TMNT / Ghostbusters 2, part. 3 (Crossover IDW Publishing)

TMNT / Ghostbusters 2,
part. 1
 TMNT / Ghostbusters 2,
part. 2
TMNT / Ghostbusters 2,
part. 3
TMNT / Ghostbusters 2,
part. 4
TMNT / Ghostbusters 2,
part. 5
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénaristes : Tom Waltz et Erik Burnham
Illustrateurs : Dan Schoening, Pablo Tunica, Tadd Galusha, Mark Torres
Coloriste : Luis Antonio Delgado
Lettreur : Shawn Lee
Rédacteur: Bobby Curnow

Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Couvertures
Dan Schoening
Tadd Galusha
Chris Johnson

Première édition
15 novembre 2017 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT / Ghosbusters 2 (28 mars 2018)

Darius Dun était hors de lui. Les tortues ne se trouvaient plus dans la prison des Collectors. Son plan allait-il échouer ? Branson essayait de le rassurer comme il pouvait. Les quatre créatures étaient certainement déjà sur la piste des mutants à l’heure qu’il était.

Rouvrant les yeux, Michelangelo se rendit compte que ce n’était pas lui que les quatre tortues chasseuses de fantôme attaquaient, mais bien Peter ! Le pauvre homme lévitait dans les airs, tenu par les effluves des armes de leurs ennemis. Le ninja n’avait même pas eu le temps de leur expliquer qui était son ami qu’il se retrouvait déjà couvert d’une sorte de glue verdâtre. Il n’avait plus à s’inquiéter lui disaient les quatre chasseurs. Cette créature extraterrestre infernale ne lui ferait plus de mal. Mettant Peter dans leur camion, ils repartirent dans leur repaire. Michelangelo n’allait pas laisser son ami Ghostbusters comme ça. Ôtant le haut de la combinaison qu’il lui avait donnée, il commença à user de ses talents de ninja pour filer discrètement les quatre individus. Arrivé dans leur caserne, il essaya de délivrer Peter. Rien n’y faisait, la matière qui l’emprisonnait était aussi mou que du chewing-gum, mais aussi résistant que du ciment. Pire encore, les chasseurs de fantôme de cette dimension l’avaient repérés. Sautant dans tous les sens, ils étaient incapables de le toucher, ce qui les agaçait. Michelangelo n’avait pas l’intention de leur faire du mal, il était très entraîné ce qui lui conférait un avantage certain. Mais la situation empirait il n’allait pas avoir le choix…

Raphael peinait à reprendre ses esprits. Il flottait dans les airs aux côtés de Ray. Sous leurs pieds, leurs corps se battaient avec des haches et des boucliers. Autour d’eux, les esprits de nombreux guerriers vikings, des gjengangers. Les deux amis avaient été expulsés de leurs corps et possédés par deux guerriers heureux de retrouver les plaisirs du combat, de la douleur et de la fatigue. Raphael ne comprenait rien de ce qu’il se passait là. Ray essaya de communiquer avec eux par la pensée, leur demandant de leur restituer leurs corps. Les fantômes se mirent à éclater de rire. Le chasseur de fantôme venait-il réellement de leur demander de manière courtoise une telle faveur ? Stop le blabla, passe au combat pour Raphael qui fondit sur son corps pour reprendre possession. Il se heurta au viking qui n’était pas prêt à le lui rendre. Ray et lui allaient devoir concentrer leurs forces. Ils rentrèrent de plein fouet dans le corps de l’humain, expulsant ainsi l’intrus. Leur plan avait fonctionné ! Mais Ray n’était pas attentif, Raphael, coincé dans le même corps, dut l’alerter de l’attaque de son corps de mutant. Le Ghostbuster s’était égaré dans les pensées de Raphael et était surpris de voir que la tortue se sentait si seule alors qu’il était si bien entouré. Ils allaient devoir se battre contre le corps de Raphael. Pour cela, la tortue lui demanda de le laisser gérer son corps, espérant que ses articulations ne soient pas trop rouillées…

À New York, Donatello et Egon s’activaient pour préparer les armes qui allaient les aider à lutter contre les Collectors. Il ne leur restait plus que 20 minutes pour faire les tests. Egon allait connecter leur dimension à Ghostbusters 101, une dimension qui avait été créée comme une cellule d’entraînement pour Peter et qu’ils allaient ouvrir depuis un appareil connecté à un piège de fantôme. Donatello saisit son bâton à protons  fraîchement conçu et commença à vouloir entamer la discussion avec Egon. Il était curieux de savoir ce que ça faisait, sur le plan scientifique, d’être mort. Le chasseur de fantômes était surpris de voir que son ami préférait parler plutôt que de rester concentré face à l’immense créature qui venait de sortir. Donatello préférait se détendre en parlant, comme il le faisait d’habitude avec ses frères au cours d’un combat. En réalité, il y avait très peu à dire sur cette mort. Egon allait lui donner quelques documents d’analyse, mais ne pourrait pas lui en dire plus. Il enchaîna sur ce que lui avait dit la tortue, lorsque son esprit se trouvait à la fois en Metalhead et dans son corps (TMNT : Vengeance). Mais la situation empirait. Donatello ne parvenait bientôt plus à contenir la créature tentaculeuse. Il saisit le petit appareil de capture qu’ils avaient mis au point. L’activant, un bras en sortit. Il n’était pas encore correctement réglé et dut le désactiver au plus vite avant que d’autres créatures ne s’en échappent. Egon de son côté devait revoir en urgence le système de sécurité de la porte de la cellule, solidement fermée pour éviter tout problème. Il ne pouvait intervenir dans l’immédiat, ce qui agaça Donatello qui se mit de nouveau à parler comme Winston. Reprenant le combat, la tortue se concentra de nouveau et continua à parler à son ami de la période où il était grièvement blessé. Il se souvenait principalement d’un jardin (TMNT #45), mais tout semblait surréaliste comme dans un rêve. Tandis qu’il racontait ce qu’il lui était arrivé, Egon bidouillait le mécanisme de la porte. Une fois parvenu à l’ouvrir, il lança le piège dans la cellule pour capturer le fantôme. Tout était terminé. Les armes de protons étaient efficaces, mais ils devraient encore revoir le piège spécialement créé pour les Collectors.

Toujours cachés dans un immeuble en ruines, Leonardo et Winston constataient que les combats à l’extérieur s’étaient calmés. Les batteries du créateur de portails étaient de nouveau opérationnelles. Ils allaient pouvoir s’en aller de cet univers chaotique. Mais quelque chose de long et gluant saisit le poignet de Winston et s’empara de l’appareil. Il s’agissait d’une grenouille punk. Le ghostbuster n’avait aucune envie de lui tirer dessus, ni pour la tuer, ni pour endommager l’appareil. Mais la créature les invitait à la capturer s’ils voulaient récupérer ce qui leur appartenait. Courant à travers les rues de la ville, ils s’arrêtèrent soudain face à un mur. La grenouille était prise au piège – ou tout du moins elle le prétendait. Trois semblables la rejoignaient bientôt, encerclant Leonardo et Winston. Ils leur demandaient leurs armes, et tout autre objet technologique. Qu’ils essaient ! Leonardo fondit sur deux des grenouilles, tranchant net le bras bionique de l’une d’elles et jetant au sol les deux autres. Winston chauffait ses poings contre la troisième. Il ne restait bientôt plus que la quatrième, le voleur du bracelet. Ce n’étaient que des petits voyous qui fonctionnaient à l’intimidation. Ils n’étaient pas très dangereux. Reprenant son appareil, Winston était prêt à s’en aller. Soudain, un portail s’ouvrit dans le ciel. Les Collectors les avaient retrouvés…


Personnages

Autour du numéro

  • Le véhicule des Ghostbusturtles est un très bon mélange entre le mythique Party Wagon des Tortues Ninja et de l’Ecto-1 des Ghostbusters.
  • Les gjengangers, créatures qui ont possédé les corps de Raphael et de Ray sont issues du folklore des pays scandinaves. En réalité, les gjengangers sont des sortes de mort-vivant qui venaient troubler le monde des vivants et principalement leurs familles. Dans les croyances vikings, où s’est largement développé le mythe du gjenganger, il s’agissait de créatures mortelles fréquemment rencontrées sur les îles. Il ne s’agissait pas d’esprits qui prenaient possession du corps de leurs victimes comme c’est le cas ici.
    L’erreur commise provient peut-être de la vision contemporaine de ces créatures, de plus en plus oubliées dans la culture populaire et souvent comparées à des fantômes.
  • Les quatre grenouilles punk sont un hommage aux Punk frogs, les quatre grenouilles mutantes créées pour le dessin-animé de 1987. Cette fois, le terme de punk est tout à fait adapté à leur physique.
  • Il ne serait pas improbable que la phrase « Man, I’m getting too old for this running buiseness » de Winston soit un hommage au « I’m getting too old for this shit » (« je suis trop vieux pour ces conneries») de Roger Murtaugh, le personnage incarné par Danny Glover dans la saga L’arme fatale.

Couvertures

  • Cover A – Dan Schoening. Regular cover.
  • Cover B – Tadd Galusha. Regular cover
  • Cover RI – Chris Johnson. 10 copy Retailer Incentive cover.

Galerie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.