TMNT #44 : Attack on the Technodrome, part. 4 (IDW Publishing)

Attack on the Techndrome
TMNT #43
Mutanimals,
part. 1
Attack on the Techndrome
TMNT #44
Mutanimals,
part. 2
Mutanimals,
part. 3
Numéro précédent Aller en page principale Numéro suivant
Histoire: Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow
Scénariste: Tom Waltz
Illustrateur: Cory Smith
Coloriste: Ronda Pattison
Lettreur: Shawn Lee
Rédacteur: Bobby Curnow

Édition
IDW Publishing

Pages: 32
Prix: $ 3,99

Couvertures
Cory Smith
Kevin Eastman
Tadd Galusha
Tommy Patterson
Adam Gorham

Première édition
18 mars 2015 (VO)
– (VF)

Réimpressions
2e impression (8 avril 2015)
3e impression (29 avril 2015)

TPB TMNT Vol. 11, Attack on the Technodrome (3 juin 2015)

TMNT : The IDW Collection, Vol. 5 (5 septembre 2017)

Tout Burnow Island se colorait d’une lueur rouge qui était émise par l’œil du Technodrome. La terraformation avait commencée. Les tortues étaient dépassées par les Flyborgs de Stockman et Krang contemplait depuis le cockpit de l’appareil sa victoire si proche. Il parlait à son père, savourant son succès et le prochain nouveau règne des utroms. Leonardo voulait sauver le Fugitoid au plus vite, seul lui pouvait les aider à arrêter la machine. Le petit robot se tenait dans la pièce, debout mais totalement dans les vapes, entouré des mini Mousers. Baxter reprenait ses esprits, encore sonné par le coup reçut par Krang lorsqu’il se précipita sur la console. La situation était désespérée, il activa de sa montre une commande qui rassemblait les derniers Flyborgs encore vivants vers lui. Ils l’emportèrent par les airs loin de Burnow Island.
Les derniers Mousers étaient chassés et le Fugitoid put reprendre ses esprits. Il n’était pas encore trop tard, il pouvait relancer le système du Technodrome ce qui annulerait la terraformation, mais les tortues allaient devoir retenir Krang pour cela. L’utrom les attendait et les reçut à coups de tirs et de missiles.

Au laboratoire d’Harold Lillja, Donatello avait fort à faire. Bebop et Rocksteady avaient enfin reçus l’ordre qu’ils attendaient tant, écraser la tortue qui esquivait chacune des attaques du rhinocéros avec sa masse. Le professeur Lillja, qui assistait impuissant au combat depuis son ordinateur, lui ordonnait de s’en aller. Le ninja n’avait aucune chance contre ces deux brutes. Hors de question pour Donatello de fuir alors qu’il devait assurer la maintenance du système pour le retour des siens. Son bâton était inefficace face au phacochère et Rocksteady l’envoya voler contre un mur. Bebop se moquait de la tortue tout en brisant son bâton. Comme si ce vulgaire bout de bois allait le blesser. Il le saisit à la gorge, prêt à lui asséner un coup de poing. Un rayon brûla son oreille droite ; Harold Lillja avait pris possession de Metalhead et ordonnait à son ami de s’en aller. Il ne risquait rien avec le robot et allait tout faire pour les retenir. En vain. Rocksteady lança sa masse sur le robot qui travers la pièce à son tour. Donatello essayait de rejoindre la porte de secours du hangar, mais un écran s’écrasa sur son dos. Se relevant péniblement, Bebop le frappa avec un clavier d’ordinateur. D’autres coups suivirent. Metalhead occupait Rocksteady, qui se faisait un malin plaisir de le démembrer. Le phacochère retenait Donatello au sol, qui se démenait pour se sortir de là. Le rhinocéros accourut, brandissant sa masse. Un bruit sec se fit entendre. Harold n’en croyait pas ses yeux. Rocksteady retirait son arme ensanglantée de la carapace de Donatello, qui gisait au sol, un trou béant. Karai les appelait au même moment, leur demandant de revenir au plus vite à leur quartier général, sous l’assaut des Mutanimals. Les deux mutants s’en allèrent, laissant derrière eux un carnage, Metalhead gravement endommagé, Donatello mourant. C’est Shredder qui sera ravi, se disait Rocksteady !

Les tortues continuaient leur combat contre Krang. Le Fugitoid devait faire vite, ils n’étaient pas certains de pouvoir le retenir encore longtemps. Raphael fracassa de sa carapace un écran lorsqu’il fut envoyé dans les airs. Michelangelo et Leonardo tenaient encore à peine debout. Le général se félicitait de sa victoire imminente, bientôt la terraformation irait au-delà de Burnow Island. Abattant sa lame sur Raphael et le Fugitoid, Leonardo le reteint in extremis. La tortue esquiva son frère pour planter son saï dans la tête du robot, au visage de Traxus. Michelangelo le fit tomber de ses nunchakus. Le robot géant gisait au sol. Le professeur devait faire vite à présent pour arrêter le Technodrome.

Le repaire du Foot Clan était en pagaille. Les corps inertes des ninjas gisaient au sol et seuls Splinter et Karai tenaient encore debout, sabre en main. De nouveaux fantassins rejoignirent la chunin et bientôt d’autres se joindraient au combat. Le rat avait été trahit et demeurait visiblement seul. Soudain, un laser frappa l’un des deux ninjas qui épaulaient Karai, le second fut sauvagement agressé. Nobody et Alopex venaient prêter main forte à Splinter. Raphael n’avait aucunement confiance en Old Hob et leur avait demandé de veiller sur son père au cours de cette mission. Le combat laissa place aux discussions. Splinter se montrait clair envers Karai, ce n’était pas contre le Foot Clan qu’il en avait, bien au contraire il en avait été membre jadis et respectait cette institution séculaire. C’était Oroku Saki, qui avait défiguré le Foot Clan, qu’il voulait arrêter définitivement. Il sentait que Karai avait également le désir d’atteindre cet idéal à présent perdu. Dans le déni, refusant d’admettre que son adversaire avait raison, elle disparut dans un épais rideau de fumée. Hun s’était également envolé. Angel reçut au même instant un appel d’Harold qui lui demandait de se rendre au plus vite au laboratoire, sans lui en dire plus. Son ton n’avait rien de rassurant.

Burnow Island n’avait jamais aussi bien porté son nom. Le sol commençait à se réchauffer, l’air était irrespirable. Bludgeon essayait encore de défendre son maître des soldats de pierre, mais Tragg et Granitor se replièrent très vite vers le Technodrome. L’île était presque entièrement terraformée, ils ne survivraient pas longtemps s’ils restaient là. Les deux mutants du Foot Clan, seuls survivants apparents du combat laissèrent Shredder, qui gisait au sol, et prirent la route pour New York, l’une par les airs, et l’autre par la mer. Ils avaient faillis. Mais il restait encore un Flyborg qui s’approchait du corps de Shredder. Il le saisit et l’emmena également par la voie des airs, tandis que les derniers soldats agonisaient, se tenant la gorge. La mouche robotique déposa l’homme sur un bateau amarré sur un ponton de l’ile. Le bateau s’éloignait des côtes de Burnow Island devenue un véritable enfer. Saki reprenait doucement ses esprits au soulagement du pilote du bateau, Baxter Stockman, qui se présentait comme son nouveau collaborateur.
À l’intérieur du Technodrome, Krang n’avait pas dit son dernier mot. Le Fugitoid avait encore besoin de quelques secondes de travail. D’un coup de pied, Leonardo fit sauter la tête du robot à l’aide du saï de son frère déjà planté dedans. Raphael saisit quelques mini Mousers qu’il envoya ronger la vitre du cockpit de Krang avant que tous ensembles, lui assénèrent un coup de pied. Le Fugitoid venait de son côté d’arrêter le Technodrome. Le robot colossal était à terre, le cockpit brisé, Krang gesticulait dans tous les sens. Raphael voulut le faire taire pour de bon, mais le professeur Honeycutt l’arrêta. Ils n’avaient pas le temps, le Technodrome utilisait l’air extérieur pour alimenter ses pièces. Au vu des dégâts, rien ne leur garantissait leur survie très longtemps ici, la terraformation ayant été totale sur Burnow Island. Branchant quelques câbles, il activa une trappe au sol qui laissa apparaître un portail de téléportation. Les tortues purent rentrer à New York. Le Fugitoid restait là, regardant Krang l’accuser d’avoir tué son peuple. Des dizaines de personnes étaient mortes aujourd’hui. Mais ce n’étaient pas de la faute d’Honeycutt, et les morts n’étaient pas le peuple de Krang. En réalité, il s’agissait « juste » de ses hommes et du Foot Clan et ses soldats qui parsemaient la plage de Burnow Island, à présent totalement dévastée par la terraformation. C’était peut-être le moment de sortir les utroms de leur stase finalement. Mais Krang ne verrait pas son travail achevé. Le Fugitoid appela le centre de commande neutrino et s’y téléportèrent. Dask les attendait, heureux de voir la prise qu’ils venaient de faire.

Les tortues revenaient au laboratoire d’Harold fières de leur travail. D’un ton conquérant, Leonardo et ses frères sortaient du portail, mais leur joie se ternit très vite voyant l’état du laboratoire. Alopex appela Raphael, abattue. Angel était à côté d’elle, balbutiant, cherchant à expliquer ce qu’il s’était passé aux tortues. Très vite, elles virent le corps de Donatello, baignant dans son sang. Splinter était à son chevet en larmes. La victoire était glorieuse, mais les pertes étaient atroces…


Personnages

Foot Clan

Technodrome

Neutrino

Autres

Autour du numéro

  • Ce numéro créa une petite polémique sur internet lors de sa sortie. Plusieurs sites peu scrupuleux s’emparèrent de l’accident de Donatello pour nourrir leurs propos du « c’était mieux avant » sans présenter argumentaire très poussé. Le comic atteignait alors presque ses quatre ans d’existence, la série animée de 2012 causait le tourment des adorateurs de la série de 1987 qui n’appréciaient pas les nouveaux designs et le film de Paramount était sorti moins d’un an avant et recevait une critique exécrable. Ladite mort de Donatello était pour certains la goutte d’eau qui faisait déborder le vase de ce renouveau de la licence qui salissait « l’enfance » de ces webmasters qui n’avaient même pas jugé bon de se renseigner sur les sollicitations des numéros à venir pour vérifier si Donatello était bien mort ou non.
    Bobby Curnow en interview en février 2017 déclara qu’ils ne voulaient faire mourir aucun personnage si c’était pour le faire revenir après comme on peut le voir dans de très nombreuses franchises. Lors de l’agression de Donatello, l’équipe scénaristique avait minutieusement fait attention à ne jamais faire passer la tortue pour morte officiellement et laisser l’ambigüité planer. Les sites internet peu informés et surtout obsédés à l’idée de faire le buzz ont exagérés misérablement la situation. L’accident de Donatello était non seulement là pour donner une impulsion supplémentaire au scénario du comic qui voyait sa première partie s’achever prochainement, mais aussi de démarrer un tournant pour la tortue, souvent peu exploitée jusqu’ici. Ce n’était pas sans rappeler non plus les mésaventures qui avaient conduites Donatello à devenir un cyborg chez Image Comics. Il ne s’agit pas pour autant d’une référence, comme l’explique Bobby Curnow dans la vidéo de présentation du numéro spécial du Free Comic Book Day 2017. En effet, il était plutôt question d’emprisonner la tortue dans un nouveau corps afin de lui faire vivre des aventures sous un angle inédit et proche de la technologie qu’il adore. C’était également une manière de faire un parallèle avec son ami Fugitoid, mi-neutrino, mi robot.
  • Le buzz autour de la mort de Donatello n’eut pas que des conséquences négatives pour le comic, bien au contraire ! Le TMNT #44 connut deux réimpressions, le 8 et le 29 avril 2015, soit moins d’un mois après sa sortie initiale (18 mars 2015). L’annonce fut faite le 23 mars, soit cinq jours après la sortie de sa première édition. Les précommandes de cette seconde édition s’écoulèrent encore plus vite et le 27 mars la troisième édition fut annoncée. À cette occasion, une couverture totalement explicite reprenait la planche présentant la main de Donatello ensanglantée et les deux brutes de Shredder s’en allant pour le repaire du Foot Clan.
    D’après les chiffres délivrés par le site comichron, le TMNT #44 s’est vendu à 14 604 exemplaires en première édition (mars 2015). Les deuxièmes et troisièmes impressions ont quant à elles permirent de vendre 15 895 exemplaires supplémentaires, soit un total d’après ce site de 30 499 numéros (hors ventes en format dématérialisé). Par ailleurs, en avril le TMNT #45 a connu un bond dans les ventes, avec 20 158 numéros vendus. À titre comparatif, un numéro normal de l’ongoing du comic se vendait en 2015 à 19 700 exemplaires en moyenne (hors rééditions). Enfin, il s’agit de la troisième meilleure vente de l’ongoing du comic d’IDW Publishing, derrière le TMNT #1 (34 803) et le TMNT #50 (33 553).

Couvertures

  • Cover A – Cory Smith. Regular cover.
  • Cover B – Kevin Eastman. Regular cover.
  • Cover RI – Tadd Galusha. 10 copy retailer Incentive cover.
  • Cover RE TriCon – Tommy Patterson. Pour le Tri State Comic Con (11 avril 2015).
  • 2e impression – Cory Smith. 8 avril 2015.
  • 3e impression – Cory Smith. 29 avril 2015
  • 3e impression RE Canadian Comic Con – Adam Gorham. Couverture exclusive pour la 3e impression, disponible à l’Ottawa Comic Con (8-10 mai 2015) et au Montreal Comic Con (3-5 juillet 2015).

En s’appuyant sur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s