TMNT : Shredder in hell, part. 2 (IDW Publishing)

Shredder in hell
part. 1
Shredder in hell
part. 2
Shredder in hell
part. 3

Shredder in hell

part. 4
Numéro précédent Page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste : Mateus Santolouco
Illustrateur : Mateus Santolouco
Coloriste : Marcelo Aparecido Costa
Lettreur : Shawn Lee
Éditeur : Bobby Curnow
Assistante d’édition: Megan Brown


Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Ventes physiques : 10 587 exemplaires.

Couvertures
Mateus Santolouco
Kevin Eastman
Matteo Scalera

Première édition
13 mars 2019 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT : Shredder in hell (18 décembre 2019)

Oroku Saki était cerné par les quatre tortues sur le pont. Impossible de faire un pas de plus. Cherchant à les convaincre qu’il n’était plus là pour sa quête stupide de vengeance du passé, il voyait les mutants s’approcher de lui. Les yeux luisants, ils n’étaient pas là pour discuter, et semblaient totalement différent des quatre fils au grand cœur de Splinter. Très vite, les tortues fondirent sur Shredder, qui n’avait ni l’envie, ni la capacité de se mesurer à ces versions démoniaques. Raphael sur le point d’achever son ennemi au sol, de son saï, fut retenu par le petit rat, qui bondit sur sa joue et le mordit. Saki en profita pour reprendre le dessus et se débarrasser des mutants, aidant au passage Splinter, en difficulté.
Bientôt, tous les cadavres que Shredder avait vaincus étaient revenus à la vie. Raphael avait même rendu sa tête à Victor, qui la replaçait sur son cou. Se jetant sur son éternel adversaire, il la perdit de nouveau, et chuta dans la lave en contrebas. De son sabre et de ses tekko kagi, Saki éclaircissait les rangs des morts vivants, qui mordaient la poussière, tombant comme des masses au sol. Mais la horde était de plus en plus compacte. Débordé, Shredder n’était bientôt plus certain de la victoire.

Soudain, une explosion fit trembler le pont. Une aura bleue s’échappait de son centre. Saki flottait dans les airs, poussé par une force qui faisait léviter les pierres autour de lui. Les corps qui n’avaient pas été soufflés par-dessus le pont par l’explosion se rassemblaient sous les ordres de la créature aux mille yeux. Reprenant ses esprits, foulant le sol de ses pieds, Saki releva la tête et entendit une voix qui lui était familière. Il s’agissait de Masato, son ancien maître, qu’il avait sauvagement assassiné lors de son coup d’état contre le Foot Clan, au Japon (The secret history of the Foot Clan, part. 3). Le vieil homme s’avançait vers lui, se moquant de ses grands défauts, son arrogance et sa haute estime de lui-même. Son âme entre les mains de Tatsuo. À ces mots, Saki enfonça ses lames dans le ventre du vieillard, qui poussa un cri et gonfla pour écraser son ennemi, prenant une apparence repoussante. Sans savoir ce qui se passait, l’aura bleue entoura de nouveau Saki, qui fit exploser la créature en lambeau. Sans avoir le temps de comprendre ce qui lui arrivait, les lambeaux formèrent une nouvelle créature dans son dos : Oroku Maji, son père, lui aussi sauvagement assassiné des mains de Saki. Déstabilisé, l’homme ne savait plus quoi faire. Il encaissait encore d’autres reproches, sur son manque d’honneur, que même Victor avait eu jusqu’à son dernier souffle (TMNT #28). Que même Hamato Yoshi, qui avait vu sa famille périr, avait su conserver jusqu’à en perdre la tête (TMNT #5). Que même les quatre fils du clan Hamato avaient en bien moins de temps de vie que Saki. Mettant sa lame au clair, Maji frappa son fils au flanc, au bras, à la jambe, puis au visage, lui infligeant de nouveau la cicatrice à l’œil, qui avait disparue depuis son passage dans le monde de l’au-delà. Il avait trahi son frère d’arme, son maître et son propre père. Ce dernier reprit son tekko kagi de sa main, gisant au sol. Saki ne pouvait plus bouger, la leçon morale et physique avait été insoutenable. Maji levait le poing en l’air, prêt à abaisser les griffes sur son fils pour l’achever.
Mais c’est alors que Splinter se rua sur lui et le traversa. La créature explosa une fois encore. Le rat était en sécurité entre les mains de Saki qui peinait à se relever. Les morts-vivants reprenaient leur forme propre. Il était temps pour Saki et Yoshi de s’enfuir. Sans trop comprendre comment, l’homme frappa la structure du pont de son poing, dont une lueur bleutée émanait. Celui-ci se fendit et se brisa, barrant la route aux hordes de créatures qui cherchaient malgré tout à franchir le précipice.

Face à eux, se dressaient d’autres fantassins. Saki les avait déjà rencontrés par le passé. Ou plutôt, Takeshi Tatsuo. Il s’agissait des hommes du clan de Ashikaga Yuu, son maître, qui le craignait et qui avait commandité son assassinat (The secret history of the Foot Clan, part. 1). Derrière lui, une voix lui suggérait de réutiliser son pouvoir pour balayer ses opposants. Cela n’était pas suffisant. D’autres soldats arrivaient, il allait devoir les affronter en combat singulier. Les faisant tomber un à un, il ne vit pas la lame trancher sa jambe droite. La même jambe que Takeshi Tatsuo avait perdue lors de son combat, il y a quatre siècles de cela. Jeté violemment au sol, la douleur le prenait. Il supprima ses derniers adversaires d’un coup de sa main, usant de son nouveau et mystérieux pouvoir.
C’était terminé. Plus de morts vivants. Il pouvait souffler. Adossé à une paroi rocheuse, il veillait à rassurer Splinter, il allait bien, dans la mesure du possible. La voix qui lui avait dit d’utiliser ses pouvoirs était le curieux enfant qu’il avait déjà rencontré, lors de son voyage précédent dans ce monde. Il lui avait recommandé de ne pas troubler ce lieu. Saki ne l’avait pas écouté, assoiffé de conquête, il était partit assiéger le château au sommet de la colline, où se trouvait une version plus âgée de lui-même (TMNT Villains micro-series #8 : Shredder). La créature à l’apparence joviale se faisait appeler Kid. Il avait pour devoir d’aider les âmes errantes de ce monde à trouver leur chemin. Saki, après avoir affronté tant de fantômes de ses passés, et essuyé tant de critiques, se posait beaucoup de questions sur lui-même. Ses mains étaient couvertes de sang depuis des siècles, pouvait-il se racheter ? Ou n’était-il destiné qu’à la destruction ? Kid ne pouvait l’aider à trouver la réponse à ses doutes, mais une femme, derrière lui le pouvait peut-être. Il s’agissait de Kitsune, dont la silhouette s’effaçait dans l’obscurité d’une caverne. Rampant, il la suivit. Soudain, il eut de très nombreuses visions de ses passés. Celui de Tatsuo dans un premier lieu, lorsqu’il avait rouvert les yeux dans les appartements de Kitsune, qui avait soigné sa jambe, puis son combat à mort contre Oroku Maji (The secret history of the Foot Clan, part. 1), la découverte du Ashi no himitsu (The secret history of the Foot Clan, part. 2), son combat contre Splinter (TMNT #50) puis contre un Oroku Saki vieillissant dans ce même monde qu’il avait déjà foulé. Contrairement à leur dernière rencontre, cette fois, Oroku Saki perdait, et se faisait une nouvelle fois décapité. Sa tête, roulant au sol, était bientôt ramassée par Takeshi Tatsuo. Il voyait Kitsune enterrer son corps et sa tête avant de repartir aux côtés de Tatsuo, son amant. Que se passait-il ? Il s’éveilla, face à une porte qui lui était fermée.

Takeshi Tatsuo était à présent prêt à embrasser son destin de Dragon Lord

Personnages

Morts-vivants / Visions

Autour du numéro

  • Ce numéro a subi un retard important, principalement à cause du temps que le dessin minutieux des pages nécessitait à Mateus Santolouco. Ainsi, Bobby Curnow révéla sur le forum anglophone The Technodrome que le deuxième numéro, initialement prévu pour le 20 février, était repoussé, comme la rumeur le disait, pour le courant du mois de mars. Le troisième numéro, devant sortir justement en mars, serait repoussé au mieux à avril (mi-mai en réalité). Aucune date n’était donnée pour les deux derniers numéros, qui risqueraient de sortir plus tard dans l’année. Le deuxième numéro a reçu son approbation d’impression autour du 19 février 2019.
  • La page 18 de ce numéro est une parfaite reproduction de la troisième page de The secret history of the Foot Clan, part. 1. Seul Takeshi Tatsuo est remplacé par Oroku Saki.

Couvertures

Galerie

Publicités