Saison 1 épisode 1 – Sur la piste des Tortues (Turtle Tracks VO – Série TV 1987)

Sur la piste des tortues
(S1 E1)
À la recherche du Technodrome
(S1 E2)
Les mangeurs de rats
(S1 E3)
Dimension X
(S1 E4)
Un vrai combat de ninja
(S1 E5)
Liste des épisodes Épisode suivant
Titre original : Turtle tracks
Titre français : Sur la piste des tortues

Numéro dans la saison : saison 1 épisode 1
Numéro de l’épisode : 1

Première diffusion : 28 décembre 1987
Diffusion française : 1989 (décembre ?) (Cabou cadin, Canal +)

Écrit par : David Wise et Patti Howeth
Directeur de la production : Rudy J. Zamora
Producteur exécutif : Fred Wolf
Direction de l’animation :
Fred Wolf et Vincent Davis
Dirigé par
: Yoshikatsu Kasai

Société de production
Toei Animation Co., LTD.

Réalisations vidéos

États-Unis

Heroes in a half shell (11 août 1989) / VHS
The epic begin (11 octobre 1988) / VHS
TMNT, season 1 (20 avril 2004) / VHS et DVD
The complete classic series (13 novembre 2012) / DVD


France

(Il semblerait que cet épisode ne soit pas sorti en France)

Les crimes étaient en hausse ces temps-ci à New York. Une vague de vol s’était emparée de la ville, se concentrant sur du matériel de technologie. Mais plus étrange encore, les techniques de vol employées n’avaient rien de commun. En effet, des coups de sabres et des cordes japonaises étaient utilisées. Pas de doutes pour les experts, ils avaient affaire à des ninjas ! April O’Neil, journaliste à Channel 6 couvrait les évènements et était bien décidée à découvrir qui se cachait derrière cette organisation. À l’aide de son équipe de journalistes, elle désirait rester le soir devant un entrepôt qui serait, elle en était persuadée, la cible de ces mystérieux voleurs. Ce n’était pas du tout l’avis de son équipe, et principalement du peureux et faignant Vernon Fenwick. Il n’avait peut-être pas tort. Un groupe de six punks s’approchaient d’eux, armes à la main. Les journalistes feignaient d’avoir quelque chose à faire et prirent leurs jambes à leur coup. Il ne restait bientôt plus qu’April, faisant face aux voyous qui lui délivraient un message de menace si elle ne cessait pas immédiatement ces reportages. La jeune femme saisit une caméra et la lança sur celui qui semblait être leur chef, Rocksteady, avant de prendre la fuite par les égouts. Les six individus la prirent en chasse. Regardant derrière elle, April ne vit pas un mur dans les couloirs sombres et choqua sa tête contre. Reprenant ses esprits, les voyous l’avaient rattrapés. Ils n’eurent pas le temps de lui faire du mal. Quatre étranges personnages surgirent de l’ombre pour les mettre en déroute, non sans une pointe d’humour. Lorsque les combattants sortirent de l’ombre pour parler à April, ils s’avéraient être quatre tortues mutantes géantes. C’en était trop pour la jeune femme, qui s’évanouit. Depuis l’attaque dans les rues, un étrange homme vêtu d’une armure observait ce qu’il se passait. Qui étaient ces quatre mutants qui avaient mis à mal ses sbires ?

Les tortues menèrent April dans leur repaire, dans les égouts, pour prendre soin d’elle. Reprenant ses esprits, la première chose que la journaliste vit était un rat mutant lui proposant une tasse de thé. Elle tomba de nouveau dans les pommes avant de se faire réveiller par une autre tortue. Cinq animaux mutants autour d’elle, rien de très rassurant. L’une des tortues, portant des tissus orange, arrivait dans ce qui leur servait de salon avec trois pizzas encore fumantes. Les quatre reptiles se précipitèrent pour manger avant de demander à April ce qu’elle faisait là. Après quelques explications sur son reportage, ce fut au tour des mutants de lui raconter leur histoire. Ce fut le rat qui prit la parole.
Tout commençait au Japon il y a presque deux décennies. Un homme de culture et de sagesse du nom d’Hamato Yoshi était à la tête d’un clan de ninjas, le Foot Clan. Lorsqu’un grand maître vint leur rendre visite, le rival de Yoshi, Oroku Saki, qui rêvait de prendre sa place, le trahi. Cela mena Yoshi au déshonneur et au bannissement de son clan, qui finit par tomber dans la criminalité. L’homme sage décida de partir pour New York, où il trouva refuge dans les égouts, où il n’avait plus que les rats pour seuls amis. Un jour, un enfant qui se promenait dans la rue, chuta. Il fit tomber de ses mains un bocal contenant quatre tortues, qui finirent dans les égouts, sur la tête de Yoshi, ravi de trouver de nouveaux amis. Mais après plusieurs semaines de bonheur, il surprit ses reptiles barbotant dans un gel violet tombé dans les égouts. Nettoyant ses petites créatures, elles commencèrent à grandir et prendre forme anthropomorphique. Elles baignaient dans un puissant fluide mutogène qui conférait à ceux qui le touchaient la forme du dernier animal qu’elles avaient touché, un humain en l’occurrence. Yoshi, qui avait eu un contact prolongé avec les rats, en devint un à son tour.
Tout devint très clair pour April, qui comprit qu’elle parlait à Hamato Yoshi et ses quatre amis les tortues. Sa nouvelle forme mutante n’empêchait pas le rat de se battre et même de développer de nouvelles techniques. Quant aux tortues, il savait très bien que le monde au-dessus de leurs têtes ne les accepterait pas. C’est pourquoi il leur apprit à se battre, leur donna des armes et un nom. Donatello maniait le , Leonardo les sabres katanas, Michaelangelo les nunchakus et Raphael les saïs. Ils formaient tous les quatre les Chevaliers d’écailles. S’ils n’avaient pas encore trouvé qui était à l’origine de leur transformation, ils étaient bien décidés à obliger cet individu à rendre sa forme humaine à Hamato Yoshi. Des ninjas qui se cachaient dans les égouts ? April était persuadée qu’elle avait devant elle les voleurs de son reportage. Donatello chercha à la retenir. Il était hors de question qu’elle parle des cinq mutants dans les médias. Ils allaient plutôt l’aider à trouver qui étaient les responsables. En échange, elle devrait se taire à leur sujet.

La première piste que les tortues comptaient exploiter pour retrouver ces voleurs était de retourner là où ils les avaient combattus, dans l’espoir de retrouver des indices. Si Raphael était sceptique, Donatello trouva sur les lieux un papier avec une adresse : la pizzeria ninja ! Michaelangelo était devenu étrangement très motivé quant à la suite de leur enquête. Impossible de sortir dans les rues sans se faire repérer. Une vieille femme venait même de les menacer avec une mitraillette cachée dans son caddie. April partit acheter des vêtements pour ses quatre compagnons. Trench-coat, chapeau, les tortues allaient-elles être plus discrètes ? Ils arrivèrent tous les cinq finalement dans un quartier de ninjas. Entrant dans la pizzeria en question, les tortues commandèrent de quoi se remplir le ventre. April était soucieuse face aux ninjas qui tenaient le restaurant. Il s’agissait pour les mutants de simples cuisiniers qui se donnaient un style. En réalité, l’étrange homme revêtant une armure espionnait encore les tortues, qui avaient mises à mal ses hommes, et donna l’ordre à ces cuisiniers de s’emparer de la journaliste, partie poursuivre l’enquête.
April s’était rendue devant un immeuble d’une entreprise de sécurité. La standardiste appelait ses hommes après l’appel d’une société qui demandait à se faire protéger. Des individus à l’allure étrange, revêtant des tenues de ninjas arrivèrent. Ils allaient cambrioler très prochainement la société en question. April n’eut même pas le temps d’appeler les secours, elle se fit prendre par les ninjas.
Les tortues trouvant le temps long, partirent à la recherche de la journaliste après avoir réglé leur pizza. Fouillant le quartier, elles trouvèrent sa carte de presse au sol, non loin de la cabine téléphonique où elle s’était fait prendre. Donatello aperçut son sac à main sur le rebord du toit d’un immeuble. Gravissant les escaliers de secours quatre à quatre, les tortues ninja arrivèrent au sommet. April était attachée à une chaise. S’approchant, un shuriken se figea sur un mur derrière Leonardo et Raphael. Les ninjas du Foot Clan faisaient irruption, armes en main. Les tortues dégainèrent les leurs prêtes à en découdre. Dans le combat, les tortues découvrirent que les assaillants n’avaient rien d’humains. Il s’agissait de robot. Ça changeait tout ! Bondissant sur leurs ennemis, les tortues détruisirent la plupart des robots sans la moindre pitié. Cette technique de combat, l’homme au masque la reconnaissait depuis ses caméras. Il s’agissait de celle du Foot Clan ! Hamato Yoshi devait donc encore être en vie !

Les ninjas prenaient la fuite. Les tortues essayèrent de les rattraper en sautant vers un autre immeuble. Il s’agissait de celui du Foot Clan. Sur les télévisions de sécurité, les tortues purent voir le visage de Shredder, l’homme qui les espionnait depuis longtemps sans qu’elles ne le sachent. Il fit appel à ce qui restait de ses hommes pour se retrouver dans le mystérieux Technodrome. L’immeuble allait être inondé depuis le système d’extinction d’incendies pour tuer les cinq intrus. Arrivés en bas de l’immeuble, ils durent remonter au plus vite jusqu’au toit et emprunter la corde laissée pour atteindre cet immeuble, quelques minutes auparavant. Heureusement, les tortues et April furent sains et saufs. Mais l’immeuble de verre explosa par la pression trop importante d’eau.

De retour au repaire, les tortues présentèrent à Splinter les seuls vêtements qu’ils avaient pu trouver de leurs agresseurs. Le rat reconnut l’accoutrement des ninjas du Foot Clan. Si les robots avaient certainement tous péris dans le déluge, son vieil ennemi, Oroku Saki, devait encore être en vie. Et il ne faisait aucun doute qu’il était derrière tout ça ! Les tortues ne le craignaient pas et l’affronteraient si l’occasion venait à s’y prêter. Mais en attendant, il était l’heure de la pizza !

Autour de l’épisode

  • La première saison des Tortues Ninja est sortie en décembre 1987 aux États-Unis. Comme pour tous les dessin-animés de cette époque principalement, les séries avaient pour but de promouvoir les gammes de jouets en magasins. Il est possible donc de les comparer à d’immenses pages publicitaires de 22 minutes (30 aux USA avec les coupures publicitaires). Cette saison de lancement, réalisée par le studio japonais de la Toei, ne comprend que cinq épisodes et se devait d’être un test pour prévoir éventuellement une suite. Le succès étant au rendez-vous, une deuxième saison sortit en 1989. L’année précédente, c’étaient les figurines qui inondaient le marché, alimentées par les rediffusions de cette saison (pour en savoir plus).
  • La date de sortie de cet épisode aux États-Unis pose problème. Il existe trois date que l’on peut retrouver fréquemment sur internet. La première et la moins courante est le 10 décembre 1987. Il s’agit d’un jeudi, ce qui paraît étonnant pour une saison de cinq épisodes. Les deux suivantes sont plus convaincantes, commençant un lundi et se terminant donc un samedi. Le 14 décembre est l’une des dates qui revient le plus fréquemment, toutefois, il a souvent été dit que cette série avait été diffusée à l’occasion des vacances de Noël, ce qui est totalement logique, étant destinée aux enfants, qui avaient encore cours à la moitié du mois. La date du 28 décembre est donc celle que nous avons retenue jusqu’à preuve du contraire comme première diffusion de cet épisode.
  • Officiellement, cette saison a été écrite par David Wise et sa future épouse, Patti Howeth. Toutefois, cette dernière n’a donné que quelques idées à Wise, à qui l’on doit la très grande majorité du scénario final. Il sera également scénariste sur une centaine des épisodes de la série jusqu’à  la fin de la saison 9. C’est à lui que l’on doit le ton sombre de la première saison ainsi que la création des personnages de Bebop, Rocksteady et Krang, entre autres.
  • Durant la première saison, les sons de l’intérieur du Technodrome proviennent du flipper Space Shuttle de Williams.
  • Le ridicule de la situation des vols dans le reportage d’April en début d’épisode est totalement assumé par les scénaristes. L’expert en infractions affirme par exemple, à partir d’une simple corde fabriquée au Japon, que les voleurs sont des ninjas. Ce genre de comique de situation est fréquemment repris tout le long de la série.
  • Le doublage français, bien que souvent reconnu pour l’excellence de ses acteurs, laisse à désirer par bien des aspects et présente des éléments qui seront modifiés au long de l’évolution de la série en France :
    • Dans la version française de cet épisode, le Foot Clan (Clan des FootVF) est renommé le Clan des Célestes puis le Clan des Démons.
    • Le mutogène (plus tard appelé mutagène) est bien violet dans cet épisode. Pourtant April le caractérise de vert juste après les explications de Splinter. Dans la version originale, elle ne cite aucune couleur. L’erreur vient donc du doublage français.
    • Lorsque Michaelangelo saute d’un meuble pour atteindre les escaliers, quand les tortues et April fuient la montée des eaux dans le bâtiment du Foot Clan¸ il s’écrie dans la version originale « Cowabunga », ce qui n’est tout simplement pas doublé dans la version française. L’instant est laissé en blanc. Le Cowabunga, cri pourtant légendaire des tortues, n’arrivera qu’à partir du changement de studio de doublage en France, en 1992/1993.
      Cette omission est pourtant surprenante, puisqu’un grand nombre de produits dérivés possédaient ce cri. Coïncidence ? Le deuxième journal des Tortues Ninja en France, sorti en janvier 1993, possédait également le nom de Cowabunga.
    • Les tortues tutoient Splinter, et lui April, ce qui ne sera plus le cas dans les saisons suivantes.
    • Dans la version originale, Raphael après avoir revêtu le trench-coat dit la célèbre phrase d’Humphrey Bogart dans Casablanca « Here’s lookin’ at you, kid ». La référence n’est pas retenue dans la version française, traduite par  » Alors, de quoi on a l’air avec ça? « .
  • L’épisode comporte de nombreuses erreurs ou approximations avec la logique.
    • Splinter dit que la propriété principale du mutogène était de donner l’apparence du dernier être touché à l’individu en contact avec lui. Dans son flashback, il semble toucher les tortues en dernier, et non un rat, dont il prend l’apparence. On peut imaginer que son flashback ait simplifié les choses et que la transformation des cinq mutants n’ait pas été immédiate, lui permettant de toucher un autre rat.
    • Burne Thompson reproche à April de ne pas s’être montrée depuis presque une journée. Ses journalistes ne lui auraient pas dit qu’ils avaient été attaqués ?

Galerie

Personnages présents

 

En s’appuyant sur

Une réflexion sur “Saison 1 épisode 1 – Sur la piste des Tortues (Turtle Tracks VO – Série TV 1987)

  1. La photo d’illustration de votre article où l’on voit Donatello sur fond violet nuageux est une image que j’avais oublié mais vu 1000 fois dans ma jeunesse, sans doute dans un album panini ou un magasine. Ça m’a rappelé de bons souvenirs tout comme votre résumé très complet, merci à vous !!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.