommage que je rêverais de publier, une exposition est aussi dans un coin de ma tête, pour célébrer tous les médias touchés par les Tortues, du jeu vidéo au cinéma en passant par les Toyz et évidemment, les Comics.

TNF : Pour terminer, quelle est ta tortue favorite ? Ton univers préféré ? Dans les publications d’IDW Publishing, un dessinateur et un arc préféré ?

SR : Là comme ça, du tac au tac : Leonardo, parce qu’après avoir aimé les trois autres à plusieurs périodes de ma vie, je trouve que c’est finalement le personnage le plus complet, le plus complexe et le plus responsable de tous. Et puis, l’ongoing d’IDW lui donne un rôle à la hauteur de son statut, si bien qu’il en devient instantanément culte à mes yeux.

Mon univers préféré ? Celui de la série régulière, qui m’a vraiment redonné l’amour inconditionnel des Tortues, même si j’aime sincèrement presque toutes les créations autour des Tortues depuis leur début, et que je suis le premier à rappeler aux gens que Rise of The TMNT est réalisé par l’assistant de Tartakovsky, et donc qu’il n’y a pas lieu de paniquer devant les designs, certes déroutants, diffusés jusqu’à maintenant.

Et si je dois choisir un dessinateur et un arc préféré, c’est la réponse évidente mais Mateus Santolouco pour son trait qui n’a rien à envier aux méga-stars de l’industrie, et qui s’investit aussi au scénario. D’ailleurs, si je devais choisir un arc, c’est plutôt ses arcs, à commencer par Secret history, City fall (La chute de New York chez nous), Vengeance et surtout, sa prochaine mini-série qui s’annonce absolument dingue. J’espère qu’il pourra en parler pendant la tournée, parce que vous n’avez pas fini de baver, surtout si comme moi, vous êtes fans de Shredder.

Merci beaucoup TMNT France, c’était un sacré plaisir et comme on dit chez moi, dans les années 80 : COWABUNGA !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.