Saison 5 épisode 16 – Osoroshi no tabi (Série TV 2012)

La course des cinq compagnons se terminait dans un gouffre. Mais leur chute ne serait pas si désespérée qu’ils auraient pu le croire. Très vite, ils se heurtèrent aux branches d’un arbre gigantesque. Dévalant son tronc, arrêtés par les différentes branches, ils finirent tous sains et saufs au sol. Tandis que les tortues se relevaient difficilement et retiraient leur armure, Kintaro avait eu plus de chance. En effet, sa chute avait été amortie par un tokage qui passait par là. Leonardo n’acceptait pas les décisions irresponsables et lâches prises par Usagi. Plutôt que de les mener vers ce gouffre, il aurait mieux fait de combattre aux côtés des tortues. Le jeune carlin, s’impatientant, interrompit la dispute pour demander à être emmené au plus vite au temple. Raphael suivait son frère, il en avait assez de ces histoires stupides. Michelangelo les retenait avec Donatello. Si cette affaire ne leur plaisait pas, ils avaient besoin d’Usagi pour rejoindre le temple et espérer pouvoir rentrer chez eux…

Les six compagnons s’engouffraient bientôt dans une forêt. C’était le seul chemin pour accéder au temple, ce qui déplaisait à Kintaro, qui connaissait les rumeurs du lieu, soi-disant hanté. Continuant leur route, Leonardo était d’avis à ce qu’ils s’arrêtent pour y dresser un campement. Mais le lapin rōnin n’était pas de cet avis. Ils étaient sur le domaine des yokais, ils ne devaient pas s’y attarder. L’atmosphère du lieu devenait pesante, principalement avec le croassement des corbeaux. Très vite, Donatello se rendit compte que Michelangelo avait disparu. Tout le monde l’appelait jusqu’à ce qu’il réapparaisse, un sourire béat sur les lèvres. Son comportement semblait étrange pour ses proches, mais Usagi voulait surtout poursuivre la route. Se rendant compte qu’il n’avait plus ses nunchakus, il répondit qu’il n’en avait pas besoin, puisqu’il avait un sabre à présent. Leonardo se rendit compte qu’il s’agissait de son arme dont il était question et chercha à le récupérer devant les gamineries de son frère. Bientôt, la tortue allait aussi embêter Raphael et Donatello avant de monter sur un arbre. Il fallut qu’Usagi le frappe à la tête du pommeau de son sabre pour qu’il se calme, avant de se volatiliser sous un tapis de feuilles mortes. À la place, en sortit un tanuki qui prit la fuite. Se lançant à sa poursuite, Miyamoto Usagi leur expliquait que ces êtres farceurs pouvaient être d’un grand secours comme de véritables pestes. Donatello se rendit compte ensuite qu’ils étaient accompagnés de deux Raphael. Les jumeaux engagèrent un combat, trouvant qu’il y avait une tortue au bandeau rouge de trop. Comme pour Michelangelo, le lapin frappa la tête de l’un avec son sabre, ce qui en révéla un nouveau tanuki. Mais s’attendant au pire, il frappa le second, qui était également l’une de ces créatures farceuses, qui s’enfuit dans la forêt.
Essayant de retrouver les deux créatures, les tortues, Usagi et Kintaro arrivèrent non loin d’un grand arbre servant de cachette à une petite communauté de tanukis. Un feu avait été allumé où Raphael et Michelangelo rôtissaient au-dessus. Malgré les avertissements du lapin rōnin, Leonardo et Donatello partirent sauver leurs frères. L’intervention des tortues fit très vite fuir les petites créatures… Ou du moins c’est-ce qu’ils croyaient. À peine avaient-ils eu le temps de libérer les deux tortues que les tanukis revenaient à la charge, semant la pagaille de leurs sauts et leurs farces. Les tortues ne savaient plus où donner de la tête. Leonardo suggérait à Usagi, qui regardait le combat désespéré, de venir les aider. Le lapin restait les bras croisés avant de sortir une carotte de sa manche. Leur faire des offrandes serait plus utile. Michelangelo avait encore une part pizza qu’il remit sur l’autel de fortune à contre cœur. Leonardo n’avait pas la moindre envie de rester là plus longtemps, ils poursuivaient leur route.

Après de longues heures de marche en pleine nuit, ils arrivaient bientôt dans une grotte. S’enfonçant dans les couloirs étroits, ils ne tardèrent pas à noter la présence de toiles d’araignées étonnamment grandes, ce qui ne rassurait pas Raphael qui en retrouva un petit nombre dans son jingasa. Ils ne tardèrent pas à entendre une voix féminine crier à l’aide. Usagi connaissait cette voix. Arrivant vers une sorte de grande salle, il vit Akemi prise au piège dans une toile d’araignée. Leonardo fonça tête baissée pour l’en délivrer mais le lapin préférait rester sur ses gardes. Les toiles étaient bien plus nombreuses et grandes là où ils se trouvaient. De son couteau, la tortue délivrait la prisonnière qui lui tomba dans les bras. Sa voix changeait très rapidement et des pattes velues sortaient de ses manches. Leonardo était pris dans l’étreinte d’une créature arachnide et ne pouvait s’en dépêtrer. Usagi sauta sur les plateformes pour le rejoindre et faire fuir la créature à temps. Les quatre autres compagnons étaient restés en retrait. Avançant prudemment, l’araignée les rattrapa discrètement. Elle captura Donatello pour le jeter dans sa toile gigantesque, en contrebas. La tortue se rattrapa de justesse avec son et vit qu’il n’était pas le seul à être tombé dans le piège, d’autres individus y étaient morts depuis longtemps. Les cris des tortues alertaient Leonardo et Usagi qui accouraient vers eux. Raphael fut le suivant à être capturé par l’araignée, Joroguma, qui commençait à tisser sa toile sur son corps. Michelangelo et lui furent ensuite jetés aux côtés de Donatello dans son piège mortel. Leonardo fut le suivant, mais Usagi intervint une fois encore à temps, plantant son sabre dans son abdomen. Rien à faire, elle le jeta lui aussi dans sa toile en contrebas, tout comme Leonardo et bientôt Kintaro. S’approchant de ses proies, maintenant toutes capturées, elle vit un second Kintaro lui faire des signes. Se lançant à sa poursuite, les taunkis arrivèrent pour délivrer les six compagnons. La toile géante céda sous leurs petits couteaux et tous firent une très longue chute dans le vide. Les petites créatures attrapèrent chacune un individu et sortirent un grand voile de tissu de leur culotte, servant de parachute. Ils étaient bientôt tous saufs.

Après être sortis de cette terrible caverne, ils dressèrent un feu de camp contre la paroi de la montagne. Usagi avait été formidable aujourd’hui, apportant des conseils avisés et sauvant les tortues. Leonardo le reconnaissait, il avait été arrogant. Il lui proposait de prendre le premier tour de ronde pour qu’il se repose. Tous s’endormirent très vite et Leonardo commençait aussi à piquer du nez. Se ressaisissant, il vit sur la falaise qui lui faisait face Jei, éclairé par la lune. Réveillant ses compagnons pour se préparer au combat, il s’était évaporé. Il réapparut au-dessus d’eux, attaquant de sa lance noire. Michelangelo lui sauta dessus et fut empalé sur l’arme du loup. Se débarrassant du corps, Raphael fut le suivant, arrêté par une poudre explosive. Levant la main en direction de Donatello, Jei le souleva dans les airs puis lui fit subir une terrible étreinte avant de le lâcher dans le vide. Leonardo voyait ses frères se faire tuer les uns derrière les autres. Se relevant après avoir pleuré au chevet de Michelangelo, il saisit son sabre et se livra à un combat face à un Jei quasi-invulnérable. Il avait beau essayer ses plus difficiles coups, le loup le surpassait à chaque instant jusqu’à le jeter au sol. Brandissant sa lance, Leonardo s’attendait à connaître le même sort que ses frères. C’est alors qu’il entendit Raphael l’appeler. Tout cela n’était qu’une illusion. Les trois autres tortues avaient fait le même rêve et s’étaient réveillées dès leur mort survenue. Jei observait la scène depuis sa flaque d’eau, ricanant. Il jouait avec les tortues comme des marionnettes. Usagi les relevait, ils devaient partir pour la Montagne Mère au plus vite, ils n’étaient pas encore en sécurité…

Autour du numéro

  • Suite à la chute des tortues et d’Usagi de l’arbre au début de l’épisode, seuls eux et Kintaro atteignent le sol. Difficile de croire que les chevaux, beaucoup plus lourds, ne soient pas tombés. Il semblerait plutôt qu’ils aient été oubliés pour focaliser l’attention du spectateur sur les autres personnages.
  • Ce n’est pas la première fois que les scénaristes jouent avec le corps de Raphael, lui donnant une tête de tanuki, ou un corps de tanuki avec sa tête. Déjà lors de l’épisode Les mutants du labyrinthe (S2 E15), ils l’avaient fait se changer en tortue-dinde.
  • Lorsqu’Usagi mange une carotte, Raphael dit à Donatello « what’s up, doc ? », le fameux « quoi de neuf docteur ? » de Bugs Bunny.
  • Lorsque Raphael est capturé par Jogoruma, il s’écrie « déjà vu ». Si la scène rappelle beaucoup celle où Frodon se fait capturer par Arachnée dans Le retour du roi, l’anecdote est encore plus intéressante lorsque l’on sait que le doubleur original de Raphael n’est autre que Sean Astin, l’acteur qui jouait le rôle de Sam dans la trilogie du Seigneur des Anneaux.
  • Joroguma est inspirée d’une créature légendaire japonaise du nom de Jorōgumo. Tout comme dans l’épisode où elle apparaît, Jorōgumo était une créature (yokai) qui prenait l’apparence d’une séduisante jeune femme (ici Akemi) pour attirer ses proies et les dévorer.
  • L’apparence de Joroguma dans la série est quelque peu étrange. Elle ne peut être Akemi, puisque c’est elle qui a confié la mission à Usagi de sauver Kintaro. Elle aurait donc très bien pu exécuter l’enfant seule avant de disparaître. Mais Joroguma vivant à des kilomètres du village, et visiblement uniquement dans sa grotte, ne pouvait pas savoir non plus qui était Akemi, pour tendre le piège à Usagi.
  • Leonardo  reconnait avoir été arrogant auprès d’Usagi. Au cours du second crossover entre la tortue et Miyamoto Usagi, dans The crossing (1988), le lapin raconte à des enfants qu’il était lors de sa jeunesse un guerrier arrogant qui provoqua Leonardo à cette occasion. Ce trait de caractère ne correspondant pas du tout au personnage du rōnin, les fans du comic de Stan Sakai se sont très vite offusqués de ce traitement apporté par Peter Laird. Le co-créateur des TMNT raconta en 2009 sur son blog qu’Usagi utilise un exemple de sa propre personne pour montrer ce qu’il ne faut pas faire à des enfants. Rien de ce qu’il dit n’est peut-être vrai ! Cette histoire n’est qu’une leçon et Peter Laird pense que la véritable rencontre entre Leonardo et Miyamoto Usagi a été bien plus cordiale que cela. Il est difficile de dire si les scénaristes ont pris en compte cette anecdote pour écrire cet épisode ou si cela est une pure coïncidence.

Déco pageFiche de l’épisode

Titre original : Osoroshi no tabi
Titre français : Titre encore inconnu
Numéro dans la saison : saison 5 épisode 16
Numéro des épisodes : 120
Première diffusion : 30 juillet 2017
Diffusion française : 25 novembre 2017
Écrit par : Brandon Auman
Producteurs exécutifs : Ciro Nieli et MacGregor Middleton
Producteurs associés : Patrick Krebs et Ant Ward
Dirigé par : Sebastian Montes

Épisode précédent
Titre français encore inconnu
(Yojimbo VO)

Épisode suivant
Titre français encore inconnu
(Kagayakei Kintaro VO)

Déco page

Galerie

Personnages

Publicités

Une réflexion sur “Saison 5 épisode 16 – Osoroshi no tabi (Série TV 2012)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s