Usagi Yojimbo Vol. 1 #10 : Blade of the Gods et The crossing (Fantagraphics Books)

Turtle soup
and
rabbit stew
(Turtle soup)
The crossing
(Usagi Yojimbo #10)
The treaty
(Shell shock)
Shade of green
(Usagi Yojimbo Vol. 2 #1)
Shade of green
(Usagi Yojimbo Vol. 2 #2)
 Numéro précédent Revenir aux crossovers
TMNT / Usagi Yojimbo
Numéro suivant
Histoire : Stan Sakai
Illustrateur : Stan Sakai
Lettreur : Stan Sakai

Éditions
Fantagraphics Books (1988) / Dark Horse Comics (à partir de 1995)

Pages : 20 (28 avec The crossing)
Prix : 2 $

Couverture
Stan Sakai

Première publication
Août 1988 (VO – Fantagraphics Books)
Usagi Yojimbo #3 (Mars 2003 VF – Paquet)

Rééditions
1989 (Fantagraphics Books)
1995, 1999, 2003, 2007, 2010, 2014 (Dark Horse Comics)
? (VF – Paquet)

Note : le crossover TMNT / Usagi dans ce numéro est une back up story. L’histoire de Blade of the gods étant très importante pour notre propos, nous avons choisi d’en faire son résumé. En effet, l’épisode Yojimbo (S5 E15) en est très fortement inspiré.


Une équipe de ninjas courrait à travers la plaine pour rattraper un individu qui avait tué leur maître. Arrêté dans l’herbe, il les attendait. Se retournant, les hommes armés furent surpris de voir son regard, comme aveugle. Sa voix, terrifiante, paraissait venir d’outre-tombe. Leur chef ne se laissait pas intimider et réclamait justice. Le loup à la voix effrayante ne niait pas le meurtre, cela le faisait juste rire. Il n’avait fait qu’accomplir la mission pour laquelle on l’avait envoyé, tuer le démon. Comment pouvait-il parler de leur maître de la sorte?  Un paisible seigneur, un modèle. Pour le loup au regard aveugle, ces hommes ne valaient guère mieux. Il était comme eux avant, jusqu’au jour où les dieux lui montrèrent la voie juste, lui parlant dans ses rêves. Assouvissant leurs désirs, il espérait devenir comme eux.
Pour les hommes qui l’entouraient, il était fou. Cela allait se régler par le fer. Les ninjas lui sautèrent dessus. Dans la plaine, les corbeaux croassaient. Peu après, le loup à la lance s’en allait dans une bourrasque de vent…

Miyamoto Usagi parcourait une étendue d’herbe dans la tempête. Voyant une maison au loin, il y frappa à la porte et entendit une voix stridente lui répondre. Ouvrant la porte, le lapin vit un loup aux yeux dépourvus de pupilles. Il se nommait Jei et invitait le lapin transit de froid à entrer pour la nuit. Retirant ses affaires, Usagi s’apprêtait à se poser auprès du feu. Le loup reconnaissait qu’il ne s’agissait pas de sa maison, mais celle d’un être maléfique qu’il avait pourfendu il y a peu. Quelle étrange histoire se disait le lapin, qui voulut en savoir plus. Jei semblait impassible face à ce qui venait de se passer et nettoyait la lame de sa lance, de couleur noire, ce qui continuait de surprendre le lapin. La lame représentait l’âme de son propriétaire aux yeux d’Usagi.
Le rōnin ne parvenait pas à se réchauffer. Jei lui suggérait de rajouter du bois s’il le voulait, mais pour lui il faisait une bonne température. Après cela, il s’endormit. Le lapin continuait de se demander à qui il avait à faire. Ce n’était pas plus mal qu’il se soit endormi, mais il aurait peut-être préféré tout compte fait rester sous la pluie. Sa voix le terrifiait. Il avait beau rajouter du bois, la pièce ne se réchauffait pas. Finalement il parvint à s’endormir également.

Soudain, Jei se réveilla, le regard pétrifié. Saisissant sa lance, il se rua sur le rōnin, qui entendant ses cris, se réveilla à temps. Les dieux lui avaient révélés la nature d’Usagi dans son sommeil. S’il tuait cet être maléfique, il se rapprocherait un petit peu plus d’eux. Le lapin évitait chaque coup jusqu’à ce que sa manche soit empalée contre le mur de bois de la maisonnette. Bloqué sur son flanc droit, Usagi ne pouvait plus se défendre qu’avec son wakizashi, ripostant aux coups de lame que lui portait Jei, usant du même type d’arme. Le loup le sortit de la maison d’un coup de pied qui le fit traverser la cloison du bâtiment. Se retrouvant dans la boue, Usagi n’était pas rassuré. S’il pouvait à présent se battre avec ses deux mains, un terrain à découvert avantageait Jei, qui ne serait plus limité dans les mouvements de sa lance. La suite du combat fut un enchaînement d’esquives et de tentatives de coup d’estoc. Finalement, Usagi sauta dans les airs et asséna du bout de son sabre une importante blessure au ventre de son adversaire.
Jei était grièvement blessé, mais vivait encore, ce qui surprenait Usagi. Jamais le loup n’aurait dut se relever. Jei était lui-même surpris, c’était la première fois qu’il était blessé, et sentait les dégâts, saignant abondamment. Était-ce un test des dieux ? Peut-être, s’il tuait le lapin, n’aurait-il ensuite qu’à se tuer pour rejoindre enfin les immortels ? Usagi se précipitait sur Jei et fut jeté au sol par la foudre qui frappait un arbre à côté d’eux. Pour l’être possédé, il s’agissait d’un signe supplémentaire que les dieux étaient avec lui. Se jetant à son tour sur le lapin, il fut frappé par la foudre. Le choc était tel qu’Usagi perdit connaissance.

Quelques heures après, la tempête avait laissé place au beau temps. Le rōnin reprenait ses esprits, sa tête lui faisait mal, mais il était encore vivant. Non loin se trouvait la lance carbonisée de Jei, mais aucune trace de son propriétaire. Était-il réellement un envoyé des dieux ? Il ne le saurait certainement jamais…


Personnages présents

Autour du numéro

  • Jei fait son arrivée dans l’univers d’Usagi Yojimbo dans ce numéro. Il deviendra par la suite un des ennemis récurrents du comic book.
  • Le combat entre Usagi et Jei a été presque fidèlement repris dans l’épisode Yojimbo (S5 E15) de la série animée de Nickelodeon de 2012.
  • Cette aventure a été traduite en français pour la première fois dans l’album Usagi Yojimbo #3 sorti en mars 2003 chez les éditions Paquet. Hélas le crossover dans le bak up story avec Leonardo n’en fait pas partie.

The crossing

Histoire : Peter Laird
Illustrateur : Peter Laird
Lettreur : Steve Lavigne

Éditions
Fantagraphics Books (1988) / Dark Horse Comics (à partir de 1997)

Pages : 8
Prix : 2 $ (compris dans Blade of the Gods)

Couverture
Stan Sakai

Première publication
Août 1988 (VO – Fantagraphics Books)
? (VF)

Rééditions
Février 1997 (Fantagraphics Books)
Octobre 2010
Février 2015 (Dark Horse Comics)

Deux enfants jouaient dans un village, l’un, un loup, se prenant pour un samurai, l’autre, un cochon, n’étant qu’un simple petit paysan du nom de Yoshi obéissant aux ordres du guerrier. Une main se posa sur l’épaule de l’enfant qui traitait la profession de samurai de manière arrogante. Usagi, âgé, allait lui raconter une histoire. La sienne, lorsqu’il était un jeune lapin à la recherche d’adversaires contre qui se mesurer.

Usagi venait de terminer sa formation, il était temps pour lui de se tailler une réputation. Intrépide, arrogant et téméraire, il n’avait peur de rien et ne semblait pas encore connaître le terme d’honneur. Un jour, il vit un prêtre tout boudiné se reposer au pied d’un arbre, le long d’une rivière. Le lapin lui subtilisa son arc, son carquois et ses flèches et banda l’arme en direction de l’individu. S’il ne le portait pas pour franchir la rivière, il le plantait contre l’arbre comme un gros cafard. L’homme au manteau obéit, n’ayant guère le choix et chargea Usagi sur ses épaules. Arrivés au milieu de la rivière, il disparut, laissant le lapin trempé. Mécontent, Usagi revint sur la berge et attendit que son esclave sorte de l’eau pour des explications. Attendant de longues minutes toujours rien…
Puis après cinq minutes, une forme se dessinait dans l’eau. L’homme se relevait, trempé, ôtant son manteau et son chapeau, il s’agissait de Leonardo. Miyamoto Usagi le reconnu tout de suite, il s’agissait du mystérieux ninja qui avait disparu lorsqu’ils s’étaient affrontés, il y a quelques semaines de cela (Turtle soup and rabbit stew). La tortue l’avait également reconnu et se jouait de lui. Il avait beaucoup entendu parler de lui ces derniers temps. Se montrant insultant, Usagi ne pouvait laisser cela passer et sauta sur Leonardo dans la rivière. Les deux épéistes étaient de fines lames, aucun ne parvenait à prendre le dessus sur l’autre. Ils s’affrontaient dans l’eau comme sur l’herbe, rien n’y faisait. Après plusieurs minutes, Leonardo était épuisé. Voyant sa garde baissée, Usagi fondit sur lui mais glissa dans la boue en bord rive et tomba à l’eau. La tortue pointa son sabre vers lui, le duel était terminé et la tortue n’était pas déçue. Le lapin était à la hauteur de sa réputation. Lui tendant la main, il l’aida à se relever. Usagi était épaté de voir un adversaire aussi valeureux. Cette rencontre l’avait-il aidé d’une manière ou d’une autre à s’assagir ? En tous cas, ils étaient devenus bons amis et eurent de nombreuses autres aventures par la suite.

La morale de l’histoire que le vieil Usagi racontait aux enfants était que par son arrogance, il avait bien faillit périr ce jour-là. Voilà pourquoi ils devaient toujours traiter autrui avec respect. Les enfants s’en allaient, l’un proposant à l’autre de devenir le samurai. Le petit cochon lui répondait qu’il préférait être Leonardo !


Personnages présents

Autour du numéro

  • L’histoire a été scénarisée et dessinée par Peter Laird pour apparaître en back-up story dans le comic Usagi Yojimbo #10 : Blade of the Gods. On retrouve certaines marques de son influence dans l’histoire :
    • Le jeune enfant cochon qui a le rôle de paysan dans le jeu avec son ami se nomme Yoshi. Il s’agit certainement d’une référence à Hamato Yoshi, maître de Splinter.
    • Comme pour le format des Tales of the TMNT, ici Usagi raconte une histoire et la commence par la phrase « let me tell you a story… ». On pourrait presque donc prendre cette aventure par un Tales of Usagi Yojimbo.
  • Sur son blog, Peter Laird expliquait en mars 2009 que beaucoup de fans du comic de Stan Sakai reprochaient à cette histoire de faire d’Usagi un individu arrogant à l’extrême. Il y explique qu’Usagi utilise un exemple de sa propre personne pour montrer ce qu’il ne faut pas faire à des enfants. Rien de ce qu’il dit n’est peut-être vrai ! Cette histoire n’est qu’une leçon et Peter Laird pense que la véritable rencontre entre Leonardo et Miyamoto Usagi a été bien plus cordiale que cela.
    Il mit en ligne notamment les story boards de cette aventure (ci-dessous).
  • Stan Sakai raconte sur le forum anglophone usagiyojimbo.com que si cette histoire n’est pas de son fait, elle a été inspirée de la rencontre entre Robin des bois et de son ami frère Tuck. Il dit par ailleurs qu’il n’a jamais voulu avoir de regard sur les back-up stories de ses aventures, de la même manière qu’il ne voulait pas que Mirage en ait lorsqu’il fit les siennes. Ils se faisaient confiance mutuellement pour respecter le travail de l’autre.

Story boards

Peter Laird a mis les story boards de cette aventure.

 

Galerie Blade of the gods

Galerie The crossing

Avec l’aide de :

 

Publicités