TMNT : Bebop & Rocksteady hit the road, part. 2 (IDW Publishing)

Spirit walk
TMNT Universe #25
B&R hit the road
part. 1
B&R hit the road
part. 2
B&R hit the road
part. 3
B&R hit the road
part. 4
Numéro précédent Page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz
Scénaristes : Ben Bates et Dustin Weaver
Illustrateur : Ben Bates
Coloriste : Brittany Peer
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow
Éditeur : Ted Adams


Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Ventes physiques : 7 738 exemplaires.

Couvertures
Nick Pitarra
Dustin Weaver
Ulises Farinas

Première édition
8 août 2018 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT : Bebop & Rocksteady hit the road (6 février 2019)

Les dégâts laissés par Bebop et Rocksteady prouvaient qu’ils avaient déjà franchis la frontière des États-Unis. Dans le sud du Texas, des véhicules et bateaux se retrouvaient sens dessus-dessous, un pont détruit, des hommes dans les arbres, les os brisés. L’un des survivants décrivait ses agresseurs comme mi-animaux, mi-humains.

Les deux amis courraient à vive allure derrière un train, essayant d’ouvrir un wagon de marchandises. Entrant à l’intérieur, ils étaient épuisés. Pour la première fois depuis une éternité, leurs membres leurs faisaient mal. La perte de leur mutation changeait beaucoup de choses pour eux, tant sur leur force que sur leur résistance. Ils entendirent un petit air de jazz derrière eux ; un sans-abri se trouvait déjà là, un poste de radio en guise compagnie. Il ne tarda pas à se faire éjecter du train. Les deux crétins étaient au bout du rouleau. Jamais ils n’auraient pensés perdre tous leurs pouvoirs. Comment allaient-ils devenir des héros à présent ?
Descendant du train dans une gare de marchandises, le lieu rappelait celui où ils avaient combattus Karai (Villains micro-series #7 : Bebop & Rocksteady). Regardant autour d’eux ils se rendaient compte à quel point les gens étaient heureux par la vie qu’ils menaient. Ils étaient calmes, sans ennuis. Ils enviaient cette vie. Il était temps pour eux d’abandonner leur rêve de gang, de reprendre leur nom, de se trouver des vêtements et un travail. C’était parti pour la nouvelle vie de Maxence et Genealdo !

Hélas pour eux, les jours suivants n’étaient pas d’un grand succès. Ils cumulaient les emplois et les échecs. En cuisine, ils mirent le feu au restaurant. Maxence essayait de vendre des couteaux et finit par poignarder ses clients. Genealdo s’assoupit au lieu de surveiller les baigneurs à la plage. Tous deux organisèrent même des combats de boxe à la crèche !
Pendant ce temps, l’Earth Protection Force était à la recherche des deux loubards. Si leurs premières enquêtes les menaient initialement à San Antonio, ils trouvèrent finalement le sans-abri, toujours vivant, leur signalant Genealdo et Maxence dans un train direct pour Houston.

Un soir, les deux amis étaient réunis autour d’une table. Genealdo avait perdu une fois encore son boulot après un incendie. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il apprit que Maxence avait gardé le sien ? Et qui plus est, il était à la tête d’une équipe ! Il l’invita à venir travailler avec lui le lendemain et ferait tout pour le pistonner.
Comme convenu, Genealdo vint le lendemain dans le bureau de son ami en tenue de travail… Et ses propres vêtements, peu convenables pour un emploi. Ils se trouvaient sur le port de Houston, et l’utilisation de casque de sécurité était obligatoire. Hors de question pour Genealdo d’en porter un plus longtemps ça ruinait ses cheveux ! Il ferait un effort pour le côté vestimentaire, mais pour le casque, hors de question. Son ami en était obsédé, dès qu’il pouvait mettre quelque chose sur sa tête il le faisait. Sortant du bureau de Maxence, il vit une femme qu’il avait déjà rencontrée par le passé… Mais d’où ? Il s’agissait de Xiang Fei Tong, chef des Ghost Boys, qu’ils avaient décimés avec Rocksteady lors de leur première mission de mutants pour Karai (Villains micro-series #7 : Bebop & Rocksteady). Il était ravi de la voir, et se précipitant vers elle, il se présentait. Rocksteady ne tardait pas à le rejoindre. Les deux monstres qui avaient détruits son bâtiment, ses projets et l’avaient mise sous les barreaux après avoir massacré tout son clan ? L’occasion dont elle rêvait depuis des mois ! Ses Ghost Boys encerclèrent immédiatement les deux hommes.
Prenant leurs jambes à leur coup, Genealdo et Maxence fuyaient à travers l’entrepôt des docks jusqu’à trouver une voiture. Après avoir massacré le vieil homme, prêt à les aider, ils se rendirent compte qu’ils avaient besoin de ces problèmes, cette adrénaline, pour vivre. Ils aimaient ça, ils n’étaient pas des gentils gars sans histoire ! Appuyant sur le champignon, ils lancèrent la voiture sur les hommes de main de Xiang, qui termina dans des barils d’essence. Une énorme explosion retentit dans la zone. La boule de feu qui en résulta, alerta Ravenwood, qui vit les dégâts depuis son hélicoptère qui tournait au-dessus de la ville. Les deux brutes se relevaient, armes à la main. Bebop et Rocksteady étaient de retour, prêts à tout casser !

Xiang était hors d’elle. Une fois encore, les mutants allaient anéantir tous ses efforts. Cette fois elle avait de quoi les recevoir et lança à leur poursuite des Ghostbots, des robots de combat. Mais ce n’étaient pas les armes à feu de Bebop et Rocksteady qui allaient les sauver cette fois. Leur force était insignifiante face aux robots. Bebop fut balayé à travers les docks et termina dans le portail d’un entrepôt. Le vol plané de son ami déstabilisa Rocksteady qui ne vit pas le second robot approcher. Il lui asséna un coup de griffe lui ouvrant la poitrine. Saisit à la tête, il fut lui aussi éjecté dans les airs et termina sa route dans une poubelle. Bebop s’était relevé et essayait de s’en sortir, montant quatre à quatre les escaliers de l’entrepôt où il avait terminé. Son bras était cassé. Le Ghostbot avait retrouvé sa trace et tira sur l’homme. Son corps, criblé de balles, tomba à travers une baie vitrée et termina dans la même poubelle que Rocksteady.
La fin était proche pour les deux amis. Ils arrivaient à peine à prononcer quelques mots. Un bruit de ferraille approchait. L’un des Ghostbot s’avançait vers eux. Ils étaient en réalité pilotés par des Ghost Boys. L’homme dans le cockpit se réjouissait de pouvoir enfin venger sa sœur, tuée par les deux abrutis lors de leur mission pour le Foot Clan. Soudain, Anchovy fit irruption et sauta sur le robot, essayant de dévorer son pilote. Son geste avait fait rouler la benne à ordure, qui ne s’arrêtait plus. Le second robot chercha à l’arrêter. Brandissant son canon vers Bebop et Rocksteady, prêt à les achever, l’individu fut arrêté par un projecteur. Il s’agissait de Ravenwood, qui demandait aux deux mutants, qu’elle pensait être dans les robots de mettre un terme au carnage. Bientôt, d’autres hélicoptères arrivaient et des dizaines de soldats de l’Earth Protection Force descendaient en rappel sur les docks. Xiang n’allait pas s’arrêter là et sortit deux sabres pour tuer le plus d’hommes possible. Dans le bain de sang, elle voulut attaquer Ravenwood dans le dos. L’agent secret de l’EPF l’avait sentie venir et tourna sa tête à 180°. Quelle étrangeté ! Le corps de Xiang fut soudain comprimé. Ravenwood semblait avoir les membres extensibles comme du caoutchouc. Le chef de gang était jeté en l’air par les bras longs de plusieurs mètres de la femme avant de la jeter violemment au sol. Xiang n’était plus en état de combattre.

Au même instant, les soldats de l’EPF avertissaient leur supérieur qu’ils venaient de capturer les deux individus recherchés. Voyant qu’il s’agissait de Ghost Boys dans les cockpits des robots, Ravenwood était exaspérée. Bebop et Rocksteady étaient des monstres, ils devaient les retrouver au plus vite ! Les soldats s’afféraient à les chercher, laissant au milieu du carnage la benne à ordures où se trouvaient les deux amis. Ils n’en avaient plus pour longtemps. Leurs blessures étaient trop graves pour survivre cette fois…


Personnages

Earth Protection Force

Ghost Boys

Autour du numéro

Couvertures

  • Cover A – Nick Pitarra.
  • Cover B – Dustin Weaver.
  • Cover RI – Ulises Farinas. 10 copy Retailer Incentive.

Galerie

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.