Autour de la série (Série TV 1987)

Les Tortues Ninja (Teenage Mutant Ninja Turtles aux États-Unis) est un dessin-animé américain, produit par la firme Murakami-Wolf-Swenson, Inc., et dont la diffusion a débutée le 28 décembre 1987.

La série présente les aventures des personnages du comic créé par Kevin Eastman et Peter Laird, les quatre Tortues Ninja (pour en savoir plus). D’une ambiance sombre, violente et impitoyable, le dessin-animé doit naturellement s’adapter pour toucher un public bien plus jeune qu’à l’origine. Cette série a été créée avant tout dans le but de vendre des jouets basés sur les personnages principaux. Telle était la condition (pour en savoir plus). Après la diffusion des cinq premiers épisodes en décembre 1987, la gamme de jouet fut lancée, au cours de l’été 1988, par la petite entreprise californienne Playmates Toys, encore inconnue à l’époque. Cette combinaison de marketing a fonctionné main dans la main pendant de nombreuses années et connaissant un succès remarquable.

David Wise et Patti Howeth (sa future épouse) ont écrits le scénario des cinq premiers épisodes. Avec le succès de ces débuts prometteurs, la Saison 2 invite Jack Mendelsohn, un dessinateur de comics à rejoindre l’équipe. Si Wise avait donné le ton initial à la série, il alterna son travail avec Mendelsohn, qui écrivit plus de soixante-dix scénarios d’épisodes, et fut producteur exécutif pour les quatre saisons suivantes. Il s’en alla au début de la rédaction de la Saison 9, fatigué par les contraintes et les changements imposés par la CBS, tout comme David Wise pour la saison 10. C’est Jeffrey Scott qui prit sa place et devint éditeur en chef jusqu’à la fin de la série.

Diffusion américaine

Du 1er octobre 1988 au 23 septembre 1989, la série fut diffusée aux États-Unis le samedi matin. Avec son rapide succès, elle se retrouva alors placée l’après-midi, durant la semaine, sur différentes chaines, du 25 septembre 1989 au 17 septembre 1993.

Atteignant le chiffre mirobolant de 47 épisodes pour la saison 3, la série animée des Tortues Ninja compte en 1989 66 épisodes, ce qui lui permet de pouvoir rediffuser ses épisodes à une plus grande cadence et d’espérer ainsi le support d’une chaîne de renom. Le 8 septembre 1990, la Columbia Broadcasting System (CBS) commence la diffusion de la saison 4 à travers deux épisodes le samedi matin. Cette formule tiendra jusqu’à la fin de la diffusion de la saison 7, en décembre 1993, entre inédits et rediffusions (pour en savoir plus).
L’année suivante, et jusqu’au 2 novembre 1996, seulement un épisode était diffusé le samedi matin sur la CBS (saisons 8-10). La chaîne est contrainte d’annuler la diffusion des Tortues Ninja à cause des lois FFC, voulant que le samedi matin, les chaines américaines ne passent que des programmes éducatifs. Parallèlement, la série s’essoufflait déjà depuis quelques années, principalement avec l’arrivée de séries importantes comme Batman (1992) et les Mighty Morphin’ Power Rangers (1993).

Si le dessin-animé n’a strictement rien à voir avec le matériau original, il est indéniable qu’il a permis à la licence se de faire très bien connaître, et toucher plusieurs médias, jusqu’au cinéma. Sans cette série, il est probable que les Tortues Ninja soient tombées dans l’oubli, ou n’aurait pas la notoriété qu’elle a aujourd’hui. Le dessin-animé est même devenu l’un des plus populaires de la télévision, devenant la série la plus regardée aux États-Unis entre 1989 et 1991. Céréales, peluches, gel douche, sans oublier les jouets et autres produits dérivés envahissent durant cette période les magasins. TMNT Adventures d’Archie Comics, qui reprend à la base l’histoire des tortues du dessin-animé connait aussi un grand succès, supérieur au comic original. Les jouets de la licence étaient parmi les meilleures ventes mondiales entre 1988 et 1992. En 1990, la série était diffusée sur plus de 125 chaînes de télévisions à travers le monde, tous les jours. Les comics ont été vendus en moyenne à 125 000 copies par mois.

Lors de la diffusion de la 10e saison, la série détenait le record de longévité d’un dessin-animé aux États-Unis. Deux ans plus tard, ce record a été vaincu par les Simpson, qui étaient l’un des concurrents directs des Tortues Ninja. Aujourd’hui, d’autres séries ont dépassé ce score, comme Bob l’éponge.

En France

En France, la série ne sera diffusée qu’à partir de 1989 sur Canal +, dans le programme Cabou Cadin. Elle est co-produite par I.D.D.H., avec la participation de Bruno-René Huchez, au cours des cinq premières saisons. Les studios français sont situés à Blois, ce qui permit par exemple la diffusion du voyage en Europe quelques mois avant les États-Unis.
France télévision reprit à partir du premier trimestre 1991 la diffusion des Tortues Ninja, à travers le programme Amuse 3 (France 3). Les épisodes inédits, à partir de la troisième saison, virent toujours le jour chez Antenne 2, puis France 2 dès l’été 1990, jusqu’en 2000. La diffusion de ces épisodes est très chaotique, respectant rarement l’ordre de la production.

Le final de la saison 5, La planète des tortues droïdes n’a été diffusé qu’en septembre 1997 avec quelques rares épisodes de la saison 6. En effet, les années 1992-1994 se concentrèrent sur d’importantes rediffusions des saisons 3 à 5. Il faudra ensuite attendre le printemps 1998 pour la diffusion de cette sixième saison, le 13 juin 1998. France 2 ne diffusera les saisons 7 à 10 qu’à partir du 22 janvier 2000, et ce jusqu’au 28 mai 2000 dans un ordre quasi-irréprochable. Cet arrêt d’un an et demi est certainement dû à la diffusion de la série Next Mutation par TF1 entre le 2 septembre 1998 et le 16 juillet 2000 (fin des inédits le 13 février 1999).
Il est probable que ce contre-temps n’ait pas été prévu initialement, et les épisodes ont quand même été doublés en français pour les saisons 7 et 8. Ne pouvant passer à la télévision, elles furent en partie distribuées par UFG Junior dans diverses VHS en 1997 à l’occasion des dix ans de la série. Cela explique la présence du deuxième générique français pour des épisodes de la huitième saison sur ces cassettes.

Au cours de cette période, et jusqu’au 27 août 2002, France 3 rediffusa régulièrement les épisodes des Tortues Ninja. Il est intéressant de noter que ce n’est qu’au cours de la première année de diffusion de France Télévision que les épisodes 2 à 5 de la saison 1 sont passés en France (hors Canal +). Seules les cinq premières saisons sont passées chez France 3 (ainsi que quelques épisodes du voyage en Europe), laissant les dernières saisons à France 2, qui les diffusa de manière bien moins régulière et à des horaires peu propices pour les enfants. Cela explique la rareté de ces épisodes sur internet en version française.

Chaînes ayant diffusé les Tortues Ninja en France

Informations en provenance de l’Inathèque
  • Canal + (inédits – 1989-1990)
  • France 2 (inédits – été 1990 – 28 mai 2000)
  • France 2 (rediffusion – 1990/1991 – 25 avril 2004)
  • France 3 (rediffusion – premier trimestre 1990 – 27 août 2002)
  • NT1 (6 février 2006 – 25 octobre 2008)
  • Mangas (1er mars 2006 – 3 mars 2016)
  • NRJ12 (12 avril 2009 – 28 décembre 2012)

Répercussions du dessin-animé

Le comic original des Tortues Ninja n’était pas très fameux en 1987. Le dessin-animé a connu quant à lui un succès retentissant, par ses changements radicaux sur l’histoire d’origine, et les personnages (pour en savoir plus). C’est la série qui permet à la licence de s’étoffer, et toucher un nombre de médias plus variés, entre les jouets, les objets du quotidien, la nourriture, mais surtout, la télévision, les comics et le cinéma.
La série a été produite pendant neuf ans, et malgré une fin brutale, sa popularité est restée très forte après son arrêt. Les fans de la première heure ont beaucoup contribué à un second souffle, alimenté à travers les distributeurs de produits dérivés, à partir de 2012 et le rachat de la licence par Viacom et Nickelodeon. Des répliques cultes ont été créées par David Wise, comme « Cowabunga », « turtles fight with honor » ou encore « turtle power ! ». En France, même si ce Cowabunga (et les autres termes), n’arrivent qu’au cours de la 5e saison, il demeure un cri très célèbre, et rattaché inévitablement aux Tortues. Outre les répliques, quel amateur de tortues ne pense pas à elles quand il mange une pizza ?
« Malheureusement » pour la licence, ce premier dessin-animé est considéré comme la base des Tortues Ninja pour beaucoup de fans peu renseignés, qui ignorent qu’il s’agit d’une adaptation très éloignée d’un comic, qui pourrait lui, toucher un public plus âgé. Kevin Eastman et Peter Laird ont très rapidement été écartés du projet dans les années 1990′ après y avoir fortement contribué pour les deux premières saisons. Laird, très conservateur, a souvent exprimé sa déception quant à son devenir.

Polémique autour de la série

Le dessin animé a été renommé Teenage Mutant Hero Turtles dans de nombreux pays européens, dont le Royaume-Uni et l’Allemagne. Cette censure est due à la connotation trop violente qu’avait le titre selon les médias britanniques de l’époque.

Ce n’est pas l’unique changement que subit alors le dessin-animé : les paroles du générique « Splinter taught them to be ninja teens » sont changées par « Splinter taught them to be fighting teens ». Les passages où Michaelangelo apparait avec ses nunchakus sont remplacés dans le générique par des extraits du dessin animé, ou des images fixes. Dans la série même, certains passages sont coupés, notamment lorsque l’on voit les nunchakus. Cela explique pourquoi par la suite, la tortue amatrice de pizzas change son arme de pour un grappin, gardant les nunchakus parfois dans le dos, sans les utiliser pour autant. La raison principale est que le nunchaku était perçu comme une arme de torture, et non de combat. Coïncidence ? Dans la série Next Mutation, Michaelangelo a de nouvelles armes, des tonfas.

Cette censure s’est également appliquée sur le film de 1991, où l’utilisation des armes des tortues est anecdotique. Leonardo et Raphael n’utilisent leurs armes que dans la scène d’introduction, à une reprise. Michaelangelo n’utilise que des saucissons pour se battre. Donatello est le seul à sortir son sur l’ensemble du film, tout comme les ninjas Foot.

Génériques

Le dessin-animé est également très connu pour son générique d’ouverture, que ce soit aux États-Unis, ou en France.

On compte en tout trois génériques, dont deux musiques différentes aux États-Unis. Le premier thème musical est utilisé jusqu’au dernier épisode de la saison 7, Le triomphe de Shredder. L’animation change quant à elle à partir de l’épisode La vengeance de la mouche (S4 E14) à la demande de la CBS, qui acquiert les droits de la série en 1990.
Avec le changement de ton des red sky seasons, la saison 8 propose un générique totalement neuf, mélangeant des images de la saison 8 et du film de 1990. Les deux thèmes musicaux américains sont chantés par Dennis C. Brown. Chuck Lorre a quant à lui écrit le générique et prêté sa voix aux tortues dans le premier thème musical.

En France, l’attention portée aux génériques est sensiblement différente. Il demeure inchangé jusqu’au début de la saison 6, diffusée tardivement, en 1997. Si la saison 5 avait été diffusée en France entre 1993 et 1994, le double épisode final n’a été diffusé qu’en septembre 1997. Ce retour des Tortues Ninja sur le petit écran français a permis l’introduction d’un second générique, bien plus proche de ce qui avait été fait aux États-Unis sur le plan musical. Les images correspondent à celles du second générique, apporté par la CBS. Enfin, un troisième générique, une fois encore identique à la version américaine, tant sur le thème musical que dans les images, est diffusé entre les saisons 8 et 10 en France. Avec l’interdiction de diffuser les épisodes des saisons 8 à 10 en France par TF1, possédant en 1998 les droits pour Next Mutation, le troisième et dernier générique n’a pas été réalisé immédiatement. C’est la raison pour laquelle il est absent des VHS d’UFG Junior, possédant des épisodes de la huitième saison. Le deuxième générique leur est alors attribué.

Le premier générique reste aujourd’hui encore certainement l’un des emblèmes de la pop culture des années 1990 en France, et reste même plus connu que la série. Sur le forum anglophone The Technodrome et sur internet en général, les fans du monde entier s’accordent souvent à trouver cette version meilleure que l’originale. Il possède même une version longue, pour une durée totale d’environ trois minutes ! Il s’agit, en français, du seul générique prenant des libertés tant sur le rythme que dans les paroles, s’émancipant presque totalement du son exemple américain.

Générique américain

Écriture : Chuck Lorre
Chanteur : Dennis C. Brown et Chuck Lorre (voix additionnelles)


Première version (1987-1990)
Sur la piste des Tortues (S1 E1) – La vengeance de la mouche (S4 E14)

Deuxième version (1990-1993)
À mourir de rire (S4 E15) – Le triomphe de Shredder (S7 E27)

Troisième version (1994-1996)
À la recherche de Shredder (S8 E1) – Diviser pour régner (S10 E8)

Générique français

Écriture : ?
Chanteur : ?


Première version (1989-1994)
Sur la piste des Tortues (S1 E1) – Michelangelo, tortue sacrée (S5 E20)

Deuxième version (1997-2000)
La planète des tortues droïdes, part. 1 (S5 E 21) – Le triomphe de Shredder (S7 E27)

Troisième version (2000)
À la recherche de Shredder (S8 E1) – Diviser pour régner (S10 E8)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s