TMNT : Casey & April, part. 1 (IDW Publishing)

Prelude to vengeance
FCBD 2015
Vengeance
TMNT #47

Casey & April,
part. 1
Vengeance
TMNT #48
Vengeance
TMNT #49
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste : Mariko Tamaki
Illustrateur : Irene Koh
Coloriste : Paul Reinwand
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow

Édition
IDW Publishing

Pages: 32
Prix: $ 3,99

Couvertures
Irene Koh
Faith Erin Hicks
Brent Peeples
Joe Eisma

Première édition
17 juin 2015 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT : Casey & April (Décembre 2015)

TMNT : The IDW Collection, Vol. 6 (2018)

La fourgonnette d’April quittait New York à la tombée de la nuit. À la radio, ils parlaient du meurtre du professeur Patrick Miller sur le campus de l’université (TMNT #46). Après des jours de route, un certain malaise semblait s’être installé entre le couple qui arpentait des centaines de kilomètres de route. Au cours d’une pause dans le désert californien, Casey scrutait le parchemin confié par Miller. Ce qui l’étonnait le plus, en admettant que cette histoire d’un groupe de divinités ancestrales ayant dirigé le monde il y a des milliers d’années soit vraie, était comment ils étaient parvenus à atteindre le continent américain. Le texte traduit du parchemin parlait justement d’un pont reliant les continents américain et asiatique ; il s’agissait certainement du pont de la Béringie, reliant l’Alaska et la Sibérie, disparu et réapparut à de nombreuses reprises au cours de l’histoire. Par ailleurs, April avait reconnu les plantes sur les illustrations du document. Il s’agissait certainement de yuccas, que l’on trouve dans le désert des Mojaves. Ils semblaient proches de leur but ! Casey se sentait rabaissé. Tout ce qu’il avançait était corrigé par le grand savoir d’April. Ramassant un caillou au sol ressemblant à un cœur, il écoutait sa compagne lui expliquer tout un tas de choses dont il ne semblait pas très intéressé.
Reprenant le volant, il continuait à écouter la jeune femme lui parler des étoiles et des constellations qu’elle adorait regarder la nuit et reproduire sur son carnet, lorsqu’elle était en voyage dans le Grand Canyon avec ses parents durant son enfance. De bons souvenirs de familles… Ce qui distrayait Casey qui dû freiner brusquement pour ne pas écraser une cycliste. Décidément, ce voyage devenait épouvantable pour lui… Essayant de poursuivre la conversation, il lui raconta qu’il n’avait vu ses premières étoiles qu’à l’âge de douze ans, lorsqu’il partit se promener sur les toits de la ville après une dispute avec son père. Il n’avait jamais vraiment prêté attention au ciel et toutes ces choses avant. Le malaise entre les deux amis s’accentuait, ils n’avaient décidément rien à voir l’un et l’autre. Comme New York et la Californie, comme des habitants de deux planètes différentes disait Casey.

Continuant leur parcours, April et Casey s’arrêtèrent dans un petit restaurant d’autoroute. Si la serveuse paraissait adorable et serviable, curieuse et intéressée par ces deux étrangers qui n’avaient rien à voir les clients de la région, deux autres hommes n’étaient pas de cet avis. Commençant à se moquer de Casey, le jeune homme, lassé par le voyage, en sortit un de l’établissement à grands coups de pieds. Alors que la serveuse s’empressait d’appeler le shériff, April fit signe à Casey de monter dans la fourgonnette. Ils partirent en trombes. Ce n’était clairement pas le moment de s’attirer des ennuis…
Les tensions ne faisaient que s’accentuer au fil du voyage. April en voulait beaucoup au garçon de ne pas avoir su garder son calme. Elle savait qu’il pouvait être impulsif et bagarreur, mais là c’était trop. Une dispute éclata, Casey lui reprochant d’être une encyclopédie ambulante. Ils devaient faire un arrêt dans une station essence. Cela leur permettrait aussi de reprendre leurs esprits. Mais toujours perturbé par l’ambiance pesante, Casey ne fit pas attention lors de la marche arrière et emboutit un véhicule qui venait d’arriver derrière lui. April se précipita pour voir si le conducteur, un vieil homme de la région, allait bien. L’individu, très sympathique, devait rendre visite à sa sœur, qui n’allait pas bien. April lui proposa d’aller la voir pour la prévenir, à défaut d’avoir un téléphone. Casey n’était pas de cet avis, elle n’allait quand même pas faire une heure de route vers nul ne sait où… Montant dans la fourgonnette, la jeune femme poussa un soupir de soulagement. Heureusement, l’homme était conciliant et ne leur causerait aucun ennui. Casey allait continuer sa route sur une vieille moto appartenant au propriétaire de la station, que le vieil homme connaissait bien. Démarrant le moteur, il sortit de sa poche la pierre en forme de cœur qu’il avait ramassée précédemment et l’envoya valser dans la nature. Les deux véhicules partirent sur des routes opposées sous les yeux du vieil homme resté à la station. Il s’approcha de la pierre jetée par Casey et la ramassant se moquait des sentiments amoureux que pouvaient avoir les humains. Son apparence changea, à commencer par ses yeux qui rougeoyaient. Des rats couraient à ses pieds tandis que ses vêtements se changeaient en haillons. Son chapeau de paille devint noir. Ils venaient de rencontrer le Rat King


Personnages

Autour du numéro

  • La chanson dont font référence les deux hommes dans le restaurant se nomme « Casey Jones », et rend hommage à un mécanicien de locomotives du même nom qui vécut au XIXe siècle. Il est décédé héroïquement en 1900, tentant de sauver les passagers d’un train. Il donna sa vie pour que tous en sortent sain et saufs.
  • Dans le restaurant, le menu affiché est illisible en page 9. La seule chose que l’on peut lire est turtle soup et turtle pie. Ragoutant !
  • On retrouve de nombreuses similitudes dans ce numéro avec les mésaventures que Casey rencontre dans le comic de Mirage, au cours de l’arc City at war. Après avoir tenté de recoller les morceaux avec April, il fit la rencontre d’une serveuse d’un restaurant d’autoroute, Gabrielle, dont il tomba amoureux (TMNT Vol. 1 #51). Peu après leur rencontre, il se fit agresser par deux hommes qui dérobèrent son véhicule (TMNT Vol.1 #52). Le combat entre Casey Jones et les deux hommes, rencontrés dans le restaurant y fait référence.

    Autre coïncidence intéressante, au cours de City at war, Splinter fait la rencontre du Rat King, ou plutôt de son esprit. Il s’agissait de sa seconde apparition dans le comic, après la rencontre avec les tortues dans le Tales of the TMNT Vol. 1 #4 : I monster. Il s’agit dans le comic d’IDW Publishing également de sa seconde apparition, après avoir joué avec les esprits de Leonardo et de Splinter (TMNT #36).

  • Dans son apparition précédente (TMNT #36), Rat King ne possédait pas de chapeaux et de cape noirs. Il s’agit là d’une référence au design du Rat King de la première série de Nickelodeon.

Couvertures

  • Regular cover – Irene Koh. Regular cover.
  • Cover subscription – Faith Erin Hicks. Pour ceux qui possèdent un abonnement dans leur comic shop.
  • Cover RE Hasting – Brent Peeples. Pour les fournisseurs Hasting.
  • Cover RE IDW Convention exclusive – Joe Eisma. Distribution par IDW au cours du San Diego Comic Con 2015. Les exemplaires restants ont ensuite été distribués dans d’autres salons où IDW Publishing était présent.

En s’appuyant sur