TMNT : Shredder in hell, part. 4 (IDW Publishing)

Shredder in hell
part. 2
Shredder in hell
part. 3
Shredder in hell
part. 4
Shredder in hell
part. 5
Numéro précédent Page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste : Mateus Santolouco
Illustrateur : Mateus Santolouco
Coloriste : Marcelo Aparecido Costa
Lettreur : Shawn Lee
Éditeur : Bobby Curnow
Assistante d’édition: Megan Brown


Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 3,99

Ventes physiques : 9 620 exemplaires.

Couvertures
Mateus Santolouco
Kevin Eastman
Marcelo Costa

Première édition
28 août 2019 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT : Shredder in hell (26 février 2020)

Inconscient, Saki était traîné au château. Les démons voyaient Takeshi Tatsuo gravir les marches de pierres. Entrant dans la demeure, il leur demanda de surveiller le périmètre, que personne n’entre ou ne sorte. Quelque chose d’important était sur le point de se produire. Mais dès les portes fermées, une étrange fumée blanche s’empara du lieu. Les démons ne comprenaient pas d’où cela pouvait venir.
À l’intérieur, Saki était jeté aux pieds du Dragon, qui se réjouissait de le voir enfin là. Les deux âmes qui ne devaient en former qu’une se trouvaient face à lui. Il regrettait que Saki et Tatsuo ne puissent s’unir. Cela ne lui facilitait pas la tâche pour atteindre son objectif. Soudain, des bruits de combat se firent entendre depuis l’extérieur. Un démon traversa la porte, laissant entrer un nouvel individu, entouré d’un halo lumineux. Il s’agissait d’Hamato Yoshi, revenu pour sauver son vieil ami, qui le croyait définitivement parti. Yoshi le supplia de quitter ce lieu au plus vite, tout en se dirigeant vers Tatsuo. D’un revers de la main, il envoya une boule d’énergie sur le visage du Dragon, qui se replia dans son cocon, avant de neutraliser vers Takeshi Tatsuo. L’insolence de ce dernier l’empêchait de vaincre le combat, certain de l’emporter. Balayé d’un coup de genou au visage il s’écroula au sol. Yoshi était là pour l’empêcher de ne faire plus qu’un avec le Dragon. La situation était devenue très tendue, mais loin d’être désespérée. Et il comptait bien sauver Saki, qui ignorait tout du monde dans lequel il se trouvait et les enjeux qui s’apprêtaient à se jouer. Hamato Yoshi tendit sa main vers Tatsuo et laissa éclater toute sa puissance dans une nouvelle boule d’énergie pour effacer à tout jamais son ennemi.

Oroku Saki s’était enfui du château, non sans envoyer au tapis quelques démons. Après être arrivé au bas des escaliers, il vit Yoshi le rejoindre, lévitant grâce à une aura bleutée autour de lui. Il ne comprenait pas comment son vieil ami pouvait toujours être là, après s’être fait balayer par la créature monstrueuse qu’ils avaient affronté dernièrement (Shredder in hell, part. 3). Yoshi avait effectivement échoué et était mort. Mais les enjeux étaient trop importants pour ne pas pouvoir revenir. Il était temps pour lui de tout expliquer à Saki. La forêt où tout avait commencé apparut devant eux. Ils quittaient cet enfer pour retourner dans le monde des rêves.
Le Dragon s’approcha du corps inerte de Tatsuo et s’enroula autour. Ses plans devaient connaître quelques altérations. Il n’était pas question pour lui que sa sœur fasse tout échouer.

Hamato Yoshi emmena Saki vers l’arbre des rêves. Tang Shen les y attendait. Son époux pensait qu’elle avait déjà accédé à l’ascension. Il n’en était rien, la femme ne voulait pas s’en aller sans son mari. Le temps était venu pour eux d’atteindre le Nirvana. D’effectuer leur ascension et de se réincarner. Ils se retrouvaient à chaque nouvelle mort dans ce lieu, attendant leur prochaine vie. Le couple, s’enlaçant, commença à s’évaporer vers l’arbre. Deux petits fruits en tombèrent, contenant chacun un embryon, qui furent absorbés dans le sol. Une nouvelle vie commençait pour eux.
C’est alors qu’un bruit assourdissant émana de l’arbre. Oroku Saki vit un gigantesque fœtus entre les branches. Un bébé en sorti et se changea très rapidement en femme vêtues d’une sorte d’armure. Celle-ci lui expliqua son rôle dans l’univers, ainsi que celui de son frère, le Dragon. Ils étaient tous deux les enfants de Brahmā, créateur du monde. Lorsqu’il leur donna la vie, il les écarta de ses desseins, mais leur donna un rôle malgré tout principal dans la confection. Elle était celle qui donnait la vie. Le Dragon était celui qui créa la faim pour y mettre un terme. Et ainsi de suite, tout ce qui était créé trouvait son opposé. Un jour, elle aida son frère à accomplir son plan le plus précieux. Un Pantheon de demi-dieux fut créé qui devraient régir le monde. Pour le contrebalancer et rivaliser avec le pouvoir créateur dans tout le multivers de son père, Brahmā, la femme voulut générer à son tour, à travers ses rêves, une nouvelle espèce qui règnerait sur la Terre. Elle conçut les humains, capables, tout comme elle et son frère, de créer et de détruire. De rage, par jalousie certainement, le Dragon infiltra durant des millénaires ses rêves pour les empoisonner et créer la violence que nous connaissons tous. Les guerres, la barbarie des hommes, les massacres de masse à travers l’Histoire. Afin de mettre un terme à cela, la femme créa une prison pour le Dragon, dans l’âme de l’un de ses êtres humains. Comme ces créatures fragiles sont destinées à mourir et revenir dans un cycle perpétuel, l’âme de son frère serait prisonnière à tout jamais des vies de ses hôtes, dont Takeshi Tatsuo puis Oroku Saki. Kitsune s’évertua à retrouver l’âme de son père, cherchant le corps d’un homme puissant. Elle trouva Tatsuo, après avoir massacré une armée à lui seul (The secret history of the Foot Clan, part. 1) puis Oroku Saki. Pour gagner la confiance de ce dernier, elle dut le séduire, tombant à son tour amoureuse de lui. Saki comprenait tout à présent. Il comprenait pourquoi il n’avait jamais eu l’impression de vivre sa propre vie comme il le désirait, ou pourquoi depuis toujours il avait entendu la voix de Tatsuo raisonner dans sa tête. Il était temps à présent pour lui de reprendre sa vie en main. Il ouvrit sa poitrine et sortit une sphère contenant l’esprit du Dragon, qui sommeillait en lui, et la détruisit de ses pouvoirs psychiques. Le cauchemar était terminé, mais le Dragon était à présent libéré.


Personnages

Autour du numéro

  • Ce numéro présente les fondamentaux de la mythologie de cet univers, très fortement inspirée de la mythologie indoue. Brahmā est une divinité masculine associée à la création. Il appartient à une triade, composée de Vishnou (ou Visnu), divinité créatrice qui veille au bon déroulement des choses, et son frère Shiva (ou Siva), divinité destructrice (ici, le Dragon).
    Certains spécialistes nuancent la puissance créatrice de Brahmâ, le présentant plutôt comme le premier à arriver dans l’univers nouvellement créé, et le dernier à en disparaître lorsque celui-ci est détruit. Il est perçu très en retrait par rapport à ses deux autres partenaires dans la culture indienne. Très peu de sanctuaires ont été édifiés en son honneur en Inde, mais aussi au Japon, dont le culte a été en partie repris et adapté à la culture (voir B. FRANK, Le panthéon bouddhique au Japon, collections d’Emile Guimet, 2017, p. 212-213).
  • Vishnou est ici présenté comme une divinité féminine. Dans le panthéon indien, il s’agit plutôt d’une divinité masculine à la peau bleutée et revêtant une parure royale et quatre bras.
  • Si Shiva est ici le Dragon, dans la culture indienne il s’agit d’une figure divine humanoïde. Il est souvent représenté avec un troisième œil et un trident. Ces attributs sont présents sur la tête du Dragon.

Couvertures

Galerie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.