TMNT : Mutanimals, part. 2 (IDW Publishing)

Mutanimals,
part. 1
Attack on the Techndrome
TMNT #44
Mutanimals,
part. 2
Mutanimals,
part. 3
Mutanimals,
part. 4
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire: Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste: Paul Allor
Illustrateur: Andy Kuhn
Coloriste: Nick Filardi
Lettreur: Shawn Lee
Rédacteur: Bobby Curnow

Édition
IDW Publishing

Pages: 32
Prix: $ 3,99

Couvertures
Andy Kuhn
Ben Bates

Première édition
25 mars 2015 (VO)
– (VF)

Réimpressions
TPB TMNT : Mutanimals (19 août 2015)

TMNT : The IDW Collection, Vol. 6 (2018)

Suite au siège du laboratoire de Null Industries, les Mutanimals se reposaient dans leur appartement. Tous, sauf Herman qui ne savait jamais quoi faire en dehors du combat. Il était constamment sur un champ de bataille dans sa tête. Cela ne semblait être absolument pas le cas de Gecko, qui adorait prendre du bon temps en dehors des missions pour lesquelles il se donnait à fond pour Old Hob. Mais la dernière avait été éprouvante, entre la disparition de Lindsey et le nouveau mutant qu’ils avaient découverts, Mutagen Man. Il semblait vraiment étrange et personne n’avait la moindre idée de ce qu’il avait pu traverser entre les mains des scientifiques de Jillian Amante.

La jeune femme et Lindsey Baker se trouvaient dans le bureau du chef de l’entreprise, madame Null. Le potentiel des recherches de l’ancienne collaboratrice des Mighty Mutanimals intéressait Jillian et ne pouvait être qu’un plus pour leurs études sur le mutagène. Mais madame Null demeurait sceptique. Si elle était bien à la hauteur de ce qu’on lui disait, pourquoi s’encombrerait-elle avec Jillian ? Et surtout, pouvait-elle lui faire confiance ? Visiblement, madame Null désirait les services de la jeune scientifique, bien que Lindsey restait sur ses réserves et n’avait pas encore accepté. Elle n’avait visiblement guère le choix pour réparer les dégâts de ses amis.
La sécurité avait été renforcée aux laboratoires de Null Industries. Slash et Old Hob observaient les mouvements depuis les toits de bâtiments alentours. Il leur fallait un plan s’ils voulaient entrer. Ils n’étaient finalement qu’en reconnaissance, Slash suggérait à son chef de revenir plus tard avec leurs compagnons. Mais Hob avait trop peur que ces changements ne soient pas uniquement au niveau de la sécurité, et que d’autres mutants soient en danger. Ils devaient agir au plus vite.

Mutagen Man venait de se lever et rejoignait les autres mutants dans leur salle de séjour, encore confus. Disposé à s’atteler à n’importe quelle tâche pour ses nouveaux amis, Gecko lui proposa plutôt de venir se détendre avec lui sur un jeu-vidéo. Le nouveau venu ne comprenait pas l’utilité de cela, était-ce un test ? Il n’avait décidément jamais eu de temps pour lui… Le nom de Mutagen Man sonnait étrange aux oreilles de Gecko, qui voulut lui en donner un nouveau. N’ayant pas d’autre nom, il décida de l’appeler Seymour Gutz. Tous deux se mirent à rire aux éclats.

Poursuivant leur infiltration, Hob et Slash avaient capturés un employé du Null Group qui semblait sous-estimer leur intelligence. Finalement, l’homme leur révéla que madame Null éprouvait une forte haine envers les humains, faibles et lâches. Elle désirait créer des mutants hybrides, encore plus forts que des mutants normaux, capables de se plier aux tâches les plus dangereuses pour accroitre les richesses de l’entreprise. La cerise sur le gâteau, légalement ils n’étaient pas reconnus et ne percevraient donc aucun salaire et n’auraient aucun droit. Hob essayait de garder le peu de calme qui lui restait entendant les mots ignobles de l’homme qui était attaché sur la chaise. Loin d’être naïf, il se doutait que de telles installations ne pouvaient être faites pour un seul mutant, il devait y en avoir d’autres ! Il avait effectivement vu juste, les expériences portaient sur de très nombreux cobayes mais la plupart n’avaient pas survécus. En dehors de Mutagen Man, il n’y avait plus que deux mutants encore en vie actuellement. L’homme refusait d’en dire plus, notamment où ils se trouvaient, il craignait le courroux de madame Null. Mais Hob ne lui laissait guère le choix, brandissant son bras prêt à le tuer s’il ne parlait pas. Slash avait fermé trop souvent les yeux ces derniers temps et reteint son bras. Effrayé, leur prisonnier révéla que les mutants se trouvaient dans une gare de marchandises de l’entreprise Null au nord du New Jersey. Hob n’avait plus besoin de lui. S’apprêtant à l’abattre d’une balle, Slash s’interposa une nouvelle fois. Après avoir vérifié que ses liens étaient bien serrés, ils s’en allèrent.
De retour dans leur repaire, Hob commençait à se préparer pour l’assaut qu’ils mèneraient à la gare. Il ne ferait preuve d’aucune pitié cette fois, même si Slash s’y opposait fermement. La tortue voulait continuer d’agir comme un héros et non comme un terroriste, à l’image de Michelangelo et des autres tortues. Le combat était loin d’être terminé pour Old Hob, le cauchemar venait de s’achever pour Mutagen Man, mais deux mutants étaient encore leurs prisonniers et leur vie était en danger.
L’équipe se préparait à partir au combat, chargeant la fourgonnette. Lorsque tout était prêt, Hob partit voir leur nouveau compagnon, lui proposant de rester se reposer. Mais Mutagen Man avait envie de les aider. Ayant entendu la discussion entre lui et Slash un peu plus tôt et voulait agir également, même s’il ne connaissait pas encore les deux mutants retenus.

La fourgonnette des Mutanimals pénétrait dans la gare de triage du Null Group. Là aussi la sécurité avait été renforcée et très vite les mutants furent encerclés par les soldats de madame Null. Sortant du véhicule, Hob les emmena se cacher derrière des wagons. C’était en vain, les hommes armés les tenaient en joue. Soudain, ils entendirent une voix féminine briser la tension de la bataille qui s’annonçait. Derrière les Mutanimals se dressait madame Null, que Mutagen Man reconnut immédiatement. S’agenouillant, il ne donnait pas cher de leur peau. Le plan d’attaque des mutants avait été gâché par l’homme qu’Old Hob et Slash avaient questionné quelques heures auparavant. C’est alors que le chat sortit son arme à feu et tira sur la femme à la peau rouge. Déçu, il s’attendait à une réaction des soldats, des tirs peut-être, ou au moins un combat. Rien. La main de madame Null se leva. Touchée par plusieurs tirs, elle souffrait, mais allait très bien – elle était immortelle. Attendant les ordres, les soldats fondirent sur les mutants au signal de leur supérieure. Aussitôt, Herman fut aveuglé par des gaz et Old Hob électrocuté par des tasers. Pigeon Pete mit dans un sac, seul Gecko semblait s’en sortir, esquivant les soldats et montant sur le wagon d’un train. Slash était dépassé, une montagne de soldats se jetait sur lui. Les rêves de rébellion mutante de Hob semblaient s’évanouir. Terrorisé, il demanda à son ami tortue de prendre la fuite et de revenir avec des renforts…
Dans un wagon, les deux fameux mutants de Null Industries commentaient ce qu’ils venaient d’entendre. L’un était une raie du nom de Man Ray, l’autre était une lionne, Sally Pride. Le bruit du combat qui s’était emparé de tout le site s’était à présent évanoui, mais les mutants restaient toujours sous l’alerte. Quelqu’un serait-il venu les libérer ? Ils devaient s’allier à ces gens pour sortir de là. Soudain, la porte du wagon s’ouvrit, éclairant le lieu sombre des dernières lueurs du jour. Les soldats de sécurité de Null Industries enfermaient les trois mutants qu’ils venaient de capturer. Sally, les voyant, cherchait à enfoncer sa cage, en vain. Seuls Slash et Mondo Gecko n’avaient pas été pris. Cachés dans les fourrés non loin de la gare de marchandises, ils observaient la scène. Le gecko était perdu, comment allaient-ils réussir à sauver leurs amis seuls, alors qu’ils venaient d’échouer en groupe ? Madame Null était immortelle et très bien entourée. Slash était loin de baisser les bras et bien décidé à leur venir en aide.


Personnages

Mighty Mutanimals

Null Industries

Autour du numéro

  • Le nom que Gecko donne à Mutagen Man, Seymour Gutz, est un jeu de mot avec « I can see more guts », « je peux voir plus de tripes »). La première apparition de Mutagen Man remonte à la série animée de 1987. Dans cet univers, il était un humain déjà du nom de Seymour Gutz avant de devenir un mutant (Mutagen, S5 E5).

Couvertures

  • Regular cover – Andy Kuhn.
  • Cover Subscription – Ben Bates. Pour ceux qui possèdent un abonnement dans leur comics shop.

En s’appuyant sur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s