TMNT : Dimension X, part. 2 (IDW Publishing)

Trial of Krang
TMNT #73
Dimension X,
part. 1
Dimension X,
part. 2
Dimension X,
part. 3
Dimension X,
part. 4
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz
Scénariste : Ulises Farinas et Erick Freitas
Illustrateur : Michael Dialynas
Coloriste : Ronda Pattison
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur : Bobby Curnow
Éditeur : Ted Adams

Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Couvertures
Nick Pitarra
Pablo Tunica
Kevin Eastman

Première édition
9 août 2017 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT : Dimension X (31 janvier 2018)

Raphael commençait à trouver le temps long dans le vaisseau des neutrinos. Pourquoi se fatiguaient-ils autant à chercher ces témoins ? Ne pouvaient-ils pas simplement rentrer ? Pourquoi devaient-ils toujours fourrer leur nez partout. Leonardo n’était pas de cet avis. Ils avaient emprisonnés Krang, ils devaient veiller à ce que leur combat ne soit pas vain, et qu’il pourrisse en prison suite à son jugement. Cette querelle fut interrompue lorsque Donatello appela ses deux frères. Michelangelo, Dask et lui étaient émerveillés par la lumière qui éclairait la planète en approche. Mais cela ne venait pas de la planète en soit, mais d’un poisson lanterne géant qui volait vers eux.

Il y a cinq ans de cela, Anemon était un loyal guerrier de Krang. Il apportait un Argonien pour l’animal monstrueux de compagnie de l’utrom, unique espèce que sa créature tentaculesque semblait aimer manger. Mais il ne l’avait pas fait venir que pour nourrir son animal de compagnie. Il avait une mission de la plus haute importance à lui confier. Il devait lui fournir les coordonnées des temples cachés d’Akebono, lieu où son espèce avait pour coutume de cacher de la nourriture. Il en avait besoin pour nourrir ses armés à travers la galaxie. Anemon était partagé. Il était justement entré sous les ordres de Krang pour épargner son peuple. À présent, l’utrom menaçait les siens de famine. Il leur laissait deux choix ; la mort, ou rejoindre son armée. Anemon n’avait guère le choix et lui donna ce qu’il voulait. Mais pas tout à fait, il lui donna de mauvaises coordonnées. Krang le savait, il les connaissait déjà très bien. La planète avait déjà été rasée depuis longtemps. Il testait la loyauté de son soldat. Ses gardes se précipitèrent sur lui, l’un d’eux sauta sur son dos et poignarda ses yeux. Il parvint à se défaire des hommes de main de l’utrom et prit un vaisseau pour s’enfuir.
Son voyage était très incertain, ayant perdu la vue. Tout ce qui comptait pour lui était de s’éloigner des menaces de Krang. Son vaisseau percuta un poisson volant géant, une cloud beast, sur une planète sauvage. La créature était sur le point d’avaler Eymo, une petite créature en forme d’œil qui lui était extrêmement reconnaissante et lui proposa de l’aider en guise de remerciement. Anemon resta à sa ferme durant une année, vaquant à différentes tâches domestiques et protégeant Eymo. Un jour, il s’approcha de l’œil et lui dit que leur relation devait évoluer. Il le saisit et le planta sur son crâne, entre ses cheveux et s’en servit comme nouvel œil. Telle était l’histoire qu’Anemon racontait aux tortues, qui venaient de poser le vaisseau en catastrophe sur sa planète après avoir été attaqué par une de ces cloud beasts. Donatello ne comprenait pas comment l’individu pouvait réduire ainsi à l’esclavage une créature sans défense. Leonardo ne voulait pas aborder la question pour le moment, ils devaient se focaliser sur leur mission et convaincre Anemon de les suivre. Mais pour le colosse aux allures de sumo, il était hors de question de les suivre. Il ne voulait pas se venger, à présent il voyait le monde différemment. C’était la loi du plus fort. Les tortues devenaient à ses yeux insolentes et leur promis de leur coller une correction exemplaire si elles continuaient. Leonardo saisit l’opportunité pour le défier. S’il gagnait contre lui et ses trois frères, ils partiraient. Le cas contraire, il devrait témoigner au procès de Krang. Anemon accepta le marché. Il affronterait une tortue à l’heure de chaque repas le lendemain.
Le soir venu, les tortues élaboraient un plan pour mener leur mission à bien. Repliées à quelques dizaines de mètres de la ferme, à côté du vaisseau neutrino que Donatello tentait de réparer. Raphael serait le premier à se battre, pour le petit déjeuné. Suivrait Donatello, puis Leonardo. Michelangelo était quant à lui chargé d’une mission de la plus haute importance. Il devrait confectionner des pizzas dont seul lui avait le secret pour épuiser Anemon. Quoi de mieux qu’un repas copieux pour faire une bonne sieste ?

Le grand jour était arrivé. Raphael ouvrit le tournoi combat mais ne fit pas long feu. Suivi Donatello. Malgré les quarante pizzas englouties, Anemon était toujours aussi vif. La tortue avait beau le frapper à l’œil, rien n’y faisait et il fut envoyé dans les airs. Il ne lui restait plus qu’à affronter Leonardo au soir. Réunis devant le repas d’avant combat, les dernières fournées de Michelangelo l’avaient achevé. Cela faisait des lustres qu’il n’avait plus mangé de choses aussi bonnes. Il commençait à piquer du nez, jusqu’à ce que la tortue lui rappelle qu’ils devaient encore se battre… Même repus, Anemon demeurait invincible. La nourriture ne faisait que le renforcer. Il était temps de passer à un plan B, Leonardo ne parvenait décidément pas à prendre le dessus. Michelangelo et Donatello étaient cachés et alternaient les attaques, échangeant le bandeau bleu de leur frère pour économiser leur énergie. Leonardo ne fut pas assez rapide et Anemon essaya de le charger. Raphael, qui restait jusqu’ici les bras croisés à observer le pitoyable spectacle, sauta sur son frère. Le sumo passa à travers sa maison et tomba dans le ravin en contrebas. Eymo essaya de s’accrocher à une branche mais le corps d’Anemon était trop lourd pour lui. Les tortues se dirigeaient vers lui, contentes de l’avoir enfin vaincu. Le sumo était totalement désorienté sans son œil et craignait qu’une cloud beast qui rodait aux alentours ne les attaque. Les propos qu’il tenait sur son œil surprenaient les tortues. Cela ne semblait pas être une relation d’esclavagisme comme ils le pensaient. Soudain, Eymo arriva et sauta sur la tête d’Anemon, qui n’était rien sans son œil qui lui donnait toute sa puissance de combat. L’un de ces poissons s’approchait d’eux et Anemon la renvoya au loin de son incroyable force.

Eymo et lui devaient bien des explications aux tortues. C’était l’œil qui, autour d’une table avec les invités mutants, leur expliqua ce qu’il se passait. Ils vivaient tous deux une parfaite harmonie. L’histoire barbare avait été inventée par Eymo pour effrayer les tortues. Entrant en symbiose avec Anemon, il pouvait ainsi contrôler sa bouche et ses yeux. Le sumo s’en voulait terriblement de la destruction de son peuple par Krang. Et Eymo ne voulait plus que son ami soit torturé parles remords et entre de nouveaux ses histoires passées. Raphael prit a parole. Pour la première fois depuis longtemps il parlait avec son cœur et chercha à réconforter Anemon. Trouvant les mots justes, le sumo accepta de partir témoigner contre Krang, non pas pour venger son peuple massacré, mais pour remercier ses nouveaux amis de lui avoir ouverts les yeux. Sa nouvelles vie à la ferme avec Eymo, ces combats, ces pizzas. C’était la vie qui l’attendait à présent et elle n’avait rien de mauvaise finalement ! Mieux encore, s’il ne voulait pas laisser Eymo seul, l’œil était tout à fait prêt à quitter cette planète risquée pour de nouvelles aventures.

Une heure après leur départ, Hakk-R arriva près de la ferme à présent abandonnée. Les pizzas étaient encore chaudes. Autour de lui gisaient des cloud beasts vaincus. Dans tous  les cas, à quoi pourrait bien leur servir un témoin aveugle ?


Personnages

Autour du numéro

  • Comme pour la mini-série d’août 2016, Bebop & Rocksteady destroy everything !, celle-ci, sortant toujours chaque mercredi du mois, possédait une composition de cinq couvertures formant une fresque, toujours dessinée par Nick Pitarra (cover A).
  • L’ensemble des cinq couvertures formant une fresque a été dévoilée par Nick Pitarra lui-même sur les réseaux sociaux le 18 avril 2017. Elle révélait alors déjà beaucoup de détails et de personnages bien connus des fans. À noter que l’œuvre, n’étant pas encore achevée, ne présentait pas encore certains détails, comme le Fugitoid allongé sur le ring.

Couvertures

 

Galerie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s