TMNT : Dimension X, part. 1 (IDW Publishing)

couverture-cory-smith-fcbd-2017-idw-comic-tortues-ninja-turtles-tmnt_1Prelude to Dimension X
(Free Comic Book Day)
Trial of Krang
TMNT #73
Dimension X,
part. 1
Dimension X,
part. 2
Dimension X,
part. 3
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz
Scénariste : Paul Allor
Illustrateur : Pablo Tunica
Coloriste : Ronda Pattison
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow
Éditeur : Ted Adams

Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Couvertures
Nick Pitarra
Pablo Tunica
Kevin Eastman

Première édition
2 août 2017 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT : Dimension X (31 janvier 2018)

Quelque part dans l’espace, dans l’orbite de Go’Mo, Hakk-R écoutait de la musique neutrino tout en philosophant. Ces êtres si vulnérables faisaient de si beaux morceaux. Est-ce que leur sensibilité était en lien avec leur faiblesse ? Une question à laquelle il devrait répondre une autre fois, les détecteurs de son vaisseau avaient repérés les tortues. Les quatre mutants se trouvaient déjà sur Go’Mo, à la recherche du premier témoin. Raphael râlait inlassablement sur les odeurs de pieds de Michelangelo pendant que Donatello essayait de leur trouver le chemin. Leonardo cherchait à apaiser les tensions de ses frères tant bien que mal. Ce voyage le fatiguait aussi, principalement de rester dans le vaisseau si longtemps. Mais ils devaient à présent se calmer, car la planète sur laquelle ils se trouvaient était sensible aux émotions. Tant qu’ils n’en savaient pas plus sur le sujet, ils devaient rester prudents. Le témoin, B’Een Go, se trouvait dans une grotte non loin de là.
Pénétrant dans la cavité rocheuse, les tortues ne savaient pas exactement à quoi elles allaient avoir affaire. Cet individu, petite boule de poils, était issu d’une espèce très empathique qui changeait de couleur en fonction de son stress. Très vite, les mutants virent B’Een et se lancèrent à sa poursuite. Le petit être changeait du vert au rouge, puis au jaune, terrifié. Leonardo, très calme, s’approcha de lui et voulu lui expliquer qu’ils avaient besoin de lui dans le procès de Krang. Il était hors de question pour la boule de poils de les suivre. Il n’avait plus confiance en personne. Hakk-R arriva au même moment avec pour but de semer le trouble dans la tête de B’Een. Donatello avait beau essayer de lui expliquer qu’ils étaient ceux qui venaient pour l’aider, et que la créature bio-cybernétique voulait simplement le tuer, rien n’y faisait. Michelangelo qui se vantait d’être l’un des héros de la Guerre de Krang n’arrangeait pas les choses. Le prétexte de ne pas l’avoir encore tué ne fonctionnait pas non plus ; en effet B’Een et ses semblables étaient protégés par une connexion empathique commune qui les rendait quasi-invulnérables sur Go’Mo. Les qualités d’orateur du vicieux Hakk-R avaient convaincues B’Een qui le rejoignait bientôt au grand malheur des tortues. L’homme de main de Krang avait déposé une bombe à retardement et au moment de partir, la fit exploser. Il ne restait plus qu’aux mutants à chercher de se sortir de cette caverne.

Hakk-R se dirigeait vers son vaisseau à toute vitesse avec B’Een dans ses bras. Il continuait d’essayer de gagner sa confiance, se faisant passer pour un humble héros. Mais il reconnaissait que les tortues avaient raison sur un point. Krang était bien en prison et attendait son jugement. Il comptait sur B’Een pour plaider contre l’utrom. Après tout ce que l’utrom avait fait à son peuple, la petite créature ne pouvait qu’approuver cela. Le général avait capturé une grande partie de son espèce à des fins de torture au cours des interrogatoires de ses prisonniers grâce à leurs exceptionnelles particularités.
Dans la grotte, les tortues se lamentaient de perdre du temps. Le procès approchait et les témoins risquaient d’être décimés un à un. Fatigué de se tourner les pouces, Raphael partit à l’assaut de la paroi rocheuse et donna un grand coup d’épaule dedans, ce qui la défonça. Les tortues étaient libres ! Michelangelo, heureux, sauta en l’air et s’envola. Donatello n’en revenait pas, tel était le secret de la physique liée aux émotions de cette planète. Elles n’avaient plus qu’à retrouver le vaisseau de leur ennemi pour sauver le pauvre petit B’Een en utilisant la voie des airs.
À l’intérieur de son vaisseau, Hakk-R se montrait toujours aussi cordial envers son hôte, lui proposant du thé et veillant à ce qu’il soit confortablement installé. B’Een était gêné et se demandait surtout combien de temps allait durer leur voyage. Celui-ci ne devrait pas être long d’après l’être bio-cybernétique, qui refermait le sas de sortie de son vaisseau violemment. B’Een était à présent pris au piège et fut jeté dans une cage. Hakk-R n’avait rien d’un héros, bien au contraire. Il faisait ce travail depuis si longtemps qu’il savait exactement quel comportement adopter face à quel individu. Soudain, un important impact vint faire trembler le vaisseau. Raphael venait de sauter dessus et commençait à arracher tout ce qu’il pouvait, pourvu qu’il puisse y entrer. Brisant la porte, il s’introduisit à l’intérieur et s’empara de la cage de B’Een. Hakk-R ne le laisserait pas s’en tirer ainsi et dégagea de ses tentacules du gaz, brouillant la vue de la tortue qui parvint quand même à s’extraire de la carcasse métallique qui s’écrasait bientôt violemment au sol.

Raphael et B’Een étaient sains et saufs, mais Hakk-R n’avait pas dit son dernier mot. Se relevant, il s’apprêtait à faire face de nouveau aux tortues. Il avait déjà gagné une fois (FCBD 2017), l’issue du combat actuel ne serait pas différente. Michelangelo était quant à lui certain de la victoire grâce à leurs nouveaux pouvoirs. La créature était toujours extrêmement agile et esquivait chaque attaque de ses adversaires. Trop sûre de lui, Hakk-R ne vit pas le poing de Leonardo s’approcher de son visage. La force du coup fut telle qu’il en perdit l’œil droit et son corps décolla du sol pour s’écraser plusieurs centaines de mètres plus loin.
Le combat terminé, les tortues avaient gagné la confiance de B’Een, qui acceptait volontiers de partir avec elles pour témoigner au procès de Krang. Il avait été très impressionné de voir à quelle vitesse les quatre mutants avaient appris à maîtriser leurs aptitudes liées aux émotions sur sa planète. C’était une chose très rare ! Embarquant dans le vaisseau des neutrinos, ils partirent de la planète Go’Mo, sous l’œil d’Hakk-R, qui devait encore à réparer le sien s’il espérait pouvoir remplir sa mission…


Personnages

Autour du numéro

  • Comme pour la mini-série d’août 2016, Bebop & Rocksteady destroy everything !, celle-ci, sortant toujours chaque mercredi du mois, possédait une composition de cinq couvertures formant une fresque, toujours dessinée par Nick Pitarra (cover A).
  • L’ensemble des cinq couvertures formant une fresque a été dévoilée par Nick Pitarra lui-même sur les réseaux sociaux le 18 avril 2017. Elle révélait alors déjà beaucoup de détails et de personnages bien connus des fans. À noter que l’œuvre, n’étant pas encore achevée, ne présentait pas encore certains détails, comme le Fugitoid allongé sur le ring.

Couvertures

Galerie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s