TMNT #96 : City at war, part. 4 (IDW Publishing)

City at war
TMNT #94
City at war
TMNT #95
City at war
TMNT #96
City at war
TMNT #97
City at war
TMNT #98
Numéro précédent Page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénaristes : Kevin Eastman, Tom Waltz
Illustrateur : Michael Dialynas
Coloriste : Ronda Pattison
Lettreur : Shawn Lee
Éditeur : Bobby Curnow


Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Ventes physiques : 29 353 exemplaires.
22 752 exemplaires (1ère impression).
6  601 exemplaires (2e impression).

Couvertures
Dave Wachter
Kevin Eastman
Sophie Campbell

Première édition
31 juillet 2019 (VO)
– (VF)

Réimpression
2e impression (28 août 2019)

TPB TMNT Vol. 22, City at war, part. 2 (18 mars 2020)

Jenny se réveillait en sursaut. Elle était saine et sauve et sa blessure avait disparue. Leonardo s’en réjouissait, tout en tombant dans les pommes, tant il avait perdu du sang pour la transfusion. Mais le corps que Jennika voyait, ses bras, sa poitrine, l’effrayait. Donatello ne trouvait pas les mots pour lui expliquer ce qu’il s’était passé. Lindsey n’alla pas par quatre chemins, et lui raconta exactement ce qu’ils avaient fait. Était-elle devenue une tortue à tout jamais, ça personne ne pouvait le dire, mais au moins, elle était tirée d’affaire.
Au même moment, Angel les contactait pour les prévenir qu’ils pouvaient se rendre dans la maison de son père, le quartier était sécurisé. Il n’y avait pas de temps à perdre. Pendant que Lindsey donnait une boisson sucrée à Leonardo pour le remettre d’aplomb, Donatello expliquait à leur amie qu’ils devaient s’en aller au plus vite, avant que Metalhead ne les trouve.

Dans le bureau de Puzorelli, les grandes têtes de la mafia, Turtelli et Big Louie, avaient été conviées. S’ils regrettaient de s’être soumis à Shredder par le passé (TMNT #27), ils craignaient d’autant plus Karai à présent et la trahison du Foot Clan qui en avait découlé (TMNT #93). Si cette réunion ne pouvait aboutir à rien, c’était également une manière pour Puzorelli de s’assurer être bien entouré et avoir une chance de s’en sortir.
Au même moment, une femme s’avançait à l’entrée de son immeuble. Les gorilles chargés de la surveillance ne la laissèrent pas pénétrer. Ils furent exécutés. Des ninjas Foot, menés par Yumiko et un autre soldat d’élite s’avançaient  vers l’accueil, neutralisant tous les gardes qui leur barraient la route. Prenant l’ascenseur, le massacre continua aux autres étages, jusqu’à arriver dans le bureau de Puzorelli. Les hommes chargés de la sécurité des trois mafieux furent tués sur le champ, tandis que des archers abattaient Big Louie et Turtelli. Lâche, Puzorelli suppliait bientôt l’armée de l’épargner. Il était trop tard, sa trahison ne pouvait être tolérée. Au loin, Splinter observait la tour du mafieux. Une explosion retentissait à l’étage de son bureau.

April continuait d’écouter à la porte du bureau de Stockman. Son étrange visite de Madame Null l’intriguait au plus haut point. La femme au teint rouge venait proposer un marcher au scientifique. Elle était très bien placée pour savoir que les départements de recherches et développements d’une entreprise prenaient énormément de temps. Celui qu’un maire pouvait difficilement accorder, en plus de ses tâches administratives. Elle savait de quoi elle parlait, avec Null Industries. À la suite de la destruction d’une très grande partie de son entreprise par les Mutanimals (TMNT #94), elle voulait s’associer à lui pour que les deux parties trouvent avantage. Elle tenait à bénéficier de l’avancée du T.C.R.I. pour ne pas perdre de vitesse et récupérer en partie ce qui avait été perdu lors de l’assaut. En retour, Stockman bénéficierait de l’argent produit par ces recherches communes. Elle tenait à poursuivre ses recherches sur la génétique mutante, et cela n’entacherait en rien les mains du futur nouveau maire de la ville. L’homme avait besoin de temps pour réfléchir, et tenait avant tout à se concentrer pleinement aux élections. Null s’en alla, confiant sa carte de visite à Stockman. Elle et ses deux mutants disparurent à l’aide d’une technologie similaire à celle mise au point par Libby Meitner et Harold Lillja.

Les tortues sortaient des égouts pour trouver refuge dans la maison du père d’Angel. Les Purple Dragons patrouillaient comme prévu dans la rue pour veiller à sa sécurité. Lorsqu’ils virent les mutants arriver, ils se précipitèrent pour les aider, Casey en tête. Il voulait absolument avoir des nouvelles de Jennika, et la voir. La présence de Hun déplaisait particulièrement à Leonardo. Si Donatello essayait de décourager leur ami de la voir, il n’en tint pas compte. Soulevant la capuche du manteau que revêtait la nouvelle mutante, il fut stupéfait. Jennika était gênée, elle ne voulait pas qu’il la voie ainsi, ou du moins pas tout de suite. Ne trouvant pas ses mots, c’est Hun qui prit la parole, n’étant pas étonné de nouveaux problèmes générés par ces créatures. Lindsey et Donatello prétextaient qu’ils n’avaient pas eu le choix pour la sauver. Sous le choc, Casey prétexta devoir partir, voir si le quartier était bien sécurisé. Il lui tourna le dos et s’en alla, la laissant en pleur, comprenant que son physique lui posait grand problème. Avant de partir, Hun lâcha encore quelques mots de provocation. Tous s’en allèrent à l’abri après cela.

Les Mutanimals rentraient de leur mission nocturne. Hob était particulièrement satisfait et impressionné par l’attitude de Raphael. Jamais il n’aurait pensé que la tortue resterait jusqu’au bout. Ce dernier reçut un appel de Michelangelo. Leonardo voulait que tous se réunissent au quartier général du Foot Clan au plus vite pour faire face à Bishop et Metalhead. Il arrivait.
Le chat n’était pas aussi satisfait des actions de Sally Pride, qui avait refusé de tirer sur l’hélicoptère de Mme Null, sachant qu’elle était à bord, sous prétexte qu’au moins deux autres mutants se trouvaient à l’intérieur. Si la lionne restait intègre à ses principes, elle sentait que cette bataille créait déjà des brèches dans l’équipe.

Splinter prenait sa retraite dans ses quartiers, demandant à Yumiko de ne le déranger qui s’ils venaient à avoir des nouvelles de Jennika. S’enfermant dans le noir pour boire une tasse de thé, il interrompit Karai, tapis dans l’ombre, prête à lui asséner un coup dans le dos. Il était surpris de voir qu’elle avait pénétré ses appartements sans se faire prendre. Se retournant, il la mit à terre d’un coup de queue. Écartant sa lame maudite de sa canne, il appelait ses gardes pour s’emparer de la jeune femme. Karai continuait de contester le titre de maître du Foot Clan du rat, depuis qu’il avait refusé son défi (TMNT #92). Elle l’accusait de faiblesses et d’avoir entamé cette guerre. Le rat ne l’entendait pas de cette oreille. C’était elle qui déversait toute sa haine et le sang depuis ce jour. Rien ne pouvait convaincre Karai que le chemin qu’elle choisissait de prendre n’était pas le bon.
Soudain, le sol se rompit sous leurs pieds. Ocho entra dans la pièce dans un fracas. Il saisit l’un des gardes de Splinter, qu’il rompit en deux comme si de rien n’était. Karai reprit Akira no ken et transperça l’autre homme avant de se diriger vers le rat. Rien ne l’arrêterait. Pendant que le Foot Clan d’Hamato Yoshi cherchait à prendre sa revanche sur les différents gangs de la ville depuis la mort de Shredder (TMNT #50), elle avait renforcé ses positions dans le but de reprendre ce qui lui appartenait. La guerre pouvait commencer. Koya, Bludgeon et Natsu passaient à l’offensive avec une armée de ninja, faisant face à ceux du Foot Clan dans la ville.


Personnages

Foot Clan

Clan Oroku

Mighty Mutanimals

Autres

Autour du numéro

  • City at war est un arc en huit numéros. Pour célébrer les huit ans de publication du comic des Tortues Ninja, IDW Publishing a décidé pour ses covers RI de rendre hommage à ses dessinateurs fars et les grandes lignes de chaque années. Ainsi, cette couverture est dessinée par Sophie Campbell, qui avait couvert l’ongoing entre les TMNT #29 et TMNT #32.
  • Cet épisode introduit très brièvement de nouveaux mafieux, tout droit inspirés du dessin-animé de 1987 : Big Louie et don Turtelli. Tous deux sont toutefois sensiblement différents à leurs versions animées.
  • Yumiko appelle Puzorelli par son prénom, Anthony. Son vrai nom est Antonio.
  • Ce numéro était en rupture de stock dès sa sortie. Le 30 juillet, soit la veille, IDW Publishing annonça déjà une réédition, qui vit le jour le 28 août, en même temps que le TMNT #97, voyant que les chiffres de réservation étaient élevés. Il s’est écoulé, d’après le site Comichron, 22 752 exemplaires en première édition, soit 7 000 de plus que la première impression du TMNT #95, qui avait fait tant parler de lui avec le sort de Jennika. Cela lui permit d’être la 99e meilleure vente de comics du mois (hors réédition). La réédition a engendré 6 601 exemplaires de plus.

Couvertures

Galerie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.