TMNT #58 : Leatherhead, part. 3 (IDW Publishing)

Leatherhead
TMNT #56
Leatherhead
TMNT #57
Leatherhead
TMNT #58
Sans titre
TMNT #59
Sans titre
TMNT #60
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste : Tom Waltz
Illustrateurs : Mateus Santolouco et Dave Wachter
Coloriste : Ronda Pattison
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow

Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Couvertures
Mateus Santolouco
Paolo Villanelli
Kevin Eastman
Alex Kotkin et Ula Mos

Première édition
11 mai 2016 (VO)
– (VF)

Réimpressions
TPB TMNT Vol. 15 : Leatherhead (5 octobre 2016)

TMNT : The IDW Collection, Vol. 7 (2018)

 

Un criminel de guerre ? Comment le colonel Ch’Rell, frère de Ma’Riell, pouvait-il être un criminel de guerre ? Non, bien au contraire, Ch’Rell était un héros de guerre ! Qui osait prétendre une telle chose ? Le lieutenant Kleve était offusqué au plus haut point par les mots de Donatello. La pauvre tortue ne savait d’ailleurs plus quoi répondre, il ne faisait que rapporter les avertissements du professeur Honeycutt à son sujet. Le caporal en chef Montuoro était de son avis. Le secret était trop lourd à garder, Donatello devait parler à Ma’Riell au sujet de Krang et lui demander de s’entretenir avec elle en privé.
Au calme, loin des railleries des deux militaires utroms, la tortue commença à expliquer la situation à la scientifique. S’ils pouvaient à présent respirer dans ce lieu, c’était que l’île avait été presque entièrement terraformée par Krang (TMNT #43) et que celui-ci menaçait dangereusement la planète Terre. Ils avaient dû l’arrêter (TMNT #44) et les neutrinos le gardaient actuellement en cellule, en attendant son procès (Trial of Krang). Il y était déjà recherché pour crimes de guerre. Ma’Riell, à l’inverse des deux autres utroms, comprenait la situation. Pire encore, elle ne pouvait que comparer les agissements de Krang à ceux de Quanin, son père. Honeycutt avait bien fait de garder Ch’Rell en stase. Il s’agissait d’un fanatique qui n’aurait jamais accepté la détention de son général. Mais elle allait devoir en toucher quelques mots aux autres utroms que Leeshawn et Michelangelo étaient partis réveiller.

L’utrom et la tortue arpentaient les couloirs sombres du Technodrome. Leeshawn s’arrêtait devant la porte endommagée de la salle où avait eu lieu de désastre. Des traces de sang gisaient encore au sol. Michelangelo rassurait son nouvel ami, tout en ouvrant la porte pour voir comment se portaient les nouveaux éveillés. Derrière celle-ci se trouvaient Yoom et Churk, deux scientifiques qui n’avaient qu’une hâte, sortir de là au plus vite ! C’est alors que l’un d’eux, Churk, reconnut Michelangelo. Il s’agissait de l’un des « guerriers lézards » qui les avaient attaqués au crétacé (Turtles in time, part. 1). Il sauta au visage de la tortue bien que Leeshawn cherchait à l’en dissuader. Après que les esprits se soient calmés, Michelangelo était heureux de retrouver des personnages qu’il avait déjà rencontrés par le passé, même s’ils ne s’étaient jamais parlé. Leatherhead arriva à son tour, tenant son bras droit, ensanglanté. Il s’était blessé dans les tunnels sombres, bien qu’il les connaissait comme le fond de sa poche. Tellement maladroit. Il était reparti pour la base, laissant les tortues continuer à explorer. Michelangelo devait les rejoindre, il resterait avec les utroms à sa place. La tortue n’avait qu’à suivre les traces de sang pour retrouver leur chemin. Il partit en avertir Donatello de la situation. Mais l’histoire de bras ensanglanté de Leatherhead interpellait Donatello. À peine Michelangelo s’en était-il allé que les yeux du Fugitoid s’allumaient de nouveau. Malgré sa difficulté à parler, il adressa quelques mots à Donatello avant de se désactiver de nouveau. C’était Leatherhead qui avait causé tout ce carnage ! Trop tard, la tortue était déjà repartie.
Arrivé dans les souterrains, il éclairait les recoins à la recherche de ses frères. Une paroi était couverte de sang. Non loin de là se trouvait une forme humanoïde d’apparence minérale jonchant le sol. Finalement il entendit des voix familières, Raphael et Leonardo étaient sains et saufs. Ce dernier aidait Granitor à se relever. Les tortues lui expliquèrent la situation. Ils devaient repartir au plus vite, mais hors de question de laisser les deux soldats de pierre là. Raphael et Michelangelo portaient Tragg inconscient, tandis que son coéquipier expliquait que Leatherhead cherchait à se venger par tous les moyens des utroms. Le soldat racontait alors sa véritable histoire. Il avait bien été transformé par les pirates, après qu’ils aient jetés à la mer la cargaison de mutagène, à proximité de Burnow Island (Turtles in time, part. 3). Très vite, Krang eut vent de l’existence du mutant et le captura. Il le retint prisonnier, fit de nombreuses expériences sur lui avant d’essayer d’en faire un associer. Il désirait asseoir la Terre à travers une armée de mutants. Ce colosse aux écailles épaisses serait le premier spécimen de son bataillon d’élite. Mais il n’hésitait pas à le réprimander s’il le fallait, de la pire des manières. Puis vint son projet de Technodrome, l’obligeant à laisser de côté certains autres projets, dont l’armée de mutants. Il laissa pourrir la tête de cuir dans sa cellule, ce qui lui donna le temps de ruminer et préparer sa vengeance. Il dut s’échapper lorsque le Technodrome fut désactivé (TMNT #44).

Les utroms étaient bloqués dans un corridor. Face à eux se trouvait Leatherhead. D’un air menaçant, il avouait aux créatures savoir ce qu’elles ressentaient. Arriver dans un monde étranger, ne pas se sentir à sa place, craindre pour sa vie. Leeshawn lui proposait de l’aider, à commencer par ses blessures… Mais jamais l’alligator avait dit qu’il s’agissait de son sang. Il n’était pas blessé. Alors qu’il s’apprêtait à commettre un nouveau massacre, Donatello arrivait, brandissant son bâton à l’encontre du mutant. Kleve et Montuoro devaient évacuer les leurs tandis que la tortue affrontait l’alligator, en vain. Il ne tenait pas à tuer Donatello, il avait trop besoin de lui. Alors que ses frères arrivaient il défonça un mur du couloir, partant en direction du portail de téléportation prenant le scientifique avec lui. Il allait devoir téléporter Leatherhead loin de cette prison. Bientôt face à un portail activé, il regrettait que la tortue et ses frères ne puissent devenir ses amis, ils semblaient bons. Mais des tonnes de questions qu’il avait dû se répéter inlassablement au fond de sa cellule pendant des années brouillaient l’esprit de l’alligator. Leonardo l’attaqua avec un bâton électrique, ce qui n’avait plus aucun effet sur sa peau de cuir depuis très longtemps. Il avait veillé à écarter les tortues du massacre car elles étaient innocentes. Mais après que Raphael l’ait aussi attaqué, il allait peut-être revoir son jugement. Michelangelo usa de son grappin pour subtiliser le masque à oxygène de l’alligator, qui ne tardait pas à en faire de même avec lui. Le tenant fermement de sa queue, il se servait de la tortue comme garantie de départ. Donatello priait ses frères de le laisser partir pour New York, comme ils l’avaient promis. Il lui avait sauvé la vie (TMNT #49) et il ne voulait pas perdre Michelangelo. Il veillerait personnellement à ce que le portail se referme derrière eux, il rentrait avec l’aide d’Harold plus tard.

Les quatre mutants franchirent le portail et se retrouvaient à New York, non loin de l’East River. Leatherhead avait ce qu’il voulait, mais il y avait tellement d’odeurs, de bruits, de lumière. Tout était différent, il était totalement désorienté. Il sauta dans l’eau, promettant aux tortues qu’ils se retrouveraient un jour.
Le danger écarté, les tortues rentraient. Leonardo proposait à Michelangelo de passer un peu de temps au quartier général du Foot Clan, surtout après tout ce qu’il s’était passé. Mais la tortue avait consacré énormément de temps au ménage de leur ancien repaire, il voulait un peu profiter de ce lieu, que tout n’ait pas été fait en vain. C’était peut-être surtout car il n’était pas prêt à mettre les pieds là-dedans. Les deux autres tortues ouvraient les portes et trouvaient le lieu sens dessus dessous. Des ninjas Foot gisaient au sol, Alopex sautait à la gorge de Jennika et pire encore, Kitsune s’apprêtait à poignarder Splinter. Qu’est-ce qu’il se passait ici ?


Personnages

Utroms

Foot Clan

Autres

Autour du numéro

  • Lorsque les tortues passent le portail pour rentrer à New York, Mateus Santolouco passe le relai au crayon à Dave Wachter. Si plusieurs illustrateurs s’étaient déjà relayés au cours d’un même numéro pour figurer différents états (avec Charles Paul Wilson III pour figurer l’inconscient de Donatello dans Northampton ou Vangeance par exemple)c’est la première fois que la transition d’un illustrateur à un autre est faite, permettant ainsi au nouveau de marquer son entrée dans la suite des aventures des tortues.

Couvertures

  • Regular cover – Mateus Santolouco. Regular cover.
  • Cover RI – Paolo Villanelli. 10 copy retailer Incentive cover.
  • Cover subscription – Cory Smith. Pour ceux qui possèdent un abonnement dans leur comic shop.
  • Cover RE Kevin Eastman Fan Club – Kevin Eastman. Pour les membres du fan club de Kevin Eastman.
  • Cover RE Anastasia’s Collectibles – Alex Kotkin (Ula Mos à la couleur). Pour les fournisseurs de couvertures Anastasia’s Collectibles.

En s’appuyant sur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s