TMNT Universe #14 : Karai’s path, part. 3 (IDW Publishing)

Karai’s path
TMNT Universe 12
Karai’s path
TMNT Universe 13
Karai’s path
TMNT Universe 14
Karai’s path
TMNT Universe 15
TMNT : Usagi Yojimbo
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz, Bobby Curnow
Scénaristes : Erik Burnham avec Sophie Campbell / Sophie Campbell
Illustrateur : Sophie Campbell
Coloristes : Brittany Peer / Sophie Campbell
Lettreurs : Shawn Lee / Sophie Campbell
Rédacteur : Bobby Curnow
Éditeur : Ted Adams

Édition
IDW Publishing

Pages : 32
Prix : $ 4.99

Couvertures
Freddie E. Williams
Sophie Campbell
Becky Cloonan

Première édition
13 septembre 2017 (VO)
– (VF)

Réimpression
TPB TMNT Universe Vol. 3, Karai’s path (2018)

Dans ses appartements, Hayashi Toru se détendait dans son hammam, jusqu’à ce que ses agents l’appellent. Ils avaient suivis Karai et ses mutants sur Hokkaido et le renseignaient sur leur dernière position : tous trois venaient de pénétrer dans la grotte. Toru ne voulait pas que ses hommes risquent leur vie à les suivre inutilement vers un lieu inconnu et certainement truffé de pièges. Ils resteraient à l’extérieur et si la jeune femme en sortait vivante, ils pouvaient la tuer et prendre le sabre. Natsu avait tout entendu et faisait bientôt irruption dans la sale encore pleine de vapeur. Elle ne comprenait pas que son grand-père, qui lui avait toujours parlé d’honneur, puisse faire quelque chose d’aussi ignoble. En réalité, Toru ne croyait pas que Karai les laisserait un jour en paix et il ne tolérait surtout pas que quelqu’un vienne menacer sa famille chez lui, comme elle l’avait fait (TMNT Universe #12). Pour ce qui était de l’honneur, il laissait cela aux faibles, comme le père de Natsu et sa regrettée femme – la fille de Toru. Karai était selon lui naïve. La faire croire dans un conte de fée pour distraire sa lame du cou de Natsu était son plan. Si elle lui ramenait le sabre, tant mieux. Dans le cas contraire, si elle ne le trouvait pas, ou que son existence n’était qu’une légende, cela lui importait peu. Frapper Karai dans le dos de la sorte répugnait Natsu, qui décidait de s’en aller, malgré les avertissements de Toru.

Bludgeon n’était pas rassuré. Il sentait la présence des morts vivants autour d’eux. Karai essayait de rester calme. Le Ashi no himitsu mentionnait cette épreuve. Ces gardiens, aussi abominables qu’ils pouvaient l’être, ne leur feraient pas de mal. Ils les menaceraient, les provoqueraient, mais ne les attaqueraient que s’ils étaient attaqués en premier. Karai et ses deux compagnons avançaient prudemment dans le corridor sombre, escortés par les morts qui prononçaient des phrases peu encourageantes. L’un des cadavres s’avançait vers la jeune femme. Retirant sa tête, il la transforma en celle de Shredder et la lui tendit. Il lisait dans son esprit et savait qu’elle avait le cœur lourd. La jeune femme s’en voulait de la mort de Saki et de l’échec du Foot Clan. D’autres s’adressaient à Bludgeon ; à quoi servait-il maintenant qu’il était aveuglé, si ce n’était pour faire une bonne soupe de requin ? Son excellent sens de la répartie lui permettait de passer outre les paroles blessantes des créatures. Koya n’échappait pas aux menaces et l’un des morts vivants commença à se changer en un Leonardo cadavérique, lui rappelant le coupable de son malheur. Le faucon devenait dingue

À Tokyo, Natsu se dépêchait de se rendre dans le domicile où vivait Karai. Elle fut reçue par Toshiro, sabre à la main. Se présentant, elle voulait à tous prix prévenir la jeune femme du danger qui la guettait. Le vieil homme était décidé à partir pour l’île. Mais il demandait à Natsu de l’accompagner. Il avait besoin de savoir s’il pouvait lui faire confiance.

Les morts vivants continuaient de terroriser Koya par leurs effroyables paroles. Jamais elle ne sortirait de là vivante. Jamais plus elle ne verrait le ciel. Bludgeon restait à ses côtés et lui conseillait de respirer un bon coup et de se calmer. Devant eux, Karai continuait d’avancer jusqu’à une porte monolithique. Elle avait besoin de la force du requin pour la bouger. Les morts continuaient de susurrer à l’oreille de Koya des insanités ; même aveugle, Bludgeon était plus utile qu’elle selon eux. C’en était trop pour elle, un coup de ses serres parti. L’un des morts vivants était taillé en deux. Ils n’attendaient que ça pour déverser leur courroux sur les intrus. Le faucon ne voulait pas frapper, le coup était parti tout seul. Karai s’interposa, elle savait très bien que tant qu’elle ne les attaquait pas, elle ne risquait rien. Ils devraient la tuer s’ils voulaient espérer toucher Koya. Bludgeon avait écarté le monolithe. Dans un geste de bravoure, il saisit les deux femmes et les jeta de l’autre côté de la porte avant de déchiqueter quelques cadavres et se lancer à son tour dans la porte. Poussant de toutes ses forces la pierre, il referma le passage. La première épreuve avait été passée.
Regardant autour d’eux, Karai comprit qu’ils étaient arrivés dans la chambre secrète de Tatsuo. Sur une paroi de la grotte se trouvait une vieille bannière avec le symbole du Foot Clan. En dessous, trois artefacts mais surtout la fameuse épée. Bludgeon sentait une présence approcher de Karai, qui se dirigeait vers le sabre. Une créature gigantesque et sombre, munie de grosses griffes, sortit du sol. Il était le gardien de la chambre, ne laissait que son maître, Takeshi Tatsuo, y pénétrer. Elle se nommait Ocho et avait été désignée comme gardienne de l’épée du Foot Clan jusqu’à ce que celle-ci soit retournée aux dieux. Karai ne lui cachait pas sa volonté de la prendre. Elle devrait donc l’affronter. La taupe fondit sur elle, juste le temps d’esquiver la créature. Koya lui proposait bien de l’aide, mais la jeune femme se devait de la combattre seule. Tentant de lui asséner des coups de son tantō, Ocho brisa sa lame entre ses dents. Continuant d’essayer de toucher la taupe tout en esquivant ses attaques, Karai voyait bien que le combat était vain. Elle demanda à Bludgeon de la lancer par-dessus la gardienne, en direction du sabre. La jeune femme parvint à le saisir, et mit la lame au clair …


Personnages

⇒ Aller vers Prey, part. 3

Autour du numéro

  • Ocho dit avoir été transformée au cours de l’ère Ocho puis placée là par Kitsune pour veiller sur l’épée. L’ère en question dura moins d’un an, entre 1311 et 1312. Pour rappel, Takeshi Tatsuo vécu au XVe siècle, ce qui signifie qu’Ocho avait été désignée gardienne de l’épée avant même que le Foot Clan ne soit fondé.

Couvertures

Galerie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s