TMNT #88 : Battle lines, part. 3 (IDW Publishing)

Battle lines
TMNT #86
Battle lines
TMNT #87
Battle lines
TMNT #88
Leonardo
TMNT : Macro Series #3

Titre inconnu
TMNT #89
Numéro précédent Page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénaristes : Kevin Eastman, Tom Waltz
Illustrateur : Dave Wachter
Coloriste : Ronda Pattison
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow
Éditeur : Greg Goldstein


Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Ventes physiques : 11 341 exemplaires.

Couvertures
Dave Wachter
Kevin Eastman
Michael Dowling

Première édition
28 novembre 2018 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT Vol. 21, Battle lines (1er mai 2019)

Face à la puissance de feu de Ch’Rell, Bishop ordonnait à ses hommes de battre en retraite. Leur arme secrète tait prête. Les chasseurs et les tanks couvriraient leur départ, submergeant de leurs tirs les mutants et les derniers résistants. Hob fit appel à son tour à leur atout : Sally Pride et Pigeon Pete, restés à l’arrière, arrivèrent avec un vaisseau pour faire feu sur l’ennemi. Les tortues étaient surprises de voir que les Mutanimals s’étaient renforcés avec les restes de l’invasion des triceratons.
Les hommes de l’Earth Protection Force fuyaient vers la mer. Bishop engagea le processus d’automatisation de Slash. La tortue resterait sur l’île pour terminer le travail. Lui, s’attarderait encore un petit peu pour en finir avec les tortues une bonne fois pour toutes. Si Zom croyait que la bataille avait été emportée, les dégâts sur le champ de bataille continuaient avec un Slash plus dangereux que jamais. Cela plaisait à Ch’Rell, qui n’aurait pas voulu revenir à la fin. Le meilleur était à venir pour lui, qui alla immédiatement se mesurer à la tortue alligator, qui se dirigeait vers le Technodrome comme un bulldozer zombie.

Bishop se jetait sur les mutants pour leur en faire découdre. Il riait de leur infériorité et leur espoir de le vaincre un jour. Saisissant la mitraillette fixée sur la benne à ordure de Herman, il fit feu sur Raphael et Old Hob, qui se cachèrent dans les ruines du champ de bataille. Sortant de son trou, le chat saisit son arme et tira en pleine tête de Bishop pour désactiver les lunettes lui permettant de contrôler Slash. La tête du chef de l’EPF explosa dans la rafale. À l’autre bout du champ de bataille, La tortue, qui affrontait un Ch’Rell sans pitié, reprit ses esprits. Il ne savait pas ce qu’il faisait là. Alors que ses amis lui venaient en aide, Bishop se releva. Des câbles dépassaient de son cou, à présent dépourvu de tête. Il arracha ses vêtements, laissant apparaître son torse, nu et présentant un cockpit au niveau de sa poitrine. À l’intérieur se trouvait le véritable Bishop, un petit être de quelques dizaines de centimètres, défiguré par la malformation de sa naissance.
En 1975, Bishop n’avait que six ans. Son père l’avait élevé dans les quartiers de la zone 51, dans le Nevada. Né trop prématurément, il avait déjà atteint sa taille maximale. Néanmoins, il demeurait extrêmement intelligent. En quelques minutes, il pouvait achever un puzzle de plusieurs centaines de pièces. Son père était plus que satisfait de s’être battu pour le maintenir en vie. Les recherches autour de l’utrom qui s’était écrasé à Roswell, 30 ans plus tôt (TMNT #87), avaient également permis de mettre au point un corps robotique pour son fils. Le professeur Yuhasz attendait qu’il atteigne sa pleine croissance pour l’achever et pouvoir le transférer à l’intérieur de l’enveloppe de métal. Un seul détail dérangeait encore Wayne Bishop : l’apparence robotique qu’il aurait. Il confia au professeur une photo, lui demandant à ce que le visage de l’androïde qui abriterait son fils, ait celui de son père.
Hors de question pour John Bishop d’affronter les mutants dans cet état. Il voulait, avant qu’ils ne meurent, qu’ils voient son vrai visage, et qu’ils contemplent son évolution, qu’il jugeait réussie, face aux atrocités de la nature qu’ils étaient. Il restait un être supérieur, un humain. Ce que son père avait compris, malgré ses différences. Le cockpit de l’androïde de Bishop abritait une petite capsule volante de secours, qui se détacha de son corps et quitta l’île. Ses dernières paroles concernaient Slash. La tortue était devenue une arme. Il avait l’intention de s’en servir comme bombe atomique pou raser l’île.
Les Mutanimals repoussaient Ch’Rell pour ne pas qu’il fasse de mal à Slash, qui ne se sentait pas bien. Hob était rassuré de l’avoir auprès de lui, ils allaient le tirer de l’île. C’est alors que Donatello et Michelangelo accouraient pour leur annoncer la mauvaise nouvelle. Bishop ne mentait pas, il y avait bien une bombe dans le corps de Slash, Ch’Rell la détectait à l’aide des capteurs de son exosquelette. Le concerné sentait lui-même quelque chose d’implanté dans son cou. Il était hors de question de le téléporter à New York. Ch’Rell et Zom s’opposaient également à le faire entrer dans les locaux utroms de l’île pour l’opérer, ne sachant pas dans combien de temps la bombe exploserait. Hob paniquait à l’idée de perdre son ami, mais Slash l’acceptait. Des flashs lui revenaient en mémoire, tuant des triceratons, ou écrasant Wayne Bishop (TMNT #70). Il avait beaucoup trop de sang sur les mains, même s’il n’était pas directement coupable. À défaut d’avoir la possibilité de ramener les vies qu’il avait prises ces derniers mois, il pouvait sauver celle de ses amis. Il sauterait dans l’océan depuis le vaisseau de Sally, le plus loin possible de l’île. Il fit ses adieux à son vieil ami Hob, à qui il remit son bandeau noir. Michelangelo lui avait apporté une barre chocolatée, au cas où il rentrerait avec eux à New York. Il le prit dans ses bras, les larmes perlaient sur ses joues. Faisant ses adieux aux tortues et Mutanimals, il monta dans le vaisseau, qui gagna bientôt les airs. Le sas s’ouvrit. Slash fit ses adieux à Sally Pride et se jeta dans le vide, la barre de chocolat dans la main.

Sur Burnow Island, les mutants regardaient le champignon généré par l’explosion au loin. Tous étaient le sous le choc. Mondo, Pigeon Pete, Michelangelo étaient en larme. Old Hob venait de perdre son meilleur ami. Son seul ami. Bientôt, l’émotion que ses yeux ne pouvaient dissimuler était remplacée par le goût de la vengeance. Ils allaient pouvoir repartir pour New York.


Personnages

Earth Protection Force

Mighty Mutanimals

Autres

Atour du numéro

  • Ce numéro semble avoir particulièrement touché Tom Waltz. Il a beaucoup partagé de détails sur les réseaux sociaux et forums à ce propos depuis la fin de l’écriture de ce numéro, autour du 13 août 2018. Le scénariste était alors en vacances en Arizona et dit avoir assisté à une très belle tempête de sable pendant sa réalisation.
    Au cours de la promotion de ce numéro sur les réseaux sociaux, il le décrivait comme étant un épisode sombre et qui marquerait un tournant important dans l’histoire d’IDW. Le 10 octobre, il l’a même comparé sur les réseaux sociaux au tournant marqué par les évènements du TMNT #44.
    Quelques jours après la sortie du numéro chez les libraires, il est revenu sur la mort de Slash sur le forum anglophone The Technodrome. L’idée que la tortue devait disparaître était déjà présente dans son esprit depuis un moment. Et comme il l’avait déjà expliqué dans une interview, quand un personnage meurt chez les TMNT d’IDW, il disparaît pour de bon. Il avait soumis la scène de la mort de Slash à Bobby Curnow durant ses vacances en Arizona. C’est à ce moment qu’il lui a été suggéré que Michelangelo lui donne une barre chocolatée, pour renforcer l’émotion de la scène. C’était avec une barre de chocolat que les deux mutants s’étaient liés d’amitié, dans le TMNT #24. Dès lors, la tortue lui donnait régulièrement des barres quand ils se voyaient.
  • À partir de l’annonce du funeste destin pour un personnage, les fans n’ont cessés d’essayer de deviner ce qui allait se produire dans ce numéro sur les forums. L’hypothèse la plus probable était bien la mort de Slash. En effet, sa perte permettait de le hisser au rang des héros des grandes histoires, victimes de leur combat. De plus, il aurait réellement été torturé psychologiquement s’il avait survécu. IDW possédait déjà un personnage torturé, à savoir Leatherhead. En faire un doublon dans l’histoire n’aurait pas eu de sens. Le Slash de TMNT Adventures était officiellement mort, d’une manière d’ailleurs vaguement similaire, en retenant Maligna et menant son vaisseau droit dans le soleil (TMNT A. #57, Terracide, part. 3).
    Enfin, l’une des autres théories était la mort de plusieurs membres des Mutanimals. La totalité de l’équipe (sauf Slash) avait été détruite par le Gang of four dans TMNT A. #54, Megadeath, part. 7. Mais les autres mutants avaient encore un grand rôle à jouer dans l’histoire et ne pouvaient disparaître à ce stade.

Couvertures

  • Cover A – Dave Wachter.
  • Cover B – Kevin Eastman.
  • Cover RI – Alexa Pasztor. 10 copy Retailer Incentive cover
  • Cover RE Frankie’s Comics – Felippe Massafera. Couverture exclusive pour les fournisseurs Frankie’s Comics.

 

Galerie

 

Publicités