TMNT #45 : Vengeance, part. 1 (IDW Publishing)

Mutanimals,
part. 3
Mutanimals,
part. 4
Vengeance
TMNT #45
Vengeance
TMNT #46
Prelude to vengeance
FCBD 2015
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire: Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste: Tom Waltz
Illustrateur: Mateus Santolouco et Charles Paul Wilson III
Coloriste: Ronda Pattison
Lettreur: Shawn Lee
Rédacteur: Bobby Curnow

Édition
IDW Publishing

Pages: 32
Prix: $ 3,99

Couvertures
Mateus Santolouco
Kevin Eastman
Zach Howard
Simon Bisley
Adam Gorham

Première édition
29 avril 2015 (VO)
– (VF)

Réimpression
2e impression (27 mai 2015)

TPB TMNT Vol. 12, Vengeance, part. 1 (7 octobre 2015)

TMNT : The IDW Collection, Vol. 6 (2018)

Ouvrant les yeux, Donatello se demandait où il était. Des arbres, un sentier, de l’herbe, une lueur chaleureuse au loin. Rien à voir avec le vieux laboratoire d’Harold. Une voix féminine s’adressait à lui alors qu’il s’avançait vers ce chemin ; il s’agissait de Tang Shen, sa mère, qui l’accueillait à bras ouverts et l’invitait à visiter ce paisible lieu.
Le portail s’enclenchait au même instant, et le Fugitoid en sortit avec d’excellentes nouvelles. Le général Krang avait été capturé et remis aux autorités neutrinos pour un procès qui ne saurait tarder. La Terre était sauve ! S’avançant vers ses amis, il constata avec effroi que les tortues, Splinter et leurs amis étaient tous recueillis au chevet de Donatello, grièvement blessé (TMNT #44). Raphael se lamentait de sa mort, n’ayant rien pu faire. S’approchant de son ami tortue, le robot sentit un pouls, bien que très faible. L’espoir renaissait dans le cœur des siens. Sans tarder, il devait être déplacé vers une pièce froide, ce que possédait justement le laboratoire afin refroidir certaines unités centrales. Il voulait ralentir le métabolisme du blessé mais le temps jouait contre eux. Il allait repartir immédiatement pour le Technodrome afin d’y prendre quelques objets d’urgence. Splinter regardait le robot s’en aller. Préoccupé par l’état critique de son fils, il se posa dans un coin de la pièce froide où reposait Donatello pour méditer. Son esprit se transporta au même endroit que celui de la tortue. Il restait à présent à le retrouver et le ramener avec lui.

La situation semblait compliquée également au quartier général du Foot Clan. Karai, hors d’elle, ne retrouvait plus Hun. Bebop et Rocksteady, revenus au repaire en ruine, soulevaient des blocs de pierre dans l’espoir de retrouver le colosse, en vain. Soit il avait été emmené, soit il avait pris la fuite comme un lâche, ce qui semblait le plus probable. Mais les problèmes n’allaient pas s’arrêter de sitôt. Koya et Bludgeon venaient de rentrer de Burnow Island et avaient une terrible nouvelle à révéler à leur supérieur ; Krang les attendait, il s’agissait d’une embuscade et Donatello était de mèche. Leur armée avait été décimée par l’arme secrète de l’utrom et ils étaient les seuls survivants. Shredder avait péri au combat. Hors de question pour Karai, qui avait déjà redoré le blason de son clan une fois, de baisser les bras. Ils avaient payés le prix fort pour avoir fait confiance à des étrangers et avaient perdus leur maître. Le Foot Clan n’était pas éteint pour autant et les traitres payeraient leur geste.
Il n’était pas question uniquement des tortues, lorsque Karai parlait de traitrise. Elle faisait aussi référence à Hun, qui s’en était effectivement allé. Ses Purple Dragon terrorisaient de nouveau la ville, mais cette fois sans le soutien intéressé du Foot Clan. Trois de ses hommes, Chun, Malo et Link, dévalisaient une supérette tenue par une famille entière. Deux d’entre eux étaient restés à l’extérieur et n’avaient pas vu une ombre s’approcher à toute vitesse. Casey Jones, brandissant une batte de cricket, s’attaqua aux hommes. Le raffut attira Link, resté à l’intérieur pour menacer l’un des employés. À peine était-il sorti qu’il reçut un coup de batte dans les jambes. Ripostant avec une chaîne, celle-ci s’enroula sur l’arme de bois de Casey avant d’être envoyé au tapis. L’employé menacé vint le remercier ; Casey était là pour protéger le quartier et n’hésiterait pas à recommencer si d’autres délinquants s’en prenait de nouveau à l’un des habitants. Il était temps que quelqu’un leur tienne face. En attendant, il lui remit sa batte de cricket, au cas où il ne puisse intervenir à temps la prochaine fois. Avant de s’en aller, Arune voulut le prévenir de la présence d’une quatrième personne ce soir-là. Un homme de grande carrure, rien à voir avec les trois autres. Mettant du temps à comprendre, Casey vit Hun devant la boutique des O’Neil.

Donatello continuait de parler avec sa mère. Pour la première fois il se trouvait dans un lieu inconnu, imaginaire peut-être même, mais il en comprenait l’existence et ne refusait pas d’y croire. Le lieu était beau et bercé par une lumière vive au loin. Voulant savoir où il était, s’approchant de la lueur, Tang Shen lui dit que la bonne question serait plutôt « où allait-il aller ? ».
La tortue était toujours allongée, sans connaissance, dans la chambre froide. Le professeur Honeycutt était de retour avec le matériel qu’il était parti chercher au Technodrome. Il était accompagné du professeur Lillja, qui semblait assister impuissant et sceptique à la suite des évènements, revêtant un vêtement chaud. L’homme, souvent bourru et ne laissant jamais transparaître la moindre émotion était réellement touché. Après avoir assisté le robot comme il pouvait, il dut le laisser seul pour le début des opérations. La revitalisation de la tortue n’était que le début d’un long processus…
Les tortues attendaient à l’extérieur de la pièce froide, accompagnées d’Angel et d’Alopex. Michelangelo était recroquevillé sur lui-même, priant pour le rétablissement de son frère. Le temps passait et ils n’avaient aucune nouvelle. Seul Leonardo semblait réellement optimiste. Raphael avait baissé les bras et s’en voulait de ne pas avoir écouté leur père. Ils auraient dû s’occuper de Shredder en premier et ne pas attaquer le Technodrome. Michelangelo se releva aussitôt lui ordonnant de se taire. Ils avaient sauvé le monde. Ils avaient fait ce que Donatello voulait et il serait heureux de voir ce qu’ils avaient réalisés. Après avoir frappé une poutrelle de son poing, la tortue s’en alla de rage. Alopex demandait à Leonardo, qui était également intervenu, de ne pas être aussi dur avec son frère, avant de le rejoindre. La colère retombée, Leonardo reconnut que leur frère avait raison. Ils ne savaient pas comment réagirait Shredder face à ce plan. Quoi qu’il arrive, ils allaient devoir faire face à présent aux conséquences de leurs erreurs. Mais Shredder, où qu’il soit, en paierait le prix si ce n’était pas déjà fait.

Oroku Saki était allongé sur un lit bien douillet, dans un appartement luxueux. Entendant quelqu’un parler, seul sur le balcon, il ouvrit les yeux. S’approchant de l’homme en question, il plaça l’une de ses lames sous sa gorge. Il s’agissait de Baxter Stockman, qui profitait du calme de la ville pour déguster un verre de whisky, loin de Burnow Island. Saki se montrait brutal à son égard et voulait savoir comment il avait atterrit ici. Le scientifique, calculateur comme à son habitude, ne se laissait pas intimider et lui proposa un marché. Il tenait à réunir des fonds pour relancer ses affaires à New York. S’il venait à ne pas discuter de cet accord forcé, les Flyborgs qui rodaient alentour se chargeraient de lui. La détermination du scientifique lui fit accepter un début d’accord. Il donnerait tout l’argent et les ressources que Baxter désirait, mais il devrait lui livrer la tête de Splinter et de ses fils sur un plateau d’argent.

Tang Shen continuait de parler avec son fils, lui proposant deux alternatives. Soit le chemin vers la lumière vive, chaleureuse et rassurante, soit vers un chemin sombre, incertain et pourtant peut-être pas aussi négatif qu’il en avait l’air. Il devait faire son choix, mais jamais il ne serait seul, quel que soit le chemin qu’il prendrait. Splinter venait de retrouver l’esprit de son fils dans ce jardin, cerclé par un labyrinthe de buissons qu’il venait d’emprunter pour venir jusqu’ici. Il devait agir vite avant que son fils ne fasse un choix. Il pouvait encore le sortir de là. Au moment où il intervint, Shen disparut. Le priant de le suivre, ils empruntèrent le chemin sombre.
Dans le laboratoire, Donatello reprenait ses esprits. Le Fugitoid était parvenu à le sauver. Mais il se sentait bizarre. Sa vision était rouge. Il ne ressentait plus rien. Regardant ses mains, il vit des doigts de métal. Son esprit avait été transféré en Metalhead.


Personnages

Foot Clan

Purple Dragons

Autres

Autour du numéro

  • Les couvertures principales dessinées par Mateus Santolouco des numéros de l’arc Vengence (TMNT #45 à #50) forment à elles six un diorama.
  • Charles Paul Wilson III revient pour illustrer dans ce numéro les passages entre Donatello et Tang Shen. Il avait déjà fait équipe avec Mateus Santolouco afin d’illustrer les échanges entre Leonardo et sa mère dans le TMNT #26, avant de réaliser seul le Turtles in time, part. 2.
  • Bebop et Rocksteady cherchant Hun soulèvent des pierres dans l’espoir de le retrouver dans les décombres. Les pierres sont ridiculement petites, renforçant leur côté stupide. Déjà dans certains épisodes de la série animée de 1987, les deux mutants cherchaient des objets ou des personnes sous des petites pierres.
  • Le transfert d’esprit de Donatello vers un corps robotique n’est pas sans rappeler les mésaventures qui avaient conduites Donatello à devenir un cyborg chez Image Comics. Il ne s’agit pas pour autant d’une référence, comme l’explique Bobby Curnow dans la vidéo de présentation du numéro spécial du Free Comic Book Day 2017. En effet, il était plutôt question d’emprisonner la tortue dans un nouveau corps afin de lui faire vivre des aventures sous un angle inédit et proche de la technologie qu’il adore. C’était également une manière de faire un parallèle avec son ami Fugitoid, mi-neutrino, mi robot.

Couvertures

  • Cover A – Mateus Santolouco. Regular cover.
  • Cover B – Kevin Eastman. Regular cover.
  • Cover RI – Zach Howard. 10 copy retailer Incentive cover.
  • Cover RE Ottawa Comic Con – Adam Gorham. Pour l’Ottawa Comic Con de Novi (8-10 mai 2015).
  • Cover RE Motor City Comic Con – Simon Bisley. Pour le Motor City Comic Con de Novi (Michigan, 15-17 mai 2015).
  • 2e impression – Mateus Santolouco. Réimpression le 27 mai 2015.

En s’appuyant sur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s