TMNT #50 : Vengeance, part.6 (IDW Publishing)

Vengeance
TMNT #48
Vengeance
TMNT #49
Vengeance
TMNT #50
Casey & April,
part. 2
Casey & April,
part. 3
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste : Tom Waltz
Illustrateur : Mateus Santolouco
Coloriste : Ronda Pattison
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow

Édition
IDW Publishing

Pages : 48
Prix : $ 7,99

Couvertures
Mateus Santolouco
Kevin Eastman
Jack Kirby (hommage posthume)
Gabriel Rodriguez et Nelson Daniel
Robert Atkins, Chuck Arnold et Simon Gough
Kenneth Rocafort
Simon Bisley et Eric Talbot
Phil Postma
Jamie Tyndall
Peter Laird (hommage)

Première édition
7 octobre 2015 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT Vol. 13, Vengeance, part. 2 (6 janvier 2016)

TMNT : The IDW Collection, Vol. 6 (28 février 2018)

Les mutants du Foot Clan se réjouissaient de voir leurs ennemis au tapis. Rocksteady se précipitait déjà pour asséner un coup de sa masse dans la carapace d’une nouvelle tortue lorsque Metalhead s’interposa et repoussa le rhinocéros d’un tir laser. Sans perdre de temps, il dirigea son lance-flamme sur les quatre créatures, essayant de gagner du temps. Raphael s’apprêtait à reprendre le combat lorsque Leonardo l’arrêta. Ils avaient besoin d’un plan, foncer tête baissée ne leur attirerait que d’autres ennuis. Ils devaient se battre intelligemment. À l’arrivée des brutes, les tortues les esquivèrent avant de leur porter les coups. Shredder était stupéfait de voir la situation se retourner à son désavantage. Splinter, qui assistait assis au combat, avait à présent fermé les yeux. Il se concentrait, en repensant à son dernier échange avec Oroku Saki, dans leur vie passée. Lorsqu’il l’avait supplié d’épargner ses fils, innocents (TMNT #5).
Les tortues prenaient un malin plaisir à ridiculiser leurs ennemis. Raphael et Michelangelo lancèrent une salve de shurikens et de kunais sur Rocksteady, qui lâcha sa masse sur le pied de Bebop.

Splinter continuait sa méditation, repensant à une vieille conversation qu’il avait eue avec Oroku Saki. Ce dernier ne comprenait justement pas l’utilité des méditations, lui qui préférait l’action à la réflexion. Yoshi se désolait de telles décisions et priait son supérieur d’arrêter de faire régner la terreur pour faire assoir la puissance du Foot Clan. Décisions que ne tolèreraient pas leurs maîtres, Masato et Maji, s’ils étaient encore en vie.
Sur le champ de bataille, Raphael et Michelangelo avaient concoctés un plan fou. Restant immobiles au centre de l’arène, ils attendaient que Bebop et Rocksteady les chargent pour les esquiver. Les deux imbéciles se percutèrent de plein fouet, tête la première. Koya scrutait le sol à la recherche d’un Leonardo qu’elle ne trouvait pas. La tortue était montée au niveau des poutres de la salle et tomba par surprise sur le dos du faucon, lui assénant plusieurs coups de sabre qui déchiquetèrent ses plumes. Metalhead était en mauvaise posture face à Bludgeon. Voyant Koya s’écraser au sol, il usa de l’affection qu’avait le requin pour son amie pour le distraire. Leonardo continuait à couper ses plumes, empêchant l’oiseau de prendre de nouveau son envol. Bludgeon voulant se ruer à son secours, reçut en plein visage un tir laser de Metalhead avant de se faire aveugler par une lumière vive émise par le robot. Il ne restait bientôt plus que Bebop et Rocksteady encore sur pied. Michelangelo et Raphael esquivaient chacune de leurs attaques et faisaient en sorte qu’ils se portent mutuellement les coups. Mais il en faudrait bien plus pour arrêter les deux brutes, que même l’écroulement d’un immeuble n’avait pu vaincre par le passé (TMNT #40). Les tortues continuaient de les provoquer. Le rhinocéros et le phacochère ne cessaient de se faire mal et de s’insulter. Ils chargèrent de nouveau et comme toujours, Raphael et Michelangelo les esquivèrent. Ils détruisirent toute une partie des gradins où se trouvaient les ninjas Foot.

Kitsune continuait de susurrer à l’oreille d’Alopex dans les tribunes. Sa magie semblait fonctionner, la renarde polaire était sous son emprise, du moins jusqu’à ce qu’Angel l’interrompe. Se rendant compte que son amie n’allait pas bien, elle prit de ses nouvelles. Alopex était comme absente un instant et ne suivait clairement pas le combat. Reprenant ses esprits, elle demanda comment allaient leurs amis tortues. Angel était soucieuse.
Complètement désorienté, Bludgeon appelait Koya, n’y voyant toujours rien. Il entendait son amie crier au secours, Leonardo continuait d’asséner des coups de ses katanas pour lui couper les dernières plumes de ses ailes qu’il avait déjà cassées lors de leur chute. Il reçut un grand coup de queue de Bludgeon qui se précipita au chevet de son amie. L’une ne pourrait plus voler, l’autre avait perdu la vue. Ils préféraient prendre soin l’un de l’autre que de poursuivre ce combat, qui était terminé pour eux. Il ne restait bientôt plus que les deux forces de la nature, Bebop et Rocksteady, qui se relevaient péniblement après s’être mis de nouveaux coups mutuellement. Ils n’apprenaient rien et persistaient dans leurs erreurs. S’ils ne pouvaient être vaincus de la sorte, il était temps pour les tortues de les attaquer frontalement. Leonardo s’avançait vers eux tandis que Donatello l’arrêtait. Après avoir reçu une communication d’Harold, il prit les devant et s’avança devant les brutes, demandant à ses frères de reculer. Les mutants riaient de l’imprudence du petit robot qui se suicidait littéralement en leur faisant face. Si la manière conventionnelle ne pouvait les vaincre, Donatello avait une autre idée. Soudain, suivit une déflagration ; Metalhead s’était autodétruit, à l’effroi de ses amis. Bebop et Rocksteady, le corps encore fumant, se relevaient. Ils avaient été réellement secoués cette fois, mais étaient toujours conscients et juraient vengeance sur les tortues. Ils reçurent alors des coups d’une barre de métal au visage. Donatello était bien de retour ! Le mutagène qu’avait apporté la mystérieuse créature à Burnow Island avait fait son effet et son opération avait été un franc succès, la tortue était bel et bien de retour. Raphael était le premier à se jeter dans ses bras, tandis que Michelangelo observait sa nouvelle carapace.
Splinter rejoignait bientôt ses fils, les félicitant pour leur victoire. La moitié du défi était remportée. Il leur demandait cependant un peu plus de temps. Scrutant ses souvenirs, il était à l’affut du moindre indice qui lui permettrait d’en venir enfin à bout de Shredder. C’était au défié de choisir à présent le terrain sur lequel se déroulerait le combat final. Shredder, qui s’était relevé, décidait de les emmener sur le toit du bâtiment.

Splinter s’était de nouveau assis au sol, poursuivant sa méditation. Les tortues, armes en main, faisaient enfin face à Shredder qui ôtait sa cape. Les premiers coups partirent, Leonardo et Raphael entaillaient la peau de leur adversaire de leurs armes. Michelangelo et Donatello jouaient de leur avantage également jusqu’au moment où leur ennemi juré renversa la situation. Parant leurs coups, il les mit bientôt tous à terre. Leonardo fendit l’air de ses sabres avant d’être de nouveau arrêté et jeté au sol. Shredder le ramassa et alors qu’il était sur le point de l’exécuter, Donatello le frappa de son . Chargeant de nouveau, il fut arrêté et jeté vers son frère.
Plongé dans sa méditation, Splinter se remémorait un entraînement en forêt qu’il avait eu avec Saki, sous les yeux de leur maître Masato au cours de leur jeunesse. Ils devaient s’affronter sur un tronc d’arbre renversé, au-dessus d’une rivière. Il était alors dominé par la colère qui l’habitait depuis toujours, tandis que son rival se précipitait dans ses gestes, pourvu qu’il l’emporte. Les deux jeunes étaient tombés à l’eau, incapables de se contrôler pour emporter le combat. Telle était l’une des faiblesses de Saki !
Raphael retenait les coups de Shredder, qui constatait que la tortue était envahie de la même rage que son père par le passé. Il ne pouvait s’empêcher de lui proposer une place dans son clan, une fois Yoshi tué. La tortue détourna la proposition en lançant un saï en sa direction. Shredder le saisit en plein vol et le jeta sur la jambe de son propriétaire, qui vint se loger dans sa cuisse. Michelangelo se précipita à son tour, las de cette violence et de voir sa famille souffrir. Enchaînant les coups, il surprenait Shredder, incapable de répliquer jusqu’au moment de voir où résidait sa faiblesse ; la tortue se battait avec le cœur et la colère, il n’en fallait pas plus au ninja pour retourner la situation et se débarrasser de Michelangelo.
De son côté, Splinter continuait à se souvenir de moments clés de son passé. Lorsqu’il était encore un adolescent, il avait arrêté Saki, qui passait à tabac un des élèves de leur clan pour avoir prétendu être le meilleur, laissant donc le garçon au second plan. Yoshi était intervenu pour le calmer et lui rappeler que leur maître Masato leur avait demandé de ne se battre que si cela était nécessaire. Leur esprit devait être plus puissant que leur colère.

Le rat se relevait, prêt au combat. Shredder salivait d’impatience pour ce moment qu’il attendait tant. Saisissant le bō de son fils, Splinter allait montrer à son rival qu’il avait su parfaitement canaliser sa colère pour les siens, mais qu’il saurait la ressortir tout en contrôlant au cours de leur duel. Shredder quant à lui riait d’avance, croyant que l’enseignement de Masato ne l’avait conduit qu’à la faiblesse. Enchaînant les coups avec l’arme de son fils, il saisit par la suite un nunchaku qui traînait au sol pour asséner de nouvelles douleurs à Shredder, qui se défendait habilement. D’un revers de la main, l’homme à l’armure blessa le museau du rongeur, qui jeté au sol, s’empara d’un saï. Se jetant de nouveau sur son adversaire, Shredder reteint son bras armé avant de le blesser à l’épaule droite.
Très affaiblit, Splinter ne semblait plus donner cher de sa peau. Se servant du katana de Leonardo, planté au sol, comme d’une canne pour se relever, il se tenait l’épaule dont du sang coulait abondamment. Durant les décennies qui s’étaient écoulées, Splinter avait observé et appris énormément, notamment de la mort, du destin et du plan astral dans lequel il se retranchait pour méditer. Shredder était puissant, mais il ne le craignait pas, sachant pertinemment qu’il pouvait le vaincre. Se relevant péniblement, le rat fit preuve d’une extrême agilité et rapidité, et fendit l’air de la lame du sabre jusqu’à croiser le chemin de Shredder qui demeurait immobile. L’homme en armure, surpris, tomba sur les genoux, une entaille béante sur le ventre, avant d’écraser brutalement son visage au sol.

Sous les regards pétrifiés du public, Splinter revint vers Shredder et lui retira son casque. La blessure inattendue de Saki semblait lui avoir fait reprendre la raison. Il appelait à présent le rat par son prénom, Hamato Yoshi, et le reconnaissait comme son frère. Il lui demanda alors pourquoi il lui avait tourné le dos jadis. Splinter, d’un ton calme, lui expliqua que ce n’était pas lui qu’il avait renié, mais ce qu’il était devenu. Ils se remémorèrent alors un souvenir de leur enfance, dans les bois à proximité de leur école. Ils s’étaient fait la promesse de devenir de grands et honorables guerriers. Malgré les nombreuses années qui s’étaient écoulées, et toute a haine que Saki avait déversée sur Yoshi, ce dernier continuait d’alimenter ce rêve d’enfant. Il était temps pour son adversaire de faire preuve d’honneur et de choisir une mort de guerrier. Arrachant les tissus en lambeau de son vêtement, il laissa apparaître sa large blessure sanguinolente sur son torse. Splinter, derrière lui, brandissait le sabre de son fils. Le perdant retirait doucement ses tekko-kagis tout en témoignant de l’admiration qu’il avait pour Karai, sa chunin qui avait toujours su démontrer sa loyauté et sa force, même dans les pires moments. Se tournant ensuite vers Kitsune, il lui promit de tout faire pour la retrouver un jour. Enfin, s’adressant à Yoshi, il lui donna rendez-vous dans cette même forêt, dans une autre vie, tout en plantant ses lames dans son ventre. Splinter abaissa la lame du sabre pour terminer le rituel des honneurs du guerrier vaincu, le seppuku non sans un grand regret. La tête de Saki roula au sol tandis que son corps s’effondrait lourdement. Les spectateurs étaient sous le choc, mais Michelangelo était celui qui avait le plus de mal à réaliser ce à quoi ils venaient d’assister.
Karai se dirigea vers Splinter avant d’être arrêtée par Leonardo, prêt à défendre son père contre toutes représailles. Elle voulait s’entretenir avec le rat, rien de plus. Shredder étant mort, c’était à elle que revenait le commandement du Foot Clan. Elle désirait restaurer l’honneur dans le clan, chemin dont celui-ci c’était depuis trop longtemps écarté. Ce soir, elle avait assisté à une véritable leçon d’humilité et de respect de la part de ses adversaires pour en venir à bout de leurs ennemis. Telle était la voix qu’elle désirait suivre à son tour, mais cela ne pourrait se faire sans revenir aux sources du clan, et du Japon qu’elle désirait vivement visiter. S’agenouillant face à Splinter, elle offrit alors le trône de Shredder et son propre sabre, proposant ainsi la place de chef du Foot Clan à Hamato Yoshi. Splinter acceptait ce défi, il pourrait enfin redresser le clan et le mener sur le chemin que ses maîtres, Masato et Oroku Maji, avaient essayés de lui tracer. Posant la lame sur l’épaule de la jeune femme, Michelangelo cru que son père allait également exécuter Karai, et préféra s’en aller. Il était encore sous le choc, ce que Splinter comprenait parfaitement. Karai demanda également congé au plus vite et le rat lui accorda d’emmener qui elle voulait avec elle pour son pèlerinage. Seule Kitsune resterait là, sous le regard de Splinter qui n’avait aucunement confiance en elle. Ramassant le casque de Shredder, Splinter se remémorait sa jeune enfance, quelques jours avant de commencer les entraînements avec Masato. Lorsqu’il s’était rendu dans la forêt avec Saki et qu’ils s’étaient promis de devenir des maîtres ninjas. À présent, ils allaient embrasser leur destinée et diriger le Foot Clan et redorer son blason.

Quelque part au Japon du XVIIe siècle, des hommes s’activaient. Ils venaient d’enterrer cinq corps. Quelqu’un les observait depuis l’orée du bois, un robot renfermant un utrom du nom de Sulfurch. Il était accompagné de Krang, qui avait observé la scène. Saki venait d’exécuter quatre enfants et un homme. Mais pourquoi retenaient-ils ainsi son attention ? Quelque chose d’étrange venait de se produire là. Il demandait à son lieutenant de prévenir immédiatement le département des sciences en leur chef, Ma’Riell, pour faire au plus vite des prélèvements d’ADN de ces cinq mystérieux individus. Peut-être qu’il pourrait s’en servir un jour contre Saki pour se venger de sa trahison (The secret history of the Foot Clan, part. 4).


Personnages

Foot Clan

Autres

Autour du numéro

  • La Cover RI de ce numéro est un dessin réalisé à la fin des années 80’ par Jack Kirby, grand idole de Kevin Eastman et Peter Laird. Les Tortues Ninja avaient été créées comme un hommage aux univers de l’artiste, le style même de dessin d’Eastman se rapproche de celui du géant des comics. Quelques années avant de s’éteindre (1994), il fit ce magnifique cadeau aux parents des TMNT. Le dessin est toujours dans la collection personnelle de Peter Laird.
    L’idée de reprendre ce dessin pour une couverture du TMNT #50 vient de Bobby Curnow, et Eastman adora immédiatement l’idée. Il aura passé deux jours à encrer le dessin, cherchant à rendre le meilleur hommage possible à son idole (source).
  • Dans cet épisode, nous voyons qu’Hamato Yoshi retient Oroku Saki alors qu’il frappait un élève de Masato pour provocation. Yoshi apparaît alors comme un adolescent réfléchit et qui a déjà su surpasser sa colère. Pourtant, dans le TMNT Micro Series #5 : Splinter, il apparaît comme étant encore en proie à la colère jusqu’à sa rencontre avec Tang Shen, lorsqu’il était adulte. Peut-être avait-il eu une période de calme intérieur avant de tomber de nouveau dans la colère, mais cela n’est jamais mentionné par Masato.
  • La cérémonie du seppuku est l’hommage rendu au guerrier défait suivant les règles du bushido. Il s’agit de la première version des TMNT à voir Shredder mourir dans les honneurs. Dans les univers où Shredder est tué par décapitation, il ne s’agit jamais de lui directement. Dans le comic original, Leonardo décapite le clone de Shredder (TMNT Vol.1 #21, Return to New York, part. 3). Pour rappel, le Shredder original s’était donné la mort involontairement, espérant emporter avec lui les tortues (TMNT Vol.1 #1). Dans le dessin-animé de 2003, Leonardo décapite également Shredder, mais il s’agissait du corps robotique de Ch’Rell, un utrom, et non le véritable Oroku Saki (Return to New York, S1 E23).
  • Ce TMNT #50 marque la fin de la première partie de l’histoire des Tortues Ninja chez IDW Publishing. En interview, Tom Waltz et Bobby Curnow ne pensaient jamais arriver à tant de numéros et pourtant cela est devenu une réalité ! Poussés par l’enthousiasme de la réussite, cinquante numéros supplémentaires ont été annoncés par la suite.
  • Le TMNT #50 est la deuxième meilleure vente du comic d’IDW Publishing, avec 33 553 numéros vendus. La meilleure vente reste le TMNT #1, avec 34 803 exemplaires et le TMNT #44 a été vendu 30 499 exemplaires. À cette occasion, le format du numéro change avec 48 pages pour 7,99$, soit autant que pour les TMNT Annual de 2012 et 2014.
  • Les couvertures principales dessinées par Mateus Santolouco des numéros de l’arc Vengence (TMNT #45 à #50) forment à elles six un diorama.

Couvertures

  • Cover A – Mateus Santolouco. Regular cover.
  • Cover B – Kevin Eastman (Ronda Patisson : coloration). Regular cover.
  • Cover C – Gabriel Rodriguez (Nelson Daniel : coloration). Regular cover.
  • Cover RI – Jack Kirby (Kevin Eastman : encrage). 10 copy retailer Incentive cover.
  • Cover Subscription – Kevin Eastman (Robert Rodriguez : encrage ; Tomi Varga : coloration). Pour ceux qui possèdent un abonnement dans leur comic shop.
  • Cover RE Blindbox Comics – Robert Atkins, Chuck Arnold et Simon Gough. Couverture exclusive de blindbox Comics, limitée à 500 exemplaires.
  • Cover RE Comics & Ponies Donatello – Kenneth Rocafort. Pour les fournisseurs Comics & Ponies. Couverture présentant Donatello avec quatrième de couverture vierge pour dessin. Limitée à 500 exemplaires.
  • Cover RE Comics & Ponies Metalhead – Kenneth Rocafort. Pour les fournisseurs Comics & Ponies. Couverture présentant Donatello avec quatrième de couverture vierge pour dessin. Limitée à 500 exemplaires.
  • Cover RE Dimension X Regular – Simon Bisley (Eric Talbot : coloration). Pour le New York Comic Con 2015, limitée à 500 exemplaires.
  • Cover RE Golden Apple Comics –  Phil Postma. pour les fournisseurs exclusifs Golden Apple Comics, limitée à 500 copies.
  • Cover RE Hero Initiative. Pour les fournisseurs Hero Initiative. Limité à 100 exemplaires, ces couvertures ont été dessinées par différents artistes et vendues sur eBay le 14 juin 2016.
  • Cover RE HotComics.com – Kevin Eastman et Peter Laird. Fournisseurs HotComics.com, limitée à 500 exemplaires.
  • Cover RE IDW Convention Exclusive –  Kevin Eastman. Fournisseurs exclusifs d’IDW en convention, limitée entre 300 et 600 exemplaires. Les surstocks sont vendus sur le site d’IDW Shop.
  • Cover RE Jetpack / Forbiden Planet Comics – Kevin Eastman. Limitée à 600 exemplaires.
  • Cover RE SDCAG Exclusive – Jack Kirby. San Diego Comic Art Gallery, limitée à 1000 exemplaires.
  • Cover RE SDCAG – Kevin Eastman. San Diego Comic Art Gallery, limitée à 200 exemplaires.
  • Cover RE Yesteryear Comics – Jamie Tyndall. Fournisseurs Yesteryear Comics, limitée à 500 copies.

Voici l’image originale de Jack Kirby, dessinée pour Peter Laird et Kevin Eastman quelques années avant son décès. Pour l’une des couvertures de ce numéro, Eastman a décidé d’encrer une copie de ce dessin pour lui rendre hommage. Voici les deux originaux.

En s’appuyant sur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s