Série, film, produits dérivés : retour sur les infos de juin

Il s’en est passé des choses depuis le début du mois de juin ! J’avais dû mettre le Tortuepédia et les réseaux sociaux de Tortues Ninja France en pause pour six semaines, il est temps à présent de rattraper les infos perdues !

L’univers des Tortues Ninja n’a pas chômé en ce début d’été ! Entre le nouveau dessin-animé et les divers fabricants de jouets et produits dérivés pour collectionneurs, en passant par l’annonce d’un nouveau film, revenons un petit peu sur les grandes nouveautés apparues cet été.

Série TV : Rise of the TMNT

À la mi-juin, Nickelodeon était présent au festival de l‘animation d’Annecy, le temps de présenter un petit peu la nouvelle série et les personnages à travers des croquis. La présentation, de ce que j’en ai lu, en a convaincu plus d’un, notamment à travers les diverses influences qui ont permis à Ant Ward et Andy Suriano de réaliser un univers totalement novateur. Les tortues, rappelons-le, cette fois, seront bel et bien des adolescents qui évolueront dans un univers souterrain mystique. La présentation a montré des décors et des personnages hauts en couleur. Une ville de New York extrêmement vivante (ça changera de la dernière série où les rues étaient aussi vides qu’une pizzeria après le passage des tortues) et fortement inspirée du film de 1986 Jack Burton dans les griffes du Mandarin (au passage un des films préférés de Kevin Eastman).
Les grands changements qui ont fait criser les fans dès le début seront présents sur une bonne partie de la première saison au moins. Raphael sera bien le chef de l’équipe pour les premiers épisodes et Shredder fait place au personnage créé pour la série et doublé par John Cena, le baron Draxum. Malgré tout, le Foot Clan semble bien présent. Déjà vu à travers deux figurines, d’autres personnages du clan vont également faire leur apparition. Mais ils ne seront pas les seuls. Nickelodeon semble avoir voulu élargir la gamme des vilains. Si pour les moins connaisseurs des univers des Tortues Ninja, il n’existe que Kra(a)ng et Shredder, détrompez-vous ! Je serais même prêt à parier qu’il existe plus de personnages pour les TMNT que dans certains grands comics des écuries Marvel et DC, il suffit de consulter notre liste des personnages sur le Tortuepédia, qui est loin d’être encore achevée. Et malheureusement, il est très rare que la plupart de ces personnages soient réellement approfondis. La série de 2012 avait déjà apporté son lot de nouveaux affreux, était-ce donc utile de créer autant de nouveaux personnages ? Bien entendu, il est important pour une série de se créer une identité propre. Mais jusqu’ici, hormis Splinter et April, et le Foot Clan de manière étendue, aucun autre personnage ne semble être repris. Les mutants présentés étaient :

  • Meat Sweats, déjà connu à travers sa figurine. Voici sa fiche. Il ne serait pas étonnant qu’il soit lui-même une parodie, outre des grands chefs cuisiniers, de Gordon Ramsey.
  • Warren Stone
  • Hypnopotamus
  • Albearto danny de vito
  • Sergeant Woodpecker

Nickelodeon, en plein dans la promotion de sa série, a annoncé fin juin que le premier épisode de Rise of the TMNT, « Mutant mayhem« , serait diffusé le 20 juillet aux États-Unis à l’occasion des Kids Choice Awards (date qui coïncide avec le San Diego Comic Con au passage !). Le 27 juillet, ce serait au tour du Canada de diffuser l’épisode. La série devant réellement commencer en septembre, voila de quoi nous mettre en bouche ! Sans oublier que le comic fait son entrée ce mois-ci dans les librairies américaines.

Film

Vous avez bien lu, un film TMNT est bien prévu dans l’avenir. Pour le moment, Nickelodeon n’a qu’annoncé la nouvelle, et déclaré qu’il s’agira bien un reboot et non d’une suite à Out of the shadows. Toutefois, on ne repart pas totalement de 0, puisque ce sera Paramount et Platinium Dune qui produiront le bébé, avec à l’écriture, toujours Andrew Form et Brad Fuller (comme pour les films de 2014 et 2016).

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Seul le temps nous le dira réellement. Maintenant la question que tout le monde se pose est « pourquoi reprendre Paramount et Michael Bay alors que ça n’avait pas fonctionné la première fois ? ». Tout simplement car Bay possède Paramount, et que Paramount est la branche cinéma de Viacom, qui possède la licence des Tortues Ninja. Ce serait stupide qu’une autre société de production de films soit attachée au projet donc.
Maintenant parlons un petit peu de ce cher Michael Bay, dont on a tant craché sur le dos depuis le début de la production du premier film des Tortues Ninja, en 2012. Sincèrement, il faut arrêter de lui mettre tout sur le dos. Il n’a été que PRODUCTEUR ! C’est lui qui aligne les sous via sa société de production pour financer un film c’est donc normal que son nom soit rattaché au film, d’autant plus que ce sera plus parlant que les grands méconnus que sont Liebesman et Green. Il n’a en aucun cas été le RÉALISATEUR ou le SCÉNARISTE du film ! La seule chose que nous pouvons lui reprocher et qui est connue officiellement sur le projet TMNT a été, lors des discussions sur la réalisation du film à l’aube du projet, de vouloir écarter une adaptation du comic original. Au producteur de dire « que ça ne marcherait jamais ». Bay a énormément de défauts, arrogance et mégalomanie en premier à mes yeux, mais pour moi, sa responsabilité s’arrête là, faute d’éléments supplémentaires.

Non, ce qui m’inquiète plus sur ce projet est le retour de Form et Fuller à l’écriture. Ils ont démontrés jusqu’ici être totalement étrangers aux Tortues Ninja et l’arrivée de Johnatan Liebesman aux commandes du film de 2014 n’a pas aidé. Trois films tournés pour en faire un patchwork lui-même énormément remanié par la suite montre à quel point ces individus sont à des années lumières de s’intéresser réellement au projet et donc de maîtriser le sujet. Est-ce que cela a changé depuis ? On peut se le demander. La production du film de 2014 a été marquée par les révoltes diverses des fans dès l’annonce du scénario  « Blue door » en août 2012 et de la présumée origine extraterrestre des tortues, Splinter et Shredder. À partir de ce moment, la colère des connaisseurs des univers de Laird et Eastman se sont fait entendre, entre l’annonce de Megan Fox pour camper le personnage d’April O’Neil, puis d’un Shredder aux origines occidentales et qui ne s’appellerait plus Oroku Saki mais Eric Sacks. Mais tout n’est pas perdu ! La production du film, qui s’était montrée impassible face aux critiques des fans durant trois ans, a finalement plié à quelques mois de la sortie de leur long-métrage en salles et retourné quelques scènes, dont l’ajout d’un Shredder asiatique (Tohoru Masamune) mettant Eric Sacks (William Fichtner) sur le banc de touche. Comme quoi, la production sait écouter les fans ! (Ils avaient surtout très peur de se planter on ne pas se le cacher). Et c’est un des points qui me rassure. Le second film, sorti en 2016, a vu arriver Dave Green, un réalisateur au petit CV, mais qui connaissait les Tortues Ninja. Il est indéniable que les deux films n’ont rien à voir. Un premier totalement centré sur sa star, Megan « April » Fox relayant les tortues au second plan, et un second qui va à 200 à l’heure et totalement focalisé sur nos tortues. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas ce second essai, la production a appris. Il est juste impossible de construire quelque chose de stable sur des bases déjà médiocres scénaristiquement parlant.
Les films de Paramount sont réputés depuis de nombreuses années pour être mauvais. Films grands publics sans grandes ambitions hormis engranger des millions au box-office, scénarios ultra basiques et misant tout sur les effets spéciaux, il est courant de les voir nommés aux Razzie Awards, les oscars des pires films. Et celui de 2014 était nominé aux côtés de Transformers : l’âge de l’extinction, qui a fini par l’emporter. À noter tout de même la victoire de Megan Fox… comme pire actrice. Et il se trouve que la politique de Paramount serait depuis quelques mois de se racheter une conduite et d’essayer de produire des choses plus intéressantes. À voir… Si cela s’avère vrai, on peut alors espérer un film au moins correct. Les changements de dernière minute pour le film de 2014 et de direction complète pour celui de 2016 montrent que la production essaie de se racheter une conduite et d’écouter un minimum les fans. Aurons-nous donc des Tortues Ninja qui ressemblent enfin à des TMNT, peu vêtues et d’1m60 ? Aurons-nous enfin des personnages bien écrits ? Espérons-le. Fuller et Form à l’écriture par contre est l’information qui me rassure le moins.

Figurines et produits dérivés

Le San Diego Comic Con, plus grand salon du geek, ouvrira ses portes jeudi prochain. Bien entendu, les Tortues Ninja ne seront pas en reste. Chez Playmates Toys, comme chaque année, il est question de mettre en avant ses figurines de la gamme à venir. Et comme en 2012, ce sera l’occasion pour le fabricant de proposer quatre tortues (vendues séparément) avec un petit peu plus de peinture que les gammes basiques. Venant dans de très jolis présentoirs, ces quatre tortues, issues de la série à venir, Rise of the TMNT, seront vendues à 30$ pièce.

Du côté de chez NECA, de bien belles surprises nous attendent, une fois encore. Si le pack des quatre tortues du film au format 6,5’’ s’est arraché comme des petits pains, le fabricant a également teasé sa dernière création, qui sera bien présente au SDCC, le Foot soldier ! Deux photos nous montrent un peu plus de la sculpture de l’un des derniers personnages travaillés par Trevor Zammit, qui est depuis parti. Très bonne nouvelle, il viendra avec des vêtements sculptés dans le plastique, et non en tissu. Shredder, qui ne sera hélas pas présent d’après les derniers messages de NECA, devrait donc être de ce type également.  La grande question qui vient à présent à se poser avec le retard de la figurine de Shredder est si ses vêtements sculptés seront issus d’un moule différent, alors que la majeure partie du ninja Foot pourrait être reprise ?
Ah ! Et avant de passer à la suite, ne soyez pas étonné si vous voyez un casque de Shredder pour annoncer la suite de la gamme des Props replica de NECA ! Tout porte à croire qu’ils comptent bien en faire un, donc qui sait … ? ^^

Enfin, dernier fabricant à avoir fait parler de lui ces derniers jours, PCS Collectibles. Spécialisé dans la sculpture de statuettes de différentes dimensions et de figurines articulées, le fabricant a annoncé l’arrivée imminente des quatre mutants dans ses licences. PCS a même ouvert le bal avec un Raphael tout droit sorti du dessin-animé de 1987, trônant sur la carcasse d’un robot fraîchement découpé (pour en savoir plus). La pièce de collection est inspirée du deuxième épisode de la série, À la recherche du Technodrome.
La réalisation est à applaudir, puisque PCS n’est que le second fabricant à reprendre fidèlement le design de la première série des tortues, après NECA et son pack exclu du SDCC 2017. En effet, les autres fabricants (Funko, Ikon, Playmates, S. H. Figuarts et j’en passe…) depuis 2012 s’acharnent à produire des figurines soi-disant fidèles pour charmer les plus nostalgiques, en se basant sur les modèles publicitaires, pourtant loin d’être eux-mêmes fidèles à ce qu’étaient les tortues de 1987. Bravo !

Voila pour ce rapide résumé des dernières news des Tortues Ninja. On se tient à présent prêt à crouler sous les nouvelles du San Diego Comic Con (19-22 juillet) ! Comme chaque années, comptez sur Tortues Ninja France et le Tortuepédia pour relater tout ce qui s’y passe !

Cowabunga et à très bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.