Saison 1 épisode 3 – Les mangeurs de rats (A thing about rats VO – Série TV 1987)

 

Sur la piste des tortues
(S1 E1)
À la recherche du Technodrome
(S1 E2)
Les mangeurs de rats
(S1 E3)
Dimension X
(S1 E4)
Un vrai combat de ninja
(S1 E5)
Épisode précédent Liste des épisodes Épisode suivant
Titre original : A thing about rat
Titre français : Les mangeurs de rats

Numéro dans la saison : saison 1 épisode 3
Numéro de l’épisode : 3

Première diffusion : 30 décembre 1987
Diffusion française : 1989 (décembre ?) (Cabou cadin, Canal +)

Écrit par : David Wise et Patti Howeth
Directeur de la production : Rudy J. Zamora
Producteur exécutif : Fred Wolf
Direction de l’animation :
Fred Wolf et Vincent Davis
Dirigé par
: Yoshikatsu Kasai

Société de production
Toei Animation Co., LTD.

Réalisations vidéos

États-Unis

Hot Rodding Teenagers (11 août 1989) / VHS
TMNT, season 1 (20 avril 2004) / VHS et DVD
The complete classic series (13 novembre 2012) / DVD


France

Les mangeurs de rats / À la recherche du Technodrome (Virgin Video, 1990) / VHS
Les mangeurs de rats (Arwen International, 1994) / VHS

Splinter se reposait après les fortes émotions de sa capture par Shredder (À la recherche du Technodrome, S1 E2). Les tortues juraient vengeance contre Saki et promettaient qu’il lui fasse retrouver sa forme humaine. Mais pour le moment, ils devaient retourner au Technodrome.

La machine, toujours sous terre, se frayait un chemin parmi les ruines de l’ancienne ville. Un bras télescopique en sortit, muni d’une foreuse, il arriva dans les fondations d’une vieille maison abandonnée au centre de New York. Shredder y entra et déposa sur une table une boîte. En sortit une nuée de petits insectes robots volants qui allaient l’aider à trouver de nouvelles machines capables de l’aider.
Ailleurs à New York, un scientifique se réjouissait de faire la démonstration de sa dernière création, un Mouser, à un représentant d’une grande entreprise. C’était un robot mangeur de rats destiné à éradiquer les rongeurs. S’il trouvait un financement intéressant, il pourrait facilement créer une armée et détruire tous les rats de la Grande Pomme. Les insectes volants de Shredder observaient la scène. Ce dernier se réjouissait de cette trouvaille, idéale pour éradiquer non pas tous les rats, mais surtout le plus gros rat qui avait foulé le sol de la Terre. Le scientifique, Baxter Stockman, se fit éjecter sur le champ du bâtiment où il faisait sa démonstration. Trop cher, et surtout quel intérêt d’éradiquer les rats, qui faisaient la fortune de l’entreprise ? Ramassant sa création, Baxter entendit une voix sortir de l’obscure ruelle à côté. C’était Shredder, qui venait lui proposer de financer la création de ses robots sur une très grande échelle. Il était temps qu’un mécène s’intéresse à son travail, se dit le scientifique sans se méfier.

Baxter fut amené dans la vieille maison. Aucun signe de laboratoire, ni de machines permettant la construction de ses Mousers. À la place, il vit les deux mutants de Shredder débarquer les bras remplis de circuits imprimés. L’homme au masque de fer lui promettait qu’il aurait réuni une armée de ses robots au lever du jour. Il devait seulement créer un appareil pour télécommander toutes ses créatures prochainement créées.
Les tortues arpentaient les souterrains de la ville depuis plusieurs heures à la recherche du Technodrome. Aucune trace de la sphère ou de Shredder. Les mutants étaient réellement décidés à le retrouver pour qu’il rende son apparence humaine à Splinter.
La constitution de l’armée de Baxter avait commencée au Technodrome. Shredder copiait le modèle de base pour le recréer à grande échelle. Il fut appelé sur le champ par Krang qui ne comprenait pas pourquoi il s’obstinait dans ce combat qu’il pourrait régler immédiatement si Shredder lui fournissait le corps dont il avait tant besoin. En réalité, il s’agissait d’une question de fierté pour le ninja. Une dizaine de Mousers était déjà prête, reproduite à l’identique. Certain de sa victoire, il ne sut pas attendre et envoya son début d’armée traquer Hamato Yoshi et le tuer.

Dans les égouts, April se réjouissait de voir que Splinter s’en était remis. Une bonne sieste l’avait requinqué. Il était temps pour la journaliste de rentrer chez elle après toutes ses aventures. Ses dernières nuits avaient été passées dans les égouts, il était grand temps qu’elle retrouve un cours de vie normal. Splinter mit un bandeau sur le front et se lança dans une méditation qui ne dura qu’un cours instant. L’un des murs du repaire commença à trembler et s’effriter. Des Mousers étaient rentrés et l’entouraient bientôt totalement. Quelle honte qu’Oroku Saki en soit réduit à utiliser de la main d’œuvre de la sorte pour régler ses problèmes ! Il était évident que Splinter ne pourrait pas vaincre cette armée seule. Heureusement, ses élèves arrivèrent à temps pour réduire les Mousers en miettes. Leur recherche n’avait mené à rien, ils avaient préférés rentrer. Le nom de leur créateur, Baxter Stockman, était inscrit sous le pied de chaque robot. Pas même Donatello ne connaissait le scientifique. Mais ils allaient devoir lui rendre une petite visite de courtoisie. Peut-être qu’April pourrait leur en dire plus sur l’individu. Splinter venait avec eux, il devait se cacher ailleurs le temps de la résolution du problème.
Shredder était hors de lui. Les tortues étaient parvenues une fois encore à déjouer son plan. S’ils s’en étaient sortis contre 12 Mousers, y arriveraient-ils face à 12 000 ?
Les tortues sonnaient à la porte de l’appartement d’April, ravie d’avoir pris une douche et de pouvoir enfin penser à autre chose. Le bonheur était de courte durée. Entrant sans y être invitées, les tortues lui racontèrent l’histoire. La journaliste allait faire des recherches sur son ordinateur pour savoir qui était ce mystérieux scientifique. Pendant ce temps, les tortues faisaient n’importe quoi. Leonardo envoyait des couteaux contre un tableau en guise de cible, Raphael faisait trop mousser un bain et Michaelangelo avait carbonisé une pizza. April revenant dans la pièce avec le portrait de Baxter n’en revenait pas des dégâts…

Après vingt-quatre heures de travail, Baxter était épuisé, il voulait rentrer chez lui. Son travail était terminé et il en savait de trop. Shredder lança ses soldats Foot à ses trousses pour le suivre et le faire taire. Entrant dans son immeuble, Baxter fut surpris par quatre soldats, arme à la main. Les tortues guettaient son arrivée et détruisirent les trois robots avant d’attacher le scientifique à un poteau. Raphael le menaçait de son saï s’il ne parlait pas. Baxter n’était pas enclin à leur dévoiler où se trouvait Shredder initialement, mais finit par parler. Avec une telle armée, les tortues devaient faire vite et prirent sa fourgonnette. En cours de route, elles se rendirent compte que les robots avaient la capacité de retrouver Splinter facilement, comme la première fois. Ils risquaient encore de le trouver, cette fois dans l’appartement d’April. Ils devaient partir les sauver sur le champ.
Le ménage venait d’être terminé. April avait nettoyé tous les dégâts des tortues. C’est alors que le mur de son appartement se mit à se fissurer. Elle accourut prévenir Splinter, qui dormait. Elle saisit des ustensiles de cuisine et tous deux étaient prêts à se livrer au combat. Les tortues intervinrent une fois encore à temps. Mais les fondations du bâtiment étaient déjà rongées. Sautant par la fenêtre et se rattrapant avec une corde, les tortues, Splinter et April parvinrent à se sortir de l’immeuble qui s’effondrait sous leurs yeux. Heureusement, April était la seule habitant à l’intérieur.

Avec la fourgonnette de Baxter, les tortues April et Splinter se rendirent à l’adresse donnée par le scientifique pour retrouver Shredder. Michaelangelo était d’avis à ce que seulement l’un d’entre eux aille voir ce qu’il se passait dans la maison pour être plus discret et détruire l’appareil contrôlant les Mousers. Il avait gagné, c’est lui qui s’y collerait. Ses amis resteraient à l’extérieur en attendant.
Se faufilant dans la masure, il fut immédiatement repéré et ligoté par Shredder, qui regardant sur les caméras de surveillance, vit ses ennemis à l’extérieur. Quelle aubaine ! Il lançait déjà ses Mousers pour les réceptionner. La tortue avait été attachée à une chaise dans une autre pièce. Essayant de se libérer, il fut interrompu par un tentacule rose visqueux. Il s’agissait de Krang, qui venait le délivrer pour se venger de Shredder qui ne jurait que par sa vendetta. Il lui indiqua où se trouvait la console des Mousers pour les arrêter. Les siens s’étaient réfugiés sur le toit de la fourgonnette pour échapper aux robots qui les avaient encerclés.
Libéré, Michaelangelo partit s’occuper de Shredder. Évitant ses tirs lasers, il se positionna devant l’appareil contrôlant le Mousers pour l’endommager. À l’extérieur, les robots s’arrêtèrent immédiatement. Donatello avait reprogrammé la télécommande de Baxter pour contrôler les Mousers à son tour et les envoyer dans la vieille maison. Son rôle étant assuré, Michaelangelo prit la fuite avant que le bâtiment ne s’effondre. Shredder en fit de même et repartit au Technodrome.
La maison s’effondrait sur elle-même, détruisant la machine de Stockman et les Mousers. Michaelangelo gisait sous une porte. Raphael le retrouva, il était indemne. Mais plus de traces du Technodrome, qui était déjà loin. Repartant chez eux, la tortue raconta à ses frères qu’il avait été libéré par un cerveau géant qui parlait. Personne ne le croyait, il avait certainement encore abusé des pizzas !

Autour de l’épisode

  • Les Mousers sont appelés en français les « Mange-rats ». Il s’agit de l’un des ennemis des tortues les plus connus des fans, et pourtant cet épisode marque son unique apparition dans cet univers. Ils avaient été introduits dans le comic original à travers le deuxième numéro. Leur réputation est due à leur fréquente apparition dans les différents jeux-vidéos tout au long des décennies ainsi que dans les différents univers.
  • Baxter Stockman était un scientifique afro-américain introduit dans le deuxième numéro du comic original des Tortues Ninja. Afin d’éviter les problèmes de critiques raciales, étant un personnage malfaisant, il a été choisi de lui donner des origines caucasiennes, plutôt qu’africaines, contrairement par exemple à Bebop. Il s’agit du seul univers (avec TMNT Adventures, qui en découle pour les premiers numéros) où Baxter n’est pas un personnage de couleur noire.
  • Dans la version originale, Baxter, après avoir présenté son invention à l’entrepreneur, nomme l’entreprise à laquelle il appartient, « Ajax Pest Control ». Dans la version française, le scientifique ne dit que « votre société ». Le nom de l’entreprise peut être lu sur la pancarte du bâtiment lorsque Baxter se fait éjecter.
  • Constatant que Shredder était prêt à tout pour éradiquer les rats, s’exclame qu’il doit avoir quelque chose contre les rats. Dans la version originale, il dit « that guy must really have a thing about rats« , titre de cet épisode en anglais.
  • L’invasion du repaire par les Mousers pour capturer Splinter est l’une des lignes directrices de la plupart des univers des Tortues Ninja. Il s’agit pourtant de la première où les tortues se trouvent avec leur maître au court de l’évènement. Dans le comic original, Splinter avait déjà disparu lorsqu’elles retrouvèrent leur habitat sens dessus dessous. Par la suite, de nombreux univers reprendront l’attaque avec les tortues, que ce soit la série animée de 2003 ou même le comic d’IDW Publishing (TMNT #7 et TMNT #8).
  • April s’est plainte à de nombreuses reprises que les tortues ne mangeaient que des pizzas depuis qu’elle les a rencontrées. Pourtant, Michaelangelo découvre que son frigo n’est rempli que de ça !
  • En combattant les soldats Foot, Michaelangelo se vente d’être le maître du lasso, et Raphael de la plaque d’égout. Dans la version française, leur discussion n’a aucun rapport avec cela.
  • Une scène retient l’attention, lorsque les tortues interrogent Baxter. Raphael le menace de son saï. Si son caractère a très largement été édulcoré pour la série, le faisant devenir surtout sarcastique, il semblerait que cette scène, unique en son genre, rappelle son caractère violent du comic.
  • Lorsque Michaelangelo se lance dans la conduite de la fourgonnette de Baxter, il s’écrie Cowabunga dans la version originale. Dans la version française, tout comme dans le premier épisode, il ne dit rien à ce moment.
  • Plusieurs plans avec les Mousers sont identiques selon les scènes. Seul le fond est différent à chaque fois. De même, la scène où Donatello dit à ses frères dans la fourgonnette que les Mousers risquaient de retrouver Splinter chez April est exactement la même où à la fin, il dit à Michaelangelo qu’il mange trop de pizzas.
  • Sur le plan où Raphael regarde si le Technodrome est toujours là, dans les décombres de la maison, il est possible de voir que les dessinateurs lui ont fait trois doigts au pied droit.
  • Le 11 octobre 1988 est sorti une VHS aux États-Unis compilant les cinq épisodes de cette première saison pour en faire un grand, avec des sélections de scène. Étrangement, tout cet épisode a été passé aux oubliettes et seulement une référence à Baxter est conservée sur l’ensemble de la vidéo.

Storyboard

Ces storyboards proviennent de la scène où Bebop et Rocksteady apportent le matériel électronique à Baxter pour fabriquer l’appareil de contrôle de son armée de Mousers.

Galerie

Personnages

En s’appuyant sur

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.