TMNT : Bebop & Rocksteady hit the road, part. 5 (IDW Publishing)

B&R hit the road
part. 3
B&R hit the road
part. 4
B&R hit the road
part. 5
Sans titre
TMNT #85
Trough red eyes
TMNT Universe #20
Numéro précédent Page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz
Scénaristes : Ben Bates et Dustin Weaver
Illustrateur : Dustin Weaver
Coloriste : Brittany Peer
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow
Éditeur : Ted Adams


Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Ventes physiques : 7 533 exemplaires.

Couvertures
Nick Pitarra
Ben Bates
Aaron Conley

Première édition
29 août 2018 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT : Bebop & Rocksteady hit the road (6 février 2019)

Malgré les liens qui les emprisonnaient, Bebop et Rocksteady riaient aux éclats. Les soldats de l’Earth Protection Force les avaient encerclés, Ravenwood leur faisait face, mais rien n’y faisait. Ils savaient que d’un instant à l’autre, Anchovy leur viendrait à l’aide comme toujours. Tous étaient surpris de la scène. Rien n’arrivait. Et puis, un dinosaure ??
L’agent Ravenwood, fatiguée par cette course poursuite et les dégâts commis par les deux mutant depuis plusieurs jours, reprit son sérieux. Elle qui avait cru pendant longtemps qu’ils étaient perdus, n’avait pas du tout envie de plaisanter face à deux monstres chaotiques et stupides. Les traitants de loosers, leur rappelant leurs nombreux échecs et exclusions de gangs, elle s’en alla laissant les mutants à ses robots. L’opération était observée par Bishop et Shelvin. L’agent attendait le meilleur moment pour accomplir son plan. Soudain les liens qui retenaient Bebop et Rocksteady se libérèrent. Ravenwood se retournant, voyait bientôt les deux colosses se lever contre son armée. Anchovy sortait également du vaisseau à ce moment. Les coups de feu pleuvaient, que ce soit depuis le sol, ou depuis les airs. Une véritable guerre éclatait sur le pont. Le dinosaure saisit même une mitraillette pour venir en aide à ses deux amis et fit tomber un hélicoptère sur Ravenwood. Un tank tira un missile sur le pont faisant tomber le dinosaure à l’eau. Le carnage était total, mais Bebop et Rocksteady se relevèrent dans un nuage de fumée, en sang. Détruisant les derniers robots sur place, la situation devenait ingérable pour l’agent. Elle sortit d’un hélicoptère une dernière arme. Celle qui avait été créé en urgence pour en venir à bout des deux mutants.

Bebop et Rocksteady s’arrêtèrent un instant, n’en croyant pas leurs yeux. Face à eux, se tenaient deux robots à leur effigie ! Étrangement, les mutants se sentaient en confiance, ils avaient envie de les croire. Robotic Rocksteady leur proposa de les suivre et de faire équipe. Ils iraient manger quelque part. En cas de refus, le mode combat serait enclenché et les deux robots leurs montreraient qui étaient les plus forts. Bebop distrait son homologue de vis et de métal avant de lui coller son poing au visage. Le robot répliqua immédiatement et l’envoya voler de l’autre côté du pont. Le mode combat était enclenché, les leds bleutées du sommet de la tête des deux robots devenaient rouges. Leurs membres se changèrent en toutes sortes de lances missiles et tronçonneuses.
Lancés au corps à corps, le duel faisait des étincelles. Si les deux robots tenaient encore debout, bientôt, les mutants étaient exténués. Bebop avait tout de même dérobé les épaulettes de son semblable. Mais soudain, Robotic Rocksteady tira un missile fixé au bout de sa corne. Le pont tout entier s’effondra dans l’eau. Ravenwood accourut vers le champ de bataille, ses robots n’étaient pas conçus pour résister à l’eau. Les mutants sortaient quant à eux de l’East River, indemnes et victorieux. Il était temps pour la femme de régler la situation d’elle-même. S’avançant vers ses adversaires, elle ôta ses vêtements, ne revêtant plus qu’une brassière et un short de sport. Son corps, bien qu’épais, était étrangement sculpté, comme si ses muscles étaient à vif. Bebop et Rocksteady fondirent sur elle. Agile et rapide, elle esquiva la charge et agrippa le phacochère. Le retournant, elle lui fit une prise de catch pour le terrasser. S’en suivi un saut où elle planta ses griffes dans la peau pourtant épaisse de Rocksteady. Bebop, se relevant, saisit le bras de la femme et l’arracha. C’est alors que le membre commença à bouger et une tête sorti de l’amalgame de muscles qui se révélaient être des sortes de tentacules repliés sur eux-mêmes. Ravenwood était bien une mutante, dont le corps était composé de plusieurs petites créatures à tentacules qui s’étaient agglomérés. Cela lui avait pris des années à maîtriser, ce qui faisait d’elle un adversaire redoutable. Toutes les créatures bondirent sur Rocksteady et le traversèrent de leurs griffes, lui infligeant de nombreuses blessures empoisonnées. Bebop jeta au sol l’une des « pieuvres » Ravenwood et l’écrasa de son pied. Les autres créatures virent la tête exploser dans une flaque bleue et devinrent folles. Les attaques contre les deux mutants s’amplifièrent, mais forts de leur aptitudes et leur résistance, ils en vinrent bientôt à bout de la même manière. Le dernier spécimen Ravenwood prit la fuite, en larmes après ce massacre, en se jetant depuis le sommet du pont.

Bebop et Rocksteady tenaient encore à peine debout. Ils avaient de plus en plus de mal à parler, leurs corps étaient boursoufflés des dizaines de piqûres subies. Bientôt, ils s’effondrèrent devant les badauds qui avaient assistés au combat et une marre blanchâtre, le poison qui leur avait été injecté, se forma sous leur corps. Ils n’étaient pas morts et reprirent très vite leurs esprits. Rocksteady ouvrant les yeux, vit qu’ils avaient réussis. La route qu’ils venaient de faire les avait mené à New York !

Leur mission accomplie, ils pouvaient de nouveau semer le chaos dans la Grande Pomme. Même Anchovy était de la partie ! Depuis le temps qu’il les suivait, il était temps de lui trouver un nom. Ils le baptisèrent N’sho-v, d’après le style musical entendu dans le vaisseau volé des maîtres du temps (Bebop & Rocksteady hit the road, part. 3). Ils saisirent des parpaings et des pierres et s’amusaient à les jeter du sommet d’un pont sur les voitures qui passaient en-dessous.
Rentrant chez eux le soir, quelqu’un les attendait. Jetant Rocksteady au sol, le rhinocéros sentit une lame se glisser dans sa bouche. Karai était de retour elle aussi à New York et leur proposait de faire partie de sa nouvelle armée. Elle venait pour prendre possession de la ville.


Personnages

Earth Protection Force

Autour du numéro

  • Bebop et Rocksteady espèrent qu’Anchovy arrive pour les sauver. Le dinosaure est en effet toujours intervenu pour les sauver dans les numéros précédents, devenant ainsi un runing gag. Dans Bebop & Rocksteady hit the road, part. 2 Anchovy sauta sur les Ghost bots pour sauver les deux mutants. Dans le numéro suivant, c’était sur les Maîtres du temps qu’il sauta, lorsqu’ils s’apprêtaient à envoyer le rhinocéros et le phacochère dans le Bopsteady universe.
  • Le dinosaure a montré au fil des numéros de cet arc une certaine évolution. Dans le premier numéro, il apparaît comme petit. Dès le suivant, il possède une longue collerette et est bien plus grand. Dans ce numéro-ci, il utilise même une mitraillette et semble comprendre Bebop et Rocksteady. Tout cela vient sans doute de l’oreille mutante qu’il a ingérée dans le premier numéro et qui le fait subir une forme de mutation différée.
  • Ce numéro introduit de manière brève et inattendue deux robots bien connus des fans du dessin-animé de 1987 et de la gamme de jouet qui en découle : Robotic Bebop et Robotic Rocksteady, qui étaient sortis en 1993. Si on retrouve quelques éléments du design des figurines, les couleurs sont quant à elles plus fidèles aux versions de Mighty Bebop et Super Rocksteady du dessin-animé. Enfin, le changement de couleur du sommet du crâne des deux robots est quant à lui inspiré du plastique translucide de couleur rouge et orangée des figurines.

Couvertures

  • Cover A – Nick Pitarra.
  • Cover B – Ben Bates.
  • Cover RI – Aaron Conley. 10 copy Retailer Incentive.

Galerie

Publicités